Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ah1n1

  • Je suis malaaaaaaade !

    Pin it!


    On va tous mouriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir !!!!! Si ! C'est la  pandémie du siècle !!


    Liminaire à toutes fins utiles : un peu de vocabulaire pour commencer. Et oui, on va apprendre des choses aujourd'hui.


    Epidémie = maladie qui atteint en même temps et dans le même lieu un grand nombre de personnes.

    Pandémie = une pandémie (du grec pan = tout et demos = peuple) est une épidémie qui s'étend à la quasi-totalité d'une population d'un continent ou de plusieurs continents, voire dans certains cas de la planète

    Escroquerie = tous nous obliger à nous faire vacciner et dépenser des sommes folles en masques et autres accessoires de carnaval afin d'engraisser les fournisseurs, en jouant sur les peurs naturelles des gens.


    Fin du liminaire.


    Ma petite truie mexicaine tu vas pouvoir te moquer de moi aujourd'hui, j'ai brillé dès le jour levé, pour continuer sur une lancée très successul working girl.

    al.jpg

     

    D'abord, ce matin, j'ai oublié de mettre une culotte.

    Comment est-ce possible, surtout quand on a comme moi la religion de l'assortie : le choix des dessous relève d'un cérémonial fourni et immuable. Alors quid de ce matin ? Avais-je un souci en tête, mal au crâne, faim, une envie folle de vagalité, que sais-je ?

    Non, rien de tout ça. Le matin, je me lève je te bouscule, tu ne te réveilles pas comme d'habitude, je bois mon café, je bois mon thé après avoir accompli mes ablutions (chuis contente, j'arrive jamais à caser ce mot, ablutions, c'est chic non ? Je ne me contente pas de me laver, je fais mes ablutions...) je mets mes vêtements, sauf ma culotte, pour ça j'attends juste avant de partir : non je ne suis pas folle, tu vas voir...Et puis je fais un tour de mes mails en écoutant  le 5h-7h de France Inter.

    Ce matin, j'ai eu mon mail de taré (meuh non je ne parle pas de toi mon petit lapin de Poméranie, ni de toi mon agneau des steppes.... Encore que si toi, t'es barge ^^)

    Bref il y a toujours un ou deux timbrés qui imaginent s'adresser à cette salope d'actrice porno talentueuse comédienne de films pour public avertie, or tu sais mon biquet que ce n'est pas moi, vu que mes jambes à moi sont mieux et que je suis beaucoup moins souple sur certaines pratiques, notamment le chapitre 21 paragraphe 12 du Kâma-Sûtra (édition LGF si tu veux les références exactes). Quant au chapitre 14, même pas en rêve que je fais ça, ou alors tu me fais un énorme cadeau en échange, je tiens ma liste à ta disposition (oui je suis une femme vénale, donc idéale)

    Mon sympathique interlocuteur de ce matin n'y allait pas par quatre chemin pour me proposer de, et je cite afin de respecter la poésie du propos, pour me proposer donc de me « prendre comme une chienne qui aime ça » et que je serais a priori positivement ravie puisque selon lui « j'hurlerai pour en redemander ». Certes, jeune homme, certes.

    Vous noterez une certaine prétention dans son propos : soit cette aimable personne a déjà moult expériences significatives avec un retour clientèle satisfaisant, et en bon samaritain il souhaite propager son talent : auquel cas quelle belle preuve d'humanisme ! Soit c'est un branleur prétentieux. Pour ne pas gâcher ce beau mystère, sache que nous en resterons là de cet intéressant mais vain échange épistolaire. Je lui ai suggéré de s'adresser à la bonne personne, sous peine d'une immense déception. Et lui écrire cette petite réponse m'a quand même pris un temps certain, me faisant louper mon bus habituel et je suis partie précipitamment en oubliant de mettre ma culotte.

    Pourquoi je ne la mets qu'avant de partir : par superstition. Le jour des résultats de mon bac, je l'ai mise en tout dernier avant de partir et j'ai eu mon bac. Le jour de mon code au permis, je l'ai mise en dernier et j'ai eu mon code du premier coup, avec une seule faute. Le jour de la conduite, j'ai mis ma culotte avant d'enfiler ma jupe, et j'ai raté le permis (et le fait que je ne reconnaisse ma dextre de ma senestre n'y est pour rien, mesquin castor des alpages)

    La logique est implacable, non, et te saute aux yeux ? Rassure moi je ne suis pas folle ??

    Un jour je te ferais la liste de mes minis superstitions, et tu me jetteras des cailloux, snifff...sniffff infâme petit moqueur...


    Tu n'imagines pas les jours où je me mets en pantalon, j'attends le dernier moment, en semi tenue d'Eve...


    Bon, aujourd'hui, je suis sortie sans culotte, ce qui fait une journée un peu spéciale, à espérer que personne ne se rende compte de rien !!!

    Arrivée au travail, je suis restée tranquille un peu plus d'une heure, le gros des troupes n'arrivant en général qu'à partir de 8h00.

    En voyant ma little J je me suis jeté dans ces bras, cette grue ayant osé passer un week-end prolongé à Lille, me laissant comme une malheureuse éplorée, aux mains des vieilles pies de mon service, elle avait à me raconter la suite de ses aventures, qu'on n'a pas eu le temps d'évoquer complètement hier.

    Après les roulages de pelles d'usage, on a fait nos connasses pendant un bon moment, à nous extasier sur sa couleur de cheveux, sur nos bonnes résolutions anti-shopping (sauf quelques bricoles parce que bon on ne va pas se priver pour tout quand même). J'avoue que l'étude comparée de la crème Total Turnaround et de la fabuleuse DDML, toute deux de Clinique, nous ont permis de mieux appréhender le reste de la journée, notamment la réunion de service à venir. Même si mon voisin de bureau levait de temps à autre des yeux effarés, nous demandant pourquoi l'achat du gloss Clinique n°42 pouvait nous rendre aussi hystérique : cet homme est un Philistin !

    ral.jpg

     

    La réunion de service se passait très bien, je feuilletais mon glamour d'un air dégagé de derrière mon écran.... Quand soudain j'entends mon nom.... Quid, on me cherche, on me veut ????

    Le Directeur, de l'humeur joyeuse d'un croque mort neurasthénique et fétichiste, me lance d'un ton badin : Mademoiselle S-L, qui aime tant lire (oui j'ai mauvaise réputation, j'aime lire....), va nous lire le mode opératoire de l'applicatif X avant d'en faire l'exposé à 11h. Il me dit ça à 9h30 !!!!! 96 putains de pages chiantes à mourir ! À lire et à digérer pour les recracher en français, moins de 2 heures plus tard !!!!L'enculé le cuistre a de l'humour. Mais j'y suis arrivé mon lapin, sois-en sûr. Je lis très vite et je retiens beaucoup de chose : une capacité développée à force de Marie-Claire, Glamour et autre Biba. Mais merde il m'a pourri ma matinée, alors que j'avais prévue une session mailing perso.... Où va le monde ? Je crois que monsieur le Directeur aime jouer, mais il n'a pas été déçu...

    Vivement le prochain round ^^ ! Je crois qu'il m'envoie des messages subliminaux, que j'ai un peu de mal à interpréter !

    L'après-midi, rebelote, il m'a fallu présenter le plan Anti-grippe de la boite. Sache, mon chaton des îles, que je suis un PARCEP : un Personnel à rôle Critique en cas de Pandémie. La vaste blague. Tu sais où je bosse, en back office, je vois jamais un péquin, et Dieu merci, ça me fatiguerait vite. Je ne m'occupe que de faire chier les Praticiens de Santé qui nous voient comme une vache à lait. Te dire que je doute un peu de mon Rôle Critique...

    Bah ça n'empêche : on a 22 pages de notes d'instruction de la CNAM pour nous expliquer les 3 phases de la crise : Pré-Pandémie, Pandémie et sortie de crise, chaque phase étant elle-même assortie de phase 1, 2, 3 ad nauseam...

    Bref la note nous explique  le B-A BA du lavage de mains, du mouchage de nez, du non crachage au sol, etc..... Tu imagines que cela bouleverse mes habitudes hygiéniques. Là où je rigole grave des genoux mon biquet, c'est sur leur délire statistique sur le prévisionnel des pics d'absentéisme. On se croirait au bord de la fin du monde, avec la peste brune aux portes de Paris. Je te rappelle mon lapin que la fin du monde ce n'est qu'en 2012, selon mon calendrier Maya préféré. Alors qu'est ce qu'ils font chier à m'empêcher de rouler des pelles à qui je veux. Car oui, la dernière touch of humour de mon adorable directeur, fut pour me rappeler qu'aller à la piscine le midi avec tout ces microbes qui se baladent et faire des bisous à ma little J, n'étais pas de la meilleure prudence, celle-ci ayant passé  jours à Lille, avec toute cette foule venue pour la braderie !!!! Le malade c'est lui. J'ai simplement trouvé à lui réponde que j'éviterai de l'embrasser lui à l'avenir. Il me répond qu'on  ne s'embrasse pas habituellement, ce à quoi je rétorque que tout est contre nous décidément. Il va finir par penser que je l'apprécie !!


    Résultat : je suis malaaaaade, angine blanche !!! Me porte la poisse ce mec....


    Pour en revenir à la pandémie de Tata Rachel, le vaccin ne sera pas obligatoire chez nous, mais très fortement conseillé, donc obligatoire. Et j'aime pas qu'on me force la main.


    J'ai quand même tendance à croire qu'on en fait un peu trop sur ces histoires de grippe A/H1N1. Un peu trop que c'en est louche.



    Sinon, y a les bons conseils de Tonton Gérard :


    Si tu veux du Tamiflu, fais-moi signe, j'ai un réseau....