03/04/2014

Die Zauber Woche

Tout d’abord : j’ai un max de retard dans ma lecture des blogs, mais je ne désespère pas de revenir à mes amours dès ce weekend !

Il faut dire que j’ai un peu lâché la rampe question organisation, en décidant de simplement me laisser porter par le courant, et de profiter du printemps qui commence (ok, il pleut un peu à Paris, mais on y croit !)

J’ai plein de choses à partager avec vous !

Il faut que je vous parle de Donna Tartt.

Et puis du prix du livre Inter, hé hé si vous saviez ! Mais oui vous saurez :) Non je ne suis pas membre du jury, mais…

Et puis aussi j’ai eu la chance de gagner des chouettes lots Nivea chez Carole, et Petit Marseillais chez Lalydo, alors un grand merci à elles et au sort !

Il faut aussi que je vous parle de cette SUPERBE version de la Flûte Enchantée de Mozart, vue la semaine passée à l’opéra Bastille, une vraie merveille pour les oreilles et les yeux.

DSCN0085.JPG

En gros, ça va pas mal, et j’espère que ça va super bien pour vous :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Smart hydratation avec Mucogyne

Il y a quelques temps de cela, j’ai eu avec une collègue de travail, toute jeune maman, une conversation assez intéressante sur la rééducation périnéale post accouchement. Ce n’est pas forcément le sujet le plus glamour qui soit, mais c’est une chose réelle et concrète à laquelle il faut penser :) et là je m’étais permise de lui donner un conseil, que je m’étais appliqué à moi-même à l’époque où cela me concernait aussi, à savoir l’usage de smartballs pour accompagner et renforcer la rééducation du périnée. (Smartball étant le nom choupi et moins connoté pour boules de geisha).

Bref, nous étions lancées dans LA conversation de jeunes mères qui voudraient bien aborder certains sujets mais qui n’osent pas toujours. Et un des blocages de ma collègue (qui a aussi été un blocage après mon premier bébé), c’était une fragilité exacerbée de la zone vaginale, qui empêchait des rapports sexuels épanouis, alors l’introduction de smartballs pour rééduquer le périnée, ce n’était pas le truc le plus chatoyant à envisager. La sécheresse intime ce n’est pas qu’une question de ménopause, il y a bien des moments dans la vie d’une femme où cette question se pose : irritations, sécheresse, brûlures, je crois qu’on a toutes connu ça à un moment !

On pense parfois aux suites d’un accouchement, loin de tout romantisme mièvre, il faut songer à des réalités pratiques, et même sans épisiotomie (j’ai eu de la chance ^^) il y a tout de même des petits dégâts à réparer.

La nouvelle formule du gel vaginal Mucogyne en fait un cicatrisant très efficace : je le sais, je l’ai fait tester par ma fameuse collègue ! Sa composition non hormonale à l’acide hyaluronique se libère de manière prolongée.

Mucogyne est intéressant car il offre une triple utilisation : il est hydratant, cicatrisant et lubrifiant. Pour ma part j’ai apprécié l’effet hydratant (d’autant que j’ai le « défaut » de me décaper de trop, ce qui n’est pas forcément très bon pour la flore vaginale, paradoxalement.) On peut appliquer le gel, et son effet se libère tranquillement, et la peur de la sécheresse vaginale ne viendra plus gâcher la perspective des relations sexuelles, c’est chouette non ! Je dois dire que l’utilisation de ce produit, et le fait de le faire également tester par une collègue, ont  été l’occasion de constater qu’il y a toujours des sujets légèrement tabou. C’est dommage de se mettre des barrières à un véritable épanouissement quand des solutions simples existent.

DSCN0087.JPG

J’ai aussi particulièrement apprécié la présentation de ce gel vaginal, en boite de huit unidoses, ce qui en rend l’utilisation plus pratique et facile. Mucogyne existe aussi en tube, avec un applicateur, pour bénéficier du même confort d’application.

DSCN0088.JPG

Bref, c’est pratique, efficace et facile à trouver (surtout si comme moi vous trouvez toujours une bonne raison d’aller dans une pharmacie ou une parapharmacie : d’ailleurs il me faut de la vitamine C tiens !)

Avant de filer en para, vous pouvez jouer pour tenter de gagner un weekend thalasso à Deauville, à travers un quizz très sympa, et en passant, en apprendre un peu plus sur les différents moments de la vie d’une femme qui peuvent nécessiter un produit qui améliore l’élasticité et l’hydratation de la muqueuse vaginale.

La prochaine fois, il faudra vraiment qu’on parle smartballs :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

01/04/2014

A mi me gusta

J’aime le soleil printanier qui réchauffe les terrasses.

J’’aime le chocolat noir au poivre rose.

J’aime écrire et recevoir des lettres, comme avant le temps ou on avait plus le temps.

J’aime regarder les parisiens pressés pendant que je savoure un Perrier-citron, tranquillement.

J’aime avoir envie.

J’aime les serre-têtes comme dans les années folles.

J’aime la glace au citron et me promener aux Tuileries.

J’aime regarder la pyramide du Louvre et le palais derrière.

J’aime écouter Corelli et Albinoni et vouloir danser.

J’aime les bougies qui sentent le thé et la vanille.

 

Si tu aimes quelque chose ou quelqu’un, dis-le :)

 

f1leurs.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

21:32 Écrit par Océane dans Bavardages | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it!

20/03/2014

Hello Spring !

Aujourd'hui c'est la journée mondiale du bonheur, et le printemps est revenu. Coïncidence ? Je ne crois pas :)

Printemps.gif

Merveille du soleil qui brille haut dans le ciel, des fleurs aux arbres et de la bonne humeur partout.

Le pouvoir du printemps est immense, rendons-lui grâce.

J'en profite pour honorer le jeudi de la poésie, en même temps que le printemps, et exhumer un de ces vieux poètes que j'aime relire :

Albert Samain - Printemps

Les désespoirs sont morts, et mortes les douleurs.
L'espérance a tissé la robe de la terre ;
Et ses vieux flancs féconds, travaillés d'un mystère,
Vont s'entr'ouvrir encor d'une extase de fleurs.

Les temps sont arrivés, et l'appel de la femme,
Ce soir, a retenti par la création.
L'étoile du désir se lève ô vision !
Ô robes qui passez, nonchalantes, dans l'âme...

Les ciels nus du matin frissonnent de pudeur ;
L'émeute verte éclate aux ramures vivaces ;
Et la vie éternelle arrivant des espaces
En ruisseaux de parfums coule à travers le cœur.

Voici que le printemps s'avance sous les branches,
Nu, candide et mouillé dans un jeune soleil ;
Et les cloches tintant parmi l'azur vermeil
Versent une allégresse au cœur des maisons blanches.

L'âme s'ouvre parmi l'enchantement du jour,
Et le monde qu'enivre une vague caresse,
Le monde, un jour encor, va noyer sa détresse
Dans les cheveux profonds et vivants de l'amour.

Amour ! Frissons légers des jupes, des voilettes,
Et lumières des yeux de femmes transparents...
Amour ! Musique bleue et songes odorants...
Et frêles papillons grisés de violettes...

 

Une poésie pour le jeudi

Poésie du jeudi.jpg

J'espère que vous avez mis à profit cette belle journée :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

19/03/2014

Bill Viola au Grand Palais

Il y  a une dizaine de jours j’ai eu la chance d’assister à l’inauguration de l’expo consacrée à Bill Viola.

viola_affiche_.jpg

Grande première pour moi, car j’avoue être assez peu férue question artiste vidéaste.

Car Bill Viola est un vidéaste très connu, plus que vidéaste j’ai envie de parler d’artiste, tant son travail est passionnant et foisonnant, et qu’il parle à tous.

D’emblée, on entre dans l’expo comme on plonge dans l’inconnu…et dans l’eau ! Omniprésence de l’eau, de la nature, comme matrice de l’art, c’en est fascinant !

Bill Viola, c’est quarante ans de carrière offertes à nos yeux : on a l’occasion d’une déambulation unique,  une introspection presque angoissante.

Je ne suis pas très habituée au média vidéo, question art, et j’y ai trouvé matière à réfléchir. Bill Viola nourri mon amour du détail (c’est ce que je disais sur Twitter, en me promenant le soir de l’expo). L’œil humain se fixe sur un des écrans et cherche ce qu’il faut comprendre, où le comprendre, pendant que quelque chose de plus profond se passe, de l’ordre de l’émotion primaire, d l’instinct. J’ai été simplement submergées d’émotions, d’un tableau à l’autre : chaque mise en scène a été l’occasion d’une mise à l’épreuve de mon sens artistique, de mes émotions et de ma faculté  me laisser guider par eux.

Les dalles sombres, comme de l’ardoise, sur lesquels la même scène se répétait, dans une nudité froide et hypnotique,  reflétaient ma propre nudité.

On notera chez Bill Viola un attrait pour la dualité, à travers l’eau, le feu, la mort, la vie, la jeunesse, la vieillesse etc... Cette confrontation permanente est au cœur de son art (et de la vie finalement...)

C’est une exposition qui se vit, plus qu’elle ne se décrit. C’est une expérience à faire, indubitablement.

 

Expo à voir au Grand Palais

05 Mars 2014 - 21 Juillet 2014

Tous les jours de 10h à 22h (fermeture à 20h le dimanche et lundi)
Fermeture hebdomadaire le mardi

Tarifs plein : 13 €
Tarif réduit : 9 €

 

Le site de l’artiste : Bill Viola

 

 

Bill V 2.jpg

001.jpeg

002.jpeg

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:02 Écrit par Océane dans Art | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : bill viola, grand palais, vidéaste, art vidéo | |  Facebook | | | | Pin it!

18/03/2014

un petit sourire pour le photographe !

Maintenant, tout le monde s’improvise photographe et c’est amusant de voir le regard de chacun sur un événement important de sa vie ! Tout le monde compulse avec bonheur et nostalgie les photos du mariage de la cousine, le baptême du petit neveu, ou l’anniversaire de son enfant. Et moi la première j’accumule des centaines de photos. Avant, avec les tirages papiers obligatoires, quand j’en avais marre de voir les photos dans les boites, c’était un vrai plaisir de composer un album. Maintenant, avec les photos numériques, celles-ci dorment dans les disques durs et ne sont pas toujours mises en valeur.

Ce qui est dommage, alors qu’on pourrait les regarder, les organiser et se souvenir, en faire de jolis cadeaux ! On peut encore s’amuser à composer des albums, encore plus originaux qu’avant !

La photo capture un moment, une émotion, un regard, et parfois on voudrait ne jamais l’oublier. Et on voudrait le partager.

J’ai préparé pour mon fils plusieurs albums photos, depuis sa naissance, sous format de livre, pour qu’il puisse les avoir quand il sera plus grand, qu’il comprenne comme chaque moment de sa vie est important pour moi.

J’avoue, je ne suis pas très douée pour ce qui est de bidouiller sur ordinateur, et même pour créer un album photo en ligne  recevoir chez moi, je m’attendais à bien des complications, je pensais honnêtement que ce serait trop prise de tête. Mais j’ai fini par essayer, et je me suis lancé dans un livre photo !

Le plus difficile finalement a été de choisir quelles photos utiliser, car j’en avais cumulé des centaines ! Hé hé, voilà un des pièges des photos numériques ^^ Mais j’ai pu faire un choix, en m’y prenant par période. Il y a pas mal de site en ligne pour faire des livres photos. Certains sont de meilleures qualités que d’autres. Il faut bien penser à regarder la qualité du papier sur lequel le tirage est fait, il faut aussi comparer le choix des formats disponibles, la qualité du rendu, la solidité de la couverture etc…

J’ai opté pour des livres de taille moyenne, avec une couverture un peu rembourrée, ça fait plus chic tout de suite :) et surtout Prentu, le site qui a retenu mon attention,  a un choix de format très diversifié. Il y a même la possibilité de faire des albums à thème et un livre photo spécial Facebook, qui reprend tout votre univers. C’est amusant non !

Du coup, moi qui avait peur de m’embrouiller, de galérer à fabriquer un livre photo, me voilà partie pour en faire trois ! Sans compter que ma mère en réclame un depuis des lustres… Je n’ai plus de raisons de lui refuser.

Pour moi, j’ai aussi envie de me faire un petit plaisir, et cela fait longtemps que j’ai envie d’un beau et grand tirage photo de mon fils, à accrocher au-dessus de mon bureau. Il y a une photo de lui bébé que j’aime tant, qui ferait un bel effet. J’ai repéré du coup la possibilité de faire un tirage sur toile, voire sur bois ou même un tirage photo sur plexiglas, j’hésite encore. Je suis très tentée par le rendu sur plexiglas, la lumière semble accrocher et illuminer la photo par moment. Très tentant d’essayer !

En tout cas, je vous tiens au courant du résultat, et hâte de vous le montrer :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

23:16 Écrit par Océane dans Bavardages | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : prentu, photo, album photo, livre photo | |  Facebook | | | | Pin it!

17/03/2014

Cute et cool cuticules

La semaine dernière, je me suis réveillée en me demandant où j’étais.

Ah oui.

Noyée sous les contraintes.

Les journées ne font que 24h tu sais.

Et j’ai les mains bien moins sèches.

Mais maintenant je fais une fixation sur mes cuticules.

Je lance un appel à l’aide, et je ne plaisante même pas : comment avoir de jolies cuticules. Les miennes crient misère en ce moment.

Si tu me laisses une vraie solution, tu seras béni(e) parmi les siècles, rien de moins.

Sinon, vos cuticules à vous, ça va ?

 

cuticules.gif

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

23:33 Écrit par Océane dans Bavardages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cuticules, mains, au secours | |  Facebook | | | | Pin it!

26/02/2014

Enclos vivant et vrai

Coeur_Couronne_et_Miroir.JPG

MON CŒUR PAREIL À UNE FLAMME RENVERSÉE

LES ROIS QUI MEURENT
TOUR À TOUR
RENAISSENT AU CŒUR DES POÈTES

DANS CE MIROIR JE SUIS ENCLOS VIVANT ET VRAI COMME ON
IMAGINE LES ANGES ET NON COMME SONT LES REFLETS

Un de mes calligrammes favoris d’Apollinaire.

Je ne sais pas si je le comprends correctement, mais je j’ai intégré à mon univers mental, à ma manière.

Me plait cette façon de poser trois propositions par le poète, trois angles pour aborder à la fois le rôle et la capacité du poète, autrement dit de toute personne assez folle pour se croire poète, et je suis ce genre de fou.

Je suis assez folle pour y voir mon cœur (et la flamme dans tes yeux)

Je suis assez folle pour croire que le plus important est la mémoire, et la façon que nous avons, les fous, les poètes, les gens, de la préserver en la magnifiant, pour que jamais rien ne meurt vraiment, ni les rois, ni les reines.

Je suis assez folle, enfin, pour croire que mon identité ne se réduit pas à une apparence… je me regarde dans un miroir imaginaire, parce que longtemps j’ai évité les vrais miroirs.

Être enclos pour éclore à nouveau ?

 

Avec tout ça, nous n’avons pas encore parlé de ma psychopathologie de la crème pour les mains ?

 

(Poème du jeudi, pour un mercredi :

Poésie du jeudi.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

22:30 Écrit par Océane dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : apollinaire, calligramme, poésie | |  Facebook | | | | Pin it!

25/02/2014

Allumer le feu, mais pas trop vite

Pour ceux qui me suivent un peu sur Twitter ou sur Tumblr, vous savez combien je tiens à la notion de plaisir, dans des aspects très variés, du plus théorique au plus concret. Le plaisir des sens est essentiel à la vie : on la savoure de mille manières, par ce qu’on lit, par ce qu’on regarde, par ce qu’on écoute, ou mange, par ce que l’on touche, et par qui on aime toucher. Je parle souvent de ce qui est bon dans le plaisir, de ce qui épanouie, et faire l’amour est très épanouissant. Ou devrait l’être. Là où je veux en venir, c’est qu’on passe facilement sous silence tout ce qui n’est pas de l’ordre de la jouissance et du contentement : il est rare et délicat de parler de ce qui ne va pas, surtout en matière de sexe. Ou alors sur le ton de la dérision, de la moquerie…

Quand j’écris sur Tumblr un billet relatif au bonheur sexuel, je me pose parfois la question suivante : comment les autres prennent-ils en main leur vie sexuelle (je vous vois d’ici, cessez de suite vos jeux de mots ^^), parce que ce n’est pas forcément un sujet facile à aborder quand ça va bien, alors imaginez quand cela ne va pas parfaitement…

L’éjaculation précoce est de ces sujets qu’on aborde rarement autrement que par la dérision, alors que cela touche 1 homme sur 5 ! C’est le trouble sexuel le plus fréquent chez l’homme, et il fait l’objet de nombreuses études médicales, mais pour autant on véhicule pas mal de clichés à ce sujet. Par exemple, l’éjaculation précoce ne touche pas que les jeunes, loin de là : on la confond avec une sorte d’hyper excitation (remember vos premiers émois…) Car l’éjaculation précoce n’est pas un problème strictement psychologique. Il y a des causes, des terrains individuels, et il s’agit de comprendre ces causes, pour trouver des solutions.

La vie est trop courte pour ne pas profiter de tous ses charmes. Pourquoi rester seul, avec ses questions, ses frustrations, quand on peut trouver conseils et écoute, d’abord auprès de son médecin traitant, lequel peut orienter vers des solutions les plus adaptés.

C’est une question d’importance, car l’éjaculation précoce n’est pas que le problème d’un homme isolé. Elle touche à la vie sexuelle des deux partenaires, elle provoque dépit et frustration, voire colère envers l’homme qui en souffre. On intègre vite un schéma destructeur : l’éjaculation précoce provoque angoisse et frustration, lesquelles bloquent la communication dans le couple, ce qui vient renforcer l’anxiété qui exacerbe l’éjaculation précoce.

visuels_schema_solutions_578.jpg

Difficile d’en sortir seul. Et difficile d’en parler autour de soi. Pourtant des solutions existent, et un médecin peut en parler.

Le site internet http://www.garderlecontrole.fr/ permet aussi de faire le point sur sa propre situation, de mieux comprendre et de constater que des solutions existent. L’information est la première clé. L’amour et le désir embrasent les sens, il s’agit de s’enflammer ensemble :) Vous avez certainement vu cette publicité très bien faite, à la fois claire et pudique, qui résume joliment le problème :

 

Pour retrouver le plaisir de s’enflammer ensemble, le premier pas à faire est d’en parler à un médecin, qui expliquera les causes, et surtout abordera les différents solutions existantes, que ce soit médicamenteux, ou associé à une sexothérapie. On peut apprendre à garder le contrôle. Le site regorge de conseils, d’astuces, pour gérer au mieux l’éjaculation précoce, à deux, et retrouver petit à petit le contrôle de son plaisir.

VISUELS_encart_03.png

visuels_encart_021.png

J’ai envie de terminer en disant que rien ne devrait être tabou si cela gâche la vie : la vie est plus belle quand on peut en apprécier toutes les facettes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

23:39 Écrit par Océane dans Das Kapital | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it!

24/02/2014

Funny (you)

Minimaliste :)

J’ai des envies minimalistes en ce moment.

Petite robe noire, ou blanche. Mais coupe simple, sans fioritures.

Envie de poésie, toujours évidemment.

Envie de mots simples, bruts et vrais.

Envie de thé, souvent bien sûr.

Envie de me remettre au dessin, juste pour figurer quelques lignes, quelques souvenirs crayonnés.

Je crois que la foule parisienne des transports en commun, qui n’ont rien en commun avec les transports amoureux, me donne surtout envie de douceur et légèreté.

Je crois que j’ai surtout envie de danser, au son de Chet Baker, dans des bras amis.

 

Funny%20Valentine.gif

 

 

Demain, nous parlerons psychopathologie de la crème main anti-froid, anti-desséchement, anti-tout.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

23:43 Écrit par Océane dans Bavardages, La musique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : chet baker, love, my funny valentine | |  Facebook | | | | Pin it!