Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bad karma

  • Bad Karma : être lecteur de David Safier

    Pin it!

    Bon, voilà, la semaine dernière, avec Room, je vous parlais des livres qu’on tarde à lire et qui sont des claques, qui vous bouleversent.

    Il y a aussi les livres qu’on prend on ne sait pas trop pourquoi. Ah si, je sais, je me rappelle, un truc du genre « tiens, la couv’ a l’air marrante et bon j’ai besoin de me détendre, hop, 6€ c’est pas cher, je peux bien tenter » voilà à peu près ce que j’ai pu me dire ce jour là, quand j’ai choisi Maudit Karma, de David Safier.

    J’aurais pu rajouter « mais bordel repose le, c’est n’importe quoi cette couverture, imagine le reste ».

    Mais qui n’a jamais eu un instant de faiblesse ? Qui ? Pas toi, ne mens pas…

    Bref voilà, c’est aussi l’effet qu’ont les librairies sur moi, un peu comme une droguée en manque, j’ai des frissons, je tremble, j‘ai froid, j’ai chaud, il me faut mon shoot, il me faut ce putain de bouquin à la couv’ ridicule avec un chien dessus et un titre qui n’augure rien de bon.

    Dieu sait que je me méfie des trucs avec des chiens et des enfants, mais pas assez semble-t-il.

    Et ce bouquin, me demande tu, innocent lecteur ?

    Ce bouquin ?

    SN154228.JPG


    J’ai envie de dire que pour 6€ tu peux aussi avoir trois paquets de gâteaux, ou bien un thé gourmand ou un vernis Mavala, ou n’importe quoi qui ne soit pas ce bouquin.

    Par acquis de conscience je vous résume un peu l’histoire. C’est Kim, une animatrice de talk show, insupportable évidemment, mariée à un homme adorable, qu’elle délaisse évidemment, avec une jolie petite fille, qu’elle néglige évidemment, et un type avec qui elle rêve de coucher évidemment, et voilà une météorite qui lui tombe sur la tronche un soir de gala, alors qu’elle vient de s’envoyer le fameux bogosse aussi insupportable qu’elle. Kim se réincarne en fourmi, vu son bad karma, et là, badamoum évidemment, elle se rend compte que son mari est formidable, que sa fille est si mignonne et que son ex-meilleure amie garce essaie de prendre sa place. On nous montre Kim de réincarnation en réincarnation essayer de gratter petit à petit sa place auprès de cette famille qu’elle a négligée de son vivant.

    Bon, c’est gentillet.

    C’est un peu (beaucoup) téléphoné comme scénario, on dirait un téléfilm allemand de M6 de l’après- midi (que celle qui n’a jamais regardé une de ces bluettes me jette la première météorite).

    L’auteur est allemand, ceci explique peut-être cela. Oh ça va, camarades allemands, il est temps de ce ressaisir, vous avez fait quoi de bon depuis Goethe ou Gunther Grass ? Et ça donne des leçons d’économie à la France ! Ca suffit Madame Merkel, il est temps de vous occuper du véritable scandale : les livres de David Safier.

    En vous remerciant.