Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chupa

  • Chupa

    Pin it!

     

    lollipops.jpg

    « Le fait est qu'en se penchant ainsi vers lui, le regard en coin, elle ne faisait qu'obéir à la demande silencieuse de ses yeux à lui. Il reste silencieux, assis sur sa chaise. Elle se retrouve enfin à genoux devant lui. La position est ambiguë toujours. Une forme de soumission volontaire, nuancé d'un plaisir véritable. Elle ôte l'obstacle de tissu, dégage l'objet du délit, et commence son va et vient »

    La fellation n'est pas l'acte le plus évident qui soit. Par expérience personnelle, dénoter d'un gout pour la pipe, c'est souvent risquer de passer pour un genre de salope. D'abord, la position elle-même est une position de soumission, tête penchée sur le sexe (triomphant si possible) de l'homme, et pour peu que celui-ci vous caresse gentiment la tête, on a là les ingrédients d'une bonne scène de porno machiste. Le romantisme amoureux n'est pas ce qui vient à l'esprit de suite. Avant d'aller plus avant, je vous conseille ce billet de Julie, qui aborde de manière ludique les aspects plus ou moins techniques du blow job.

    « Sucer n'est pas tromper » expression très connue, et reprise par Ardisson dans ces interviews. Ce qui sous entend que sucer est un acte purement technique, dénué de sentiments, non ? Etrange de penser qu'un acte si intime, n'engage pas les intervenants. Je ne suis pas d'accord. C'est pour moi typiquement l'acte intime par excellence. Surtout parce qu'il engage une forme de soumission volontaire : accepter de se positionner ainsi implique une confiance et une affection presque totale. Je suis assez orgueilleuse, et fière et susceptible de nature. Me soumettre n'est pas dans ma nature. Loin de là. Pourtant la fellation, j'aime ça. Je sens que cette phrase va me poursuivre longtemps.

    J'aime cette sensation de puissance que je ressens sur lui, quand je prends son sexe fragile et au repos, et que je le sens grandir et se modifier dans ma bouche. Qui soumet qui finalement ? Et puis c'est amusant de jouer, avec sa langue, ses lèvres, enfin de susciter autant de sensations différentes que possible. Comment mener un homme par le bout du....  La puissance est du côté de la femme à genoux je crois. Tout est une question d'interprétation. Le plaisir ressenti est évidemment différent de la pénétration vaginale, mais tout aussi fort, et peut-être même un peu plus marrant. Il y a clairement un côté ludique et joyeux. Simuler l'exagération, jouer avec les mains, la langue, feindre certains sentiments, bref jouer encore et toujours. On ne peut exiger de l'autre que ce que l'on veut bien donner soi même après tout, mais le jeu et l'amusement sans fards sont des éléments essentiels. L'amour et le sexe sont indissociables d'une bonne relation.