Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collection

  • Ma pantoufle de vair

    Pin it!
    493716653.jpg1691045354.jpg859089636.jpg

    1945889659.jpg

    1857295574.jpg

     

     

    C'est toujours la même histoire: je passe devant la vitrine d'un magasin de chaussures, aujourd'hui André par exemple. Innocemment, sans arrière-pensées je rentre simplement pour jeter un œil fugace, voir la tendance du moment, simplement regarder pour le plaisirs des yeux.
    Puis, mon regard se perd au-dessus des piles et des piles de boîtes avant de se poser sur elle: MA paire de chaussures, celle qu'il me faut, que j'attendais et qui viendra supplanter les dizaines d'autres qui peuplent mon dressing.

    L'excitation est à son comble, je prends  le modèle en main, regarde l'étiquette, et mon dieu: elle a un nom ! Ma chaussure a un nom: Apologie. Ils ont tout compris le service marketing d’André: prendre les clientes par l'affect, créer un lien, en donnant un petit nom à chaque modèle. Et ils en ont de l'imagination chez André! J'ai ainsi pu faire la connaissance de Rétro, Vahiné, Ronde, et bien sûr de ma chère Apologie !

    Et à voir cette dernière parmi toutes ses copines aux noms charmants, comment avoir le cœur de les séparer ?? Comment ? Moi je ne peux pas!

    Alors j'ai ramené Apologie et ses copines à la maison, pensez-vous.

    Mon dressing ressemble de plus en plus à une annexe de Sarenza, avec parfois le même modèle en deux ou trois coloris: collectionneuse avez-vous dit ? Oui, je crois ! 

    A chaque fois c'est la même histoire; je crois trouver LA paire de chaussure qui effacera toutes les autres et surtout qui comblera mes envies de shopping pour un bon moment! Mais, las, la prochaine paire est toujours la meilleure.

    Je ne suis pas Cendrillon qui a su à la fois shopper la bonne paire (et l'homme assorti) une bonne fois pour toutes ! L’avantage c'est que moi, avec toutes mes "pantoufles de vair", je peux danser bien au-delà de minuit !!