Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crazy copyright

  • #JeSuisParisienne

    Pin it!

    Aujourd’hui, juste un petit billet pour partager mon étonnement devant ce qui arrive à une sympathique bloggeuse, que beaucoup d’entre nous connaissent et lisent : The parisienne.

    J’ai été effarée d’apprendre la mésaventure judiciaire à laquelle elle est soumise, par le journal Le Parisien ! Cet organe de presse (a priori qui devrait avoir quelques principes quant à la liberté d’expression…) l’attaque en justice pour contrefaçon, parce qu’elle utilise le terme parisienne dans son url !!!!

    On rêve, on hallucine !

    Je suis certaine que la procédure aboutira en faveur de Nathalie la bloggeuse (sinon, il faudra attaquer les taxis parisiens, les sandwiches parisiens, et en fait tous les parisiens et parisiennes !! Mais je me dis qu’on marche vraiment sur la tête pour qu’un organe censé être sérieux, comme le Parisien, attaque une bloggeuse pour contrefaçon à cause de l’usage de ce terme, parisienne.

    On est en plein « crazy copyright », et je suis triste car cela devient général.

    Cela me rappelle les compagnies type Monsanto ou autre, qui brevètent des plantes de la  nature, estimant qu’eux seuls ont le droit d’en user, parce qu’ils ont pensé les premiers à déposer un brevet !

    De même qu’une plante de la nature appartient à tous, nous sommes tous libre de nous revendiquer parisien, parisienne, si l’envie nous en prend ! On ne peut pas déposer et breveter tous les mots. Le droit de propriété n’a pas pour objet d’être utilisé à de telles fins !

    Tous solidaires avec The parisienne, et que Le Parisien arrête ses conneries : il réclamer quand même 20 000€ de dommages et intérêts !!  Il faudra qu'on m'explique de quels dommages il s'agit ! Que Le Parisien revienne  la raison !

    C’est Tristan qui a raison ! pas assez de parisiennes et trop de Parisien !