Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trop de truc

  • Tagada tagada voilà le Tagathom

    Pin it!


    Mes agneaux, je suis une femme parfois un peu tête en l'air. Avant mes vacances, j'avais prévu une série de posts, programmée pour des dates de publication. Sauf que j'ai tout laissé en mode brouillon, au lieu d'indiquer justement des dates de publications. Ne me jetez pas de cailloux tout de suite, j'ai quelque fois l'esprit ailleurs. Pardon.

    Bref, je reformule et je vous re-propose ce qui n'est même pas du réchauffé, promis promis, c'est du tout frais.

    D'abord un tag, mais pas n'importe quel tag ! Le famous and beautiful Tagathom. Koikecé ?  Un ovni du tag, une chaîne de questions plus ou moins loufoque, proposées au fur et à mesure par des bloggeurs différents, chacun y apportant sa réponse avant de proposer une nouvelle question !

    Je reprends donc avec plaisir la suite de Daniel, mon Suisse orthographiquement correct préféré.


    Question 1 (jmd) : Qui a mis en relation la pensée de Pascal nous rappelant que la vie est misérablement courte et celle d'Einstein découvrant que plus on va vite, plus le temps est court ?
    Je dirais Nicolas S.,s président d'une petite république du centre de l'Europe. En effet à force de courir au soleil vers l'inatteignable point break de son estime de soi, un malaise vagal est venu suspendre le coefficient espace-temps entre la recherche du périnée parfait et la commande de pizza à vélo. Le résumé de la vie de certains est effectivement très court.


    Question 2 (Idothée) : En quoi peut-on dire en s'appuyant sur les suites de Fibonacci que Don Juan était un fin théoricien de l'infini à travers sa relation avec les femmes ?
    La véritable théorie de Don Juan tient plus d'un dérivé du chat de Schrödinger : si Don Juan se tient dans une chambre avec une femme, quelle est la probabilité que celle-ci ait atteint le septième ciel et Don Juan la salvatrice libération de soi ?  Les deux peuvent y être concomitants ? Ou s'annulent-ils ?


    Question 3 (Thom) : Quel est selon toi le point commun secret entre la question 1 et la question 2 ?
    Un amour immodéré des sciences exactes et de la sociologie du bellâtre.


    Question 4 (Alf) : Si tu devais impérativement choisir entre le cœur ou le cerveau pour apprécier la musique, quel organe choisis-tu de conserver... et pourquoi ?
    Mon cerveau sans hésiter. Il apprécierait toute la richesse et la technicité de mes compositeurs favoris. Quand à l'émotion, il se fait opportunément que dans les cultures orientales et moyen-orientales, elle trouve son siège dans le foie. Je compte donc grandement sur mon petit foie pour me faire ressentir une émotion aux petits oignons.


    Question 5 (G.T.) : Si vous deviez vivre éternellement à l'intérieur d'un film... Lequel, et pourquoi ?
    A place in the sun, avec Elizabeth Taylor et Montgomery Clift. Déjà, je serais dans les bras du plus bel homme de la Création, et je pense que je tenterais éternellement de donner un autre cours à cette histoire, moins tragique, plus cucul la praline, genre il se marie avec moi et on fait plein de gosses. Ou juste l'amour tout le temps, parce que bon, les gosses ça prend du temps et ça coûte cher.

    Annex - Taylor, Elizabeth (A Place in the Sun)_NRFPT_01.jpg

    lizmonty1.jpg


    Question 6 (Joe) : Quel est l'antécédent criminel (ou judiciaire) de l'amour ?
    L'amour est le crime parfait originel. Il est la Mère de tous les crimes. Voir ci-dessus.



    Question 7 (Dahlia) : On raconte que le corps ne peut enregistrer le souvenir de la douleur, que c'est notamment une ruse pour que les femmes continuent à enfanter au fil des siècles. Selon vous, y a-t-il une autre raison au fait qu'on ne puisse convoquer le souvenir de la douleur physique ?
    Le plaisir intense et la douleur sont des sensations très proches. Si l'on gardait une trace vive de le douleur physique, on n'oserait plus tenter d'atteindre l'orgasme parfait, véritable compensation au devoir de reproduction ( Eliou bébé, maman t'aime, toi c'est différent).

     

     

    Question 8 (Mamz'elle pour vous servir) : La théorie de l'évolution a fait évoluer nos corps de mammifères pour qu'ils s'adaptent à l'environnement, nous avons donc ainsi perdu entre autres notre appendice caudal ou nos orteils aussi longs que des doigts. Pourquoi, selon vous, l'invention du vêtement et du chauffage ne nous ont pas débarrassés définitivement de nos poils ?
    Pour préserver l'industrie de la cire orientale et des instituts de beauté : quel prétexte trouverait-on à bâfrer des pâtisseries bien sucrées à la sortie d'un massage ? Et où donc ?

     


    Question 9 (Lau/Lie Chien): Si les personnages de dessin animés à cause d'une transformation planétaires prenaient vie, est-ce que vous pensez qu'on arriverait à des croisements hum-animés dus à l'union d'être humain(e) et de toons ?
    Ce n'est pas déjà le cas ? On a pourtant élu Président le résultat d'un de ces croisements, non ?

     

    N S.jpg
    Cela ne vous rappelle pas un Nain Vagal ?

     

     

    Question 10 (Epidemik) : Neige t-il dans l'espace ? Où dans l'espace ?
    Il neige dans ma boule du Mont-Saint-Michel, et c'est déjà bien rude.


    Question 11 (Psestos) : Qu'est-il arrivé aux enfants perdus de la forge de Vulcain ?
    Je ne suis pas arrivée jusque là, Yoko Tsuno a fini par m'énerver avant mes 17 ans, avec toute cette perfection imperfectible de perfectibilité. Et je voulais ses cheveux aussi. Oui je suis mesquine.


    Question 12 (bl0nde) : Dans l'optique d'une troisième guerre mondiale imminente ou d'un tremblement de terre gigantesque emportant avec lui toute vie humaine, dans quel sens pensez-vous qu'on met un suppositoire ?
    C'est la métaphore de l'ogive ultime, c'est ça ? Celle qu'on va se prendre profond parce que l'être humain est stupide ? je crois qu'elle sera raide, quel que soit le sens d'introduction.



    Question 13 (Eve) : Considérant qu'une tartine tombe toujours côté beurré contre le sol, comment tombera la tartine si je la beurre des deux côtés ?
    Compe tenue de la densité différente du beurre salé et du beurre doux, je pense qu'elle tombera du côté beurre doux : comme quoi même les lois de la gravitation préservent la gastronomie bretonne et son beurre au sel de Guérande.

     


    Question 14 (Nahimage) : Des quatre points cardinaux, quel est ton préféré et pourquoi ?
    L'ouest, parce que j'en viens, que j'y retourne et que je suis toujours un peu à l'ouest.



    Question 15 (Yueyin)
    Quel personnage de Jane Austen aimeriez-vous être ?Je veux être Jane Austen. Ou rien. Ou moi.


    Question 16 ( Cécile de Quoide9) Où m'offririez-vous des waouhcances de rêve et quel en serait le programme (sans tout dévoiler toutefois afin que j'ai encore quelques surprises sur place !) ?

    Heuuuu en Casamance ? Ou en case au Mans ?


    Question 17 (Fattorius) Sachant les étapes de montagne remportées par l'un d'entre eux, faut-il élire des Suisses à l'Académie française, et pourquoi?

    Il faut élire, même d'outre-tombe, Albert Cohen car il a créé et franchi la montagne ultime de l'amour avec le magnifique Solal, et cette idiote d'Ariane.

    Belle du Seigneur devrait être offert à l'entrée en Suisse, au lieu de ces si convenus chocolats.


    Question 18 par moi-même Océane : Comme l'a chanté le grand philosophe de l'amour Calogero dans son œuvre Pomme C, peut-on tomber amoureux par web 2.0 interposé ? Si oui, vaut-il mieux se déclarer sa flamme par texto classique ou vaut-il mieux attendre la disponibilité de l'Iphone 3GS afin d'y consacrer une application particulière ?


    Je serai ravie de laisser la suite à Madame Kevin, parce que j'aime l'embêter, et à toute personne qui en fera la demande en commentaires !

    Edit 1- La fine fleur nantaise, représentée par CKanKonVaou reprend aussi le flambeau fin août ! Merciii !