Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exposition Jardins - Galeries du Grand Palais

Pin it!

Se promener dans un beau jardin n’est pas loin d’être un avant-gout du Paradis. Que l’on soit croyant ou pas. En fait, le bonheur est une question de promenade, et de pensées qui se perdent. Où se perdre mieux que dans un jardin, si ce n’est dans un livre ? Lire et flâner dans un jardin, ce sont deux formes de plaisirs qui se complètent, et s’il faut convoquer Cicéron pour s’en convaincre, convoquons et convainquons : “Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut.”

Las, je n’ai pas de jardin. Enfin, pas chez moi. Ce qui me fait dire que j’ai en échange tous les jardins de Paris, et tous ceux que le hasard met sur mes pas.

Je n’ai pas eu à aller bien loin, hier soir, pour découvrir un monde de jardins et de couleurs.

affiche-jardin.jpg

Le jardin est un art, et la nouvelle exposition du Grand Palais nous en offre une belle palette.

L’exposition, sobrement intitulée Jardins, est une promenade (nous y voilà donc) parmi les œuvres de Klimt, Matisse, Cézanne, Monet, Dürer, Picasso, et quelques autres encore. Chacune offre à l’œil curieux du visiteur sa propre version du Jardin, comme lieu de plaisir, de promenade, de réflexion, et comme lieu de construction artistique.

A travers les différentes thématiques abordées, et suivant la période historique, on regarde le Jardin comme objet et puis comme sujet, en constante évolution (suivant en cela les nouveautés et progrès de chaque époque). On observe ainsi les mille usages du Jardin, tour à tour lieu romantique et de badinerie, laboratoire expérimentale d’une nouvelle prise de conscience écologique, ou grand œuvre presque mathématique de jardiniers passionnants.

Le promeneur trouvera des fêtes galantes sublimées par Fragonard ou Vrancx, il trouvera aussi la géométrie parfaite des jardins à la française, ou bien le fouillis végétal de Gilles Clément. On pourra rêver devant les marguerites de Caillebotte ou la superbe installation de Jean-Michel Othoniel : Grotta Azzura.

Le jardin est chargé de désirs et de fantasme. Tour à tour on s’y abandonne et on souhaite le maitriser. Mais on sait bien qui aura toujours le dernier mot : la nature.

 

Si vous ne me suivez pas sur Instagram, vous avez du échapper au déluge de photos que j’ai déversé hier soir ^^ Mais n’hésitez pas à aller regarder, cela vous donnera peut-être envie d’aller visiter ce jardin.

 

Exposition Jardins

Galeries du Grand Palais

Du 15 mars au 24 juillet 2017

 

 

IMG_0086.JPG

Fresque à Pompéi

 

IMG_0092.JPG

Herman de vies

 

 

IMG_0102.JPG

Philipp Otto Runge

 

 

IMG_0142.JPG

Gustave Caillebotte, parterre de marguerites

 

IMG_0170.JPG

Odilon Redon, la branche fleurie jaune

 

Commentaires

  • Merci pour la visite sur Insta, très beau. Ai un faible pour le "Vieux Jardinier" d'Emile Clauss.

  • je le sais, que j'ai tout ce qu'il me faut : des livres à la maison, un jardin (explosant de fleurs actuellement) et ... des chats (tant pis pour Cicéron, il ne savait pas)
    Manque juste d'être plus proche de Paris ^_^

Écrire un commentaire

Optionnel