Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antoine de saint-exupéry

  • Un Incroyable Talent - David Frankel

    Pin it!

    Dans le contexte d’un nombre de salles toujours limité malgré une offre de films en augmentation constante, de nombreux films sont sortis directement en DVD depuis une quinzaine d’années. Avec la maturité technologique de la VOD, les plateformes en ligne ont depuis pris le relais.  D’abord limité à des films de genre ou à petit budget, ce mode de distribution touche maintenant les films grand public, même issus des grands studios, donc cela concerne dorénavant de belles productions et des projets d’envergure. Produit par Harvey Weinstein, « Un incroyable talent » sortira en e-cinéma (exclusivement sur vos services de vidéo à la demande) le 3 juillet.

    « Un incroyable talent », biopic sur l’histoire de Paul Potts, un vendeur de téléphone du Pays de Galles devenu le vainqueur de « British Got Talent » et enfin interprète de disques multiplatine grâce à ses talents de chanteur d’opéra.

    Moins connu en France que Susan Boyle ou Marina Kaye, Paul Potts (oui le film joue aussi de l’homonymie avec le dirigeant khmer) joue un peu dans la catégorie de la première. Les deux ont été vendus au public comme des vilains canards prenant une revanche sur la vie. Le réalisateur  - David Frankel - traite son sujet de manière suffisamment légère pour ne pas en faire un mélo pénible. Les pauvres y sont pauvres mais jamais misérables. C’est le style Frankel – Marley et moi, Le Diable s’habille en Prada (déjà un biopic, tiré d’un livre de Lauren Weisberger) – de traiter des difficultés de la vie comme si elles n’étaient jamais bien graves.

    Les situations dépeignant des rapports de classe sont édulcorées. Ainsi Paul a intégré un cours prestigieux d’art lyrique à Venise et est invité à déjeuner dans sa famille par une autre étudiante trop belle pour lui. Heureusement la famille elle n’est pas si riche, et la scène évite le message politique lourdaud pour un comique de situation classique et même crédible, s’il n’est pas original.

    Le film passe rapidement sur les années de jeunesse, et se concentre sur les années de la quête : du premier concours local qui lui permet de payer ses cours de chant à Venise jusqu’au triomphe au premier passage télé, avec les personnages de sa vie en trame de fond : la petite amie qui deviendra sa femme, le patron et meilleur pote de la boutique de téléphones, la mère qui le soutient envers et contre tout et le père qui désapprouve ses rêves de grandeur. La suite est racontée dans un souffle : Paul a gagné la demi-finale et la finale, a vendu des millions de disque et se produit maintenant devant la reine.

    Le style biopic fonctionne car on s’intéresse au devenir du personnage principal. Frankel rend Paul sympathique de telle manière que le spectateur prend immanquablement son parti et, de fil en aiguille, l’emmène sans difficulté au générique de fin. Ça ne fera pas de « Un incroyable talent » le film de l’année, mais lui assurera un succès certain au pays de son succès. Il ne tient qu’à vous d’en faire un succès en France.

     

    231435.jpg

    Disponible dès le 3 juillet 2015 sur toutes vos plates-formes de vidéos à la demande.



    Tip du jour →6bca6af3c293880246d076bbdb3b9a6c.jpg