Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

apolitique

  • (In)différence

    Pin it!

    "Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Qui vit vraiment ne peut ne pas être citoyen et parti prenant. L’indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n’est pas vie. C’est pourquoi je hais les indifférents.”

    Antonio Gramsci - Indifférent


    Je n’aime pas les gens qui ne savent pas prendre parti. Je n’aime pas les gens qui ne savent pas assumer un avis, ou qui ne le veulent pas.

    Dire que je ne les aime pas est un peu fort, mais disons que je ne les porte pas dans mon cœur plus que ça.

    Je comprends les personnes un peu timorées, je le suis moi-même, mais ma grande timidité ne m’a jamais empêché de prendre la parole quand quelque chose ne me convient pas.

    Ceux qui réussissent à vivre dans une société sans jamais s’intéresser ou s’impliquer dans ce qui nous concernent tous, je ne les comprends pas. Ceux qui peuvent se contenter de leur propre vie, sans sortir de leur bulle, parfois je les envie, souvent je ne les comprends pas.

    Tous les jours on voit et on entend des choses qui peuvent nous révolter, nous horrifier, ou nous fasciner. Je suis d’accord avec Gramsci : vivre c’est prendre parti, le contraire de ça n’est que la lâcheté.  C’est comme ceux qui se disent apolitique. Quand on creuse un peu la conversation, l’apolitique a bien une opinion politique, celle de l’individualiste libérale souvent.

    Je suis retombée par hasard sur ces quelques lignes de Gramsci, et je me rends compte que je ne saurai vivre autrement qu’en prenant parti, encore et toujours. En amitié, en société, au travail, partout. 

    *Ma citation du jour pour Chiffonnette