Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

françois hollande

  • On attend encore l'avis de Patrick Bruel et l'analyse politique de Justin Bieber

    Pin it!

    Il y a des débats.

    Il y a des avis et chacun le sien.

    Le mien est que chacun devrait être libre de s’aimer comme il l’entend.

    Comme ça, on clôt le sujet et on passe à autre chose.

    Genre la pauvreté.

    Merci donc à Virginie Despentes de m’inspirer pour cette pensée du jeudi.

    Bien cordialement chez vous :)

    A8VVFtqCUAAtXt_.jpg large.jpg

  • Une toupie

    Pin it!

    Je parle quelquefois de mon fils. Assez rarement, parce que je ne sais pas le faire sans apparaître comme une maman gâteau, complètement dingue de son fiston.

    Il faut dire que c’est le cas, je suis complètement dingue de mon fiston. Il est parfait en tout point, gentil, aimable, intelligent, cultivé, sensible, fort etc.…

    Voyez, je ne sais pas parler de lui autrement…

    L’autre soir, il m’a fait rire, un peu, il m’a surprise aussi. J’ai l’habitude de beaucoup parler politique, souvent, partout (oui, ça peut être gavant…) Et mon fils, du haut de ses sept ans, nous a toujours entendu, son père et moi, parler devant lui, librement de politique, en lui expliquant pourquoi ceci et pourquoi cela, la gauche, la droite, le respect, la guerre etc.…

    Et l’autre soir, donc, mon fils s’adonnait à sa nouvelle passion, créer des toupies avec des Lego. Un moment, il est venu  vers moi, avec un cadeau, une toupie bleu blanc rouge, en me disant, de mémoire, c’est une toupie pour aider François Hollande à stabiliser la France, et pour que je sois moins fâché contre lui… Parce que oui, Hollande me fâche parfois, beaucoup. Mais ce n’est pas le sujet.

    SN156450.JPG


    Le sujet, c’est mon fils, que j’aime et qui cherche toujours comment être en phase avec ses parents, tout en restant le petit garçon qu’on adore. Mon fils et son imagination, sa sensibilité…