Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

michel legrand

  • Let it snow

    Pin it!

    Curieuse torpeur de ces derniers jours. On peut dire que j’en fais moins que d’habitude. Tout en ayant l’impression de courir.

    Entre deux pauses.

    Drôle de semaine, qui passe comme l’éclair, entre cadeaux à faire, choisir, emballer, oublier. Liste de ci ou de ça qui domine chaque réveil.

    Et puis attendre la neige, comme un caprice. Une neige idéalisée, juste lisse et crissant. Un blanc manteau de neige, qui n’occasionnerait ni dégât, ni rien de négatif, juste des glissades enfantines.

    Les dix derniers jours de décembre auront toujours cette saveur curieuse, étrange, douce… Un nuage enveloppe les choses.

    Je termine cette semaine entre la cuisine et la musique. Je me suis lancé des mini défis culinaire. Je n’avais strictement pas envie d’un menu classique cette année. Pas de sempiternelle volaille, ou viande, plombée par des huitres et une bûche au beurre…

    Je reparlerais en détail de ce menu, quand il sera fait surtout :) mais disons que j’ai eu envie de mini, mini, mini. Un festival de mini trucs, en somme. Dont des cheese-cake. Les boules. Je n’en ai jamais fait avant. J’ai peur. Ça va rater.

    Mais ce n’est pas grave, hein, l’important c’est de participer (non, je confonds là…)

    En attendant, j’écoute de la musique. Tu te rappelles, Dean Martin, let it snow, Frank Sinatra, Bing Crosby…. J’ai un cd que je ressors tout les ans, Christmas Crooners, c’est tout la magie de Noël en quelques chansons. Juste une envie de se plonger dedans, comme dans une bataille de boules de neige. Mais sans la neige….

    SN155445.JPG


    Let it snow, je l’écoute aussi version Jamie Cullum, dans un album arrangé par Michel Legrand. Un vrai album de chants de Noël, avec des interprètes aussi différents que Renan Luce (je l’aime, lui…) ou Iggy Pop, oui ! Et Emilie Simon, ma chouchou du moment (je n’arrive pas à lâcher son Franky Knight…) et puis Mika, Ayo…

    A défaut de la neige, j’ai la musique, les chants, une envolée musicale qui allège les journées. C’est peut-être ça le secret ? Trouver la bonne B.O à chaque moment de sa vie ?

    En tout cas, on touche à la perfection du moment quand on écoute Rufus Wainwright et Teddy Thompson interpréter White Christmas…. Un moment parfait.

    Et c’est ainsi que je vous souhaite de terminer cette semaine, en musique, le pas léger, avec les yeux qui brillent de joie.