Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

noël

  • Maurice Carême - Avent littéraire #24

    Pin it!

    Aujourd’hui, pour ce dernier jour de l’Avent, j’aimerais partager avec vous les mots de Maurice Carême. C’est un poète que l’on réduit trop souvent à ses poésies enfantines. Il est vrai que c’était la star des classes de primaire, du moins dans mon enfance des années 80, avec la traditionnelle récitation du lundi matin. Mais pour ce jour, c’est le poète amoureux que je vous présente, avec ce recueil de poèmes à La Bien-Aimée.

    Voici donc deux poèmes parmi mes favoris du recueil.

     

    Il est vrai que la vie, un soir,
    Viendra prendre congé de nous,
    Mais que tu es belle au miroir
    Que la pluie creuse près du houx !

    Il est vrai que nos yeux, un soir,
    Se tourneront vers d’autres terres,
    Mais qu’elle est chaude la lumière
    Quand elle confond nos regards !

    Et il est vrai que le soleil
    Se lèvera comme aujourd’hui,
    Mais il manquera deux abeilles
    Au rucher tendre de la nuit.

     

     

    2015-12-21 001.JPG

     

    Regardes-tu pleuvoir aux carreaux comme moi ?

    La Fagne au loin grelotte, accoudée au ciel bas.

    Je repense au sentier que nous suivions sous bois,

    A l’écureuil lancé comme une grosse fleur.

    Où es-tu, que fais-tu ? Pleut-il au fond de toi

    Comme il pleut au jardin, comme il pleut dans mon cœur ?

    Ah ! pourquoi chaque goutte en tombant, chante-t-elle

    Cet air dont me revient sans fin la ritournelle !

     

    Voilà, cet Avent littéraire se termine sur cette douceur. J’espère que cela vous aura un peu plus.

    Je vais laisser ce blog dormir jusque l’an prochain, mais pas avant de vous avoir souhaité de belles fêtes de fin d’année. J’espère que ces derniers jours de 2015 seront doux et tranquilles, que vous les passiez seul ou en famille.

    Je retourne à mes bredeles et autres biscuits de Noël, c'est mon loisir du moment :)

    Noel.gif

    Joyeux Noël et à très vite.

     

  • Oh, une liste !

    Pin it!

    Tout est prétexte à faire des listes chez moi, surtout Noël. Liste des préparatifs, des menus, et bien sur liste des cadeaux. Je ne sais pas où vous en êtes vous-même de ces fêtes qui approchent ? J’ai bien en tête qu’il ne s’agit pas seulement de cadeaux à offrir, Noël est avant tout une période de partage, de réflexion et de pardon. Et il est vrai que ces derniers se manifestent aussi sous la forme de cadeaux que l’on offre.

    Aujourd’hui, voici quelques idées cadeaux « culture », si j’ose dire, qui sont à mon avis des indispensables à voir, lire ou écouter.

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Pour la musique d’abord, le maitre, Dominique A, qui représente pour moi ce qu’il y a de plus beau dans la chanson française, avec le regretté Daniel Darc. Eléor est un album lumineux, emprunt de cette mélancolie qu’il sait si bien ciseler en mots.

    Ensuite, Carrie & Lowell de Sufjan Stevens est la petite pépite américaine de l’année. Je ne le connaissais pas avant, aveu terrible je sais ^^ mais depuis je me suis rattrapée. Voilà encore un album qui restera longtemps à l’écoute chez moi.

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Pour les amateurs de danse, il y a ce magnifique coffret de l’Opéra de Paris, regroupant plusieurs œuvres, dont le Parc de Angelin Preljocaj : certainement mon œuvre préférée depuis des mois. Et puis Manuel Legris <3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Penchons-nous sur les livres. Là, je ne vais être ni originale, ni surprenante :)

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Le Fils de Philipp Meyer : pour moi le meilleur roman de l’année (et pour beaucoup de gens, vous me direz !). Cette saga familiale m’en a plus appris sur l’histoire des Etats-Unis, que jamais avant. La peinture de cette famille, autour du Fils, devenu patriarche, les guerres contre les indiens pour l’appropriation de leurs terres, tout est magnifiquement écrit. Impossible de ne pas aimer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie est le second meilleur roman de cette année. Un auteur inconnu pour moi, un thème que je pensais ne pas aimer, et à l’arrivée une claque magistrale. J’espère en faire un billet bientôt, le livre m’a marqué d’une façon toute particulière.

     

     

     

     

     

     

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés de Katarina Bivald : enfin un feel good book qui me plait vraiment. Suite à une chronique chez Keisha, j’ai lu, sans réelle motivation autre que la curiosité, et franchement quel plaisir. Une lecture réconfortante, mais sans la litanie de clichés à laquelle on pourrait s’attendre. Une histoire qui dégage de la tendresse et du réalisme. Un très chouette livre à offrir.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir : encore un excellent roman. Le cadre de la seconde guerre mondiale, deux héros très particulier, la lumière qui semble absente des cœurs et de l’époque, et au final une histoire qu’on ne peut lâcher.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Noël,idées cadeaux,Dominique A,Eléor,Carrie & Lowell,Sufjan Stevens,Opéra de Paris,le Parc,Angelin Preljocaj,Le Fils,Philipp Meyer,Americanah,Chimamanda Ngozi Adichie,La Bibliothèque des Cœurs Cabossés,Katarina Bivald,feel good book,Toute la Lumière que nous ne pouvons voir,Anthony Doerr,Les Vieux Fourneaux,Les Vieux Fourneaux : et oui tout arrive, j’ai lu, et offert aussi, ces bandes dessinées suite à une chronique de Noukette, l’an dernier, qui en disait beaucoup de bien. La personne à qui j’avais offert le premier opus avait tant aimé que j’ai fait l’effort de lire aussi. La série compte trois volumes maintenant, voilà de quoi faire un très beau cadeau.

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Lope de Vega, Soliloques Amoureux d'une Âme à Dieu - Avent littéraire #14

    Pin it!

    Ce soir, un Grand d’Espagne ! Non pas un roi, ni un empereur, mieux que ça : un écrivain. Lope de Vega n’est pas le plus connu des auteurs espagnols et c’est dommage. Si un jour l’occasion vous est donnée, offrez-vous la lecture de ses pièces de théâtre, il n’y a pas beaucoup de traduction disponible, mais l’effort de recherche sera amplement récompensé. Pour ma part, je remercie le réseau des médiathèques de ma ville, qui possède un bel éventail des œuvres de Lope de Vega !

    Lope de Vega a révolutionné le monde des Lettres en Espagne, et a laissé une œuvre foisonnante. Aujourd’hui, je m’intéresse à quelques uns de ses poèmes, intitulés Soliloques Amoureux d’une Âme à Dieu. La vie de Lope de Vega est digne d’un roman : une vie amoureuse rocambolesque, quelques passages dans l’Invincible Armada, une carrière en dent de scie, et des épreuves qui l’amènent à une crise mystique qui remettra bien des choses en causes.

    Loe de Vega, soliloques amoureux d'une âme à Dieu, éditions Allia, poésie, poème, Dieu, Christianisme, Noël, Avent

    Ce recours à Dieu est magnifiquement mis en vers dans les Soliloques. Lope de Vega s’adresse au Seigneur comme à une femme aimée. Dans ces poèmes il s’agit d’amour infini, de pardon, de rédemption et d’angoisses à apaiser.

    On découvre un auteur emprunt de mélancolie, quant à ses erreurs passées, et qui cherche le réconfort du Pardon. Pour autant, il ne s’agit pas simplement de négocier une remise sur péché, loin de là. La beauté profonde de ses soliloques réside dans sa nature profonde : une vraie déclaration d’amour à Dieu.

    En ce temps d’Avent, il ne m’est pas apparu superflu de proposer cette lecture :) Voici donc un extrait du Soliloque IV :

     

    De mon insouciance, Seigneur,

    Vous vous souciez, m’a-t-on dit.

    Si j’ai soucié Dieu ainsi,

    Pourquoi n’est-il pas dans mon cœur ?

     

    Et moi qui pensais Vous aimer,

    Par mon amour, tout simplement,

    Avec un tel comportement,

    J’étais bien loin d’y arriver.

     

    À quoi servent mes mots d’amour

    Tant sont nombreuses mes erreurs ?

    Les actes sont amour, Seigneur,

    Et non pas tous les beaux discours.

     

    Oh, Seigneur, mais quand donc serai-je

    Tel que Vous voulez que je sois ?

    Puisque Vous m’aimez et moi pas,

    De Vous et de moi que dirai-je

     

    De Vous je dis : Vous êtes Dieu,

    De moi que je ne suis pas homme,

    Car il ne se peut que l’on nomme

    Ainsi qui ne Vous connaît mieux.

     

    À demain !

  • L'heure des listes de Noël

    Pin it!

    La liste au Père Noël reste ce petit plaisir d’enfant qui dure jusqu’à l’âge adulte. Pas une année où je ne prends pas le temps de lister tranquillement ce qui pourrait me faire plaisir, et ce qui pourrait faire plaisir, à l’occasion de Noël. Il faut nous imaginer, avec mon fils, penchés sur la table basse, chacun le stylo en l’air, prêt à dégainer pour inscrire l’idée qui fera mouche. Pour lui, ça été assez facile : jeux de constructions, Pokemon, quelques livres, une boite de magicien, encore des Lego.

    Pour moi, des livres, des boucles d’oreille, de la musique, des marrons glacés (pourvu que quelqu’un y pense…), du thé, beaucoup de bon thé ^^ et last but not least, une montre ! Je vous avais déjà parlé dans ce vieux billet de ma passion pour les montres. De ce côté-là, rien de nouveau, j’aime toujours autant les montres. Mais il ne vous aura pas échappé que la mode est aux objets connectés : la montre n’y échappe pas. J’avoue, que l’an dernier je n’y aurais pas prêté attention plus que ça, car ce qui m’intéresse dans une montre c’est d’abord son esthétique, avant le côté pratique. Sauf que depuis cette année, je me suis mise à courir, à marcher beaucoup plus et à surveiller mes performances cardiaques. Je checke toutes ces données avec mon téléphone habituellement. Sauf que bon, le sortir à chaque fois, surtout quand je cours, ce n’est pas d’une ergonomie folle. C’est là que la montre connectée m’intéresse. Reste le côté esthétique. Sur conseil, j’ai farfouillé dans la boutique de Noël du bijoutier Maty, et au milieu des bagues, bracelets et autres petits bijoux ravissants, on peut voir la montre connectée selon Maty :

    montre-gris-anthracite.jpgmontre-rose.jpg

    Pas mal, non ? D’autant que le prix est plutôt doux, ce qui permet de rester fidèle à l’esprit de la marque : le beau accessible à tous.

    Si je me penche sur ce qui nous intéresse, les fonctionnalités et compatibilités : tout va bien. Compatible Androïd et Ios, la synchronisation de la montre est très simple. Ensuite, à moi, à vous, la surveillance du rythme cardiaque, l’analyse du sommeil et autre éléments de gestion de la santé. On peut aussi compter sur tout ce qui rend ces montres indispensable : la camera à distance, la notification des messages, le podomètre etc. Pour ma part, j’ai très envie de recevoir le modèle couleur canon de fusil : sobre et parfait.

    J’aime beaucoup l’idée de pouvoir continuer à succomber à ma passion des montres, tout en ayant ce plus technologique bien indispensable.

    J’ai encore quelques petites idées à trouver, il reste du temps ! Et puis, toujours dans la sélection Noël de Maty, j’ai aperçu un pendentif Olaf qui fera une petite heureuse, mais chuut :)

    Et vous, comment ça se passe cette liste au Père Noël ? Dans le rush, ou parfaitement organisé ? Vous préférez les surprises complètes, ou bien laisser une liste de choix ?

    Quoi qu’il en soit, vive les Fêtes !

     

     

     

  • Noël et moi

    Pin it!

    Noël arrive bientôt, je ne vous apprends rien :). On a tous nos raisons d’aimer cette période, je crois que dans le fond, qui que l’on soit, il y a quelqu’un quelque part qu’on aime voir sourire, quelqu’un dont on attend l’expression de joie et de contentement, quand on lui prépare une surprise ou un cadeau.

    Depuis que je suis tata, et bien plus encore depuis que je suis maman, j’attends chaque occasion de vivre cela : le moment où l’enfant tant aimé va ouvrir de grands yeux, faire un sourire qui vaut à lui seul tous les soleils du monde, et découvrir combien on a pensé à lui. Les cadeaux ne sont pas la meilleure démonstration de l’amour, loin  de là, mais ils ont cet avantage de restituer concrètement les pensées d’amour qui nous ont accompagnés. J’aime offrir des cadeaux aux enfants particulièrement parce qu’il y a en plus cette joie spontanée qu’ils nous offrent : et c’est le plus beau cadeau qu’on puisse recevoir, nous, j’en suis certaine.

    Je ne me lasse pas de voir un enfant découvrir un cadeau :)

    003.JPG

    Mademoiselle A. qui découvre son Escargot Musical Fisher Price

    006.JPG

    Navrée pour cet article bisounours, mais c’est la période ou jamais, non ?