Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

partir

  • Voyage voyage

    Pin it!

     

    pomme.jpg

    Hier, en parcourant quelques uns de mes blogs habituels, et aussi en écoutant certains de mes collègues bavarder au bureau, je me suis posé des questions sur les voyages, la découverte du monde.

    Quand je lis des blogs comme celui de My Little Discoveries, ou de Xtinette, ou celui de Damien, je lis les pérégrinations de globe trotters amoureux du monde et des voyages. Ils en parlent bien, savent faire partager leurs expériences, et pour tout dire, me donnent envie de mettre mes pas dans les leurs.

    Et voilà où je veux en venir. Je n’ai jamais été une grande aventurière, au sens où je me suis souvent, longtemps, contenté d’admirer le monde à travers les livres, les reportages, les expériences des autres. Et cela me va plutôt bien. J’ai bien sur fait quelques voyages, mais plutôt classique : l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, l’Egypte, les Pays Bas, la Grèce, la Tunisie, le Maroc, l’ Algérie, le Sénégal . Et à chaque fois, la chochotte que je suis a tenu à aller à l’hôtel, ou chez les amis parce que j’étais invitée. C'est-à-dire que je n’ai rien d’une baroudeuse. J’adore découvrir et me cultiver pourtant, mais une fois sortie des frontières de mon pays je suis assez rigoureuse sur l’organisation. Pour tout dire, je me demande si je ne préfère pas voyager dans ma tête ? Vous allez vous moquer, mais, par exemple, j’adore acheter et feuilleter des guides de voyages, même si je en prévois aucun voyage dans le pays en question… Grave non ?…

    Mais là, à force de lire les expériences de Xtinette, Damien et My Little Discoveries, j’ai cette vieille lubie qui revient : l’envie de « toucher du doigt » les merveilles naturelles et archéologiques de ce monde. L’Amérique du Sud, l’Australie, m’attirent plus particulièrement. Et aussi l’Alaska, les iles des mers du sud, à cause de mes lectures de Jack London aussi. Je me dis qu’il existe de telles merveilles, et qu’il serait dommage que je ne les contemple pas de mon propre œil. Et puis ça me passe, je me dis qu’il n’y a jamais assez de temps, d’occasion, d’argent aussi…. Tergiversation et procrastination sont les deux mamelles de mes non-voyages…

    Je ne sais pas si coucher cela par écrit va changer quoique ce soit à mon attitude, mais en attendant je suis bien heureuse de voyager  à travers les blogs de ces trois voyageurs, que je vous invite à découvrir, pour ceux qui ne les connaissent pas encore.

    Avec tout çà, où est mon passeport ???