Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman polanski

  • Qui sait si l'homme n'est pas un repris de justice divine ?

    Pin it!

     

    Question aimablement posée par Victor Hugo.

    Ce qui arrive à Roman Polanski fait couler beaucoup d'encre. Notre génial cinéaste s'est fait pincer en territoire helvétique, en vertu de l'application d'un mandat d'arrêt international, lancé contre lui il y  30 ans, suite aux relations sexuelles qu'il avait eues avec une mineure de 13 ans.

    Sur le fond de l'affaire, je ne m'exprimerai pas, d'abord parce que je n'ai pas plus de légitimité que ça pour le faire, surtout, je n'ai pas vraiment d'opinion, et puis j'aime sa filmographie (quoi, rien à voir ??)

    Bref, pour des détails juridico-juridique, je vous conseille le site de l'excellent  Gilles Devers, par exemple.


    Non, ce qui m'interpelle c'est le barouf et l'agitation qui a pris Notre Cour. Ainsi, tous, du Ministre des Divertissement à Notre Royal Nain Vagal, la geste est unanime pour réclamer la libération de l'artiste humilié.


    Chouette, cool. Nos Grands se font du mouron pour nos augustes concitoyens emprisonnés de par le monde.

    On entend fuser du gouvernement et des médias les mots de non-droit, de honte, de traquenard. On crie au scandale, les faits sont passés depuis si longtemps, les protagonistes ont changé.

    Le Ministre de l'Amusement nous signale là le visage d'une Amérique honnie, qui n'est pas la gentille Amérique qu'on aime d'habitude (enfin, moi si je commence à répandre mon fiel anti américain primaire, le Frédo il va avoir une crise cardiaque). Et puis tous en appellent à la générosité, à la raison, à l'art.

    Cool.

    Ça me rappelle le bazar fait autour de la délicieuse et chaste Ingrid Betancourt.

    Et puis le bazar autour de l'innocente et délicieuse Florence Cassez.

    Et puis le bazar autour de nos amis de l'Arche de Zoe.

    Bref que des gentils innocents, ou simplement d'aimables égarés, que le Nain Vagal s'est fait un devoir de ramener à la maison, tant que faire se peut, et avec des succès aléatoire.


    De quoi je me mêle !!!! Bordel !!!


    Qui on est pour indiquer aux autre Nations comment juger et comment user de leurs procédures et législations ? Tropisme européen. Point.

    Mais tropisme d'autant plus mal venue, que quand il aurait sied au Nain Vagal d'user de son influence pour protéger d'anciens criminels repenties ou simplement malade, là il merde. Grave même.

    D'abord en rompant avec les engagements de François Mitterrand quant à l'accueil des ex-terroristes d'extrême gauche, réfugiés en France alors dans des conditions assez spécifiques.

    Ainsi de Cesare Battisti ou de Marina Petrella. Là, la voix du Nain s'élevait pour clamer le respect des procédures étrangères, que la France n'avait pas à juger.


    Alors 2 poids 2 mesures ? Oui assurément.


    Je serai le Nain Vagal, j'en appellerais au Vieux Campeur de Tripoli pour punir nos amis Suisses de leur insolence ! Peut-être que Cécilia  a gardé des contacts avec notre cher Kadhafi ?? Ça vaudrait le coup de lui proposer une nouvelle mission en terre Libyenne. Entre ex-époux, on peut se rendre ce genre de services, non ??