Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yvonnig gourlawen

  • Machtapur, fractales et hasard

    Pin it!

    Je suis arrivée au Machtapur par une illustre figure bretonne, Yvonnig Gourlawen, illustre dans certains cercles, mais hélas trop méconnu par ailleurs.

    Gourlawen et le groupe des fractaliens fondé pour honorer sa mémoire, ont eu vent du Machtapur bien avant sa renaissance récente.

    Si l’on tient compte  des faibles chances pour qu’un fractalien breton du 19ième rencontre la source même de tout Machtapur, on peut se réjouir de ce qu’il existe de véritables hasards cosmiques.

    Dieu ne peut pas jouer aux dés, disait Einstein. Le Machtapur résulte d’un dessein universel, le nombre d’or n’est qu’une émanation du Machtapur.

    Yvonnig Gourlawen et ses disciples ont pu franchir le seuil sensible de la connaissance du Machtapur grâce à un état de préscience difficile à obtenir dans nos environnements modernes.

    Il semble pourtant que cette quête du pourquoi, et du comment, soit réactivée depuis peu.

    Le hasard, qui n’en n’est pas un, encore une fois.

    S’il est donné à l’homme d’organiser un nouvel ordre mondial, de soulever de nouvelles forces à ces fins, il lui faudra en passer par le Machtapur. Jamais force vitale, ni lieu d’impressionnantes découvertes n’avaient convergés aussi bien qu’en Machtapur.

    Comment en rester là ? Comment accepter d’attendre, et d’être appelé à la révélation, sans essayer de devancer cet appel ?

    La question n’est pas là, nous dirait Yvonnig Gourlawen. Les Fractaliens avaient deviné et prouvé que tous les univers existent en même temps. Ainsi Machtapur, qui restait caché un temps à nos yeux, pour mieux essaimer dans un monde parallèle mais réel, Machtapur donc se révèlera à nous, si l’on veut bien regarder et voir, écouter et entendre.

    Comprendre relève du Machtapur. Essayer de deviner relève de l’offense… la dernière réunion des Fractaliens à laquelle j’ai eu l’honneur d’assister, en 1999 je crois bien, a été le moment du partage. Tous, nous avions quitté mon appartement nantais, où ce tenait le rassemblement des derniers disciples, avec en nous un ordre de mission bien  particulier : faire de Machtapur le lieu de convergence du savoir, de la compréhension et de la réponse.

    La REPONSE ! Comment imaginer plus de dix ans après, qu’à Paris, il me serait donné d’entendre ce mot Machtapur… Un écho à mes recherches passées… Il y  avait donc d’autres disciples, peut-être un ancien fractalien ? Ce lieu oublié revivait soudain sous mes yeux…

    Ce n’est que le début. La réponse ne vient pas seule. Il faut de la patience et de la rigueur. Machtapur est toujours aussi loin, aussi près. Un frôlement, comme une caresse sur la mémoire, et tout s’éclaire.

    Le chemin est beau vers Machtapur : empruntez-le !

    Une autre fois, nous reviendrons sur l’enseignement d’Yvonnig Gourlawen plus précisément.

     

    Pour finir aujourd’hui, gardons cette belle habitude de la Citation du jeudi, initiée par Chiffonnette, avec ces quelques mots de Jean Anouilh : « les apparences suffisent largement à faire un monde. »

    citation.gif