Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actuel

  • L'Impossible - Michel Butel

    Pin it!

    Dans le milieu des années 80, j’étais petite, oui, une gentille petite fille, mais très curieuse, et déjà folle de lecture en tous genres. Entre Jeune et Jolie, et Ok Magazine, je prenais le temps de lire aussi Globe hebdo, Actuel et l’Autre Journal. Ce dernier était une revue fondée par le merveilleux Michel Butel.

    Globe Hebdo, Actuel, puis l’Autre Journal, ont cessé leur publication (un peu comme feu Jeune et Jolie me direz-vous), et je restais nostalgiques de ces années particulières du journalisme.

    Michel Butel a retenté une nouvelle aventure cette année, avec la création de la revue l’Impossible. Cette revue est un mélange d’actu, de littérature, de photos, plus largement d’art sous toutes ses formes, avec des plumes de qualités,  plus écrivains que journalistes au sens où on pourrait l’entendre (et auquel j’accorde moins de qualités, tant les journaux classiques sont entrés dans un jeu médiatico-bouffonesque ridicule...)

    L’Impossible est de ces revues que l’on conserve après les avoir lu,  pour les feuilleter à nouveau, s’imprégner des dessins, des photos, des mots des auteurs qui abordent des sujets aussi divers que l’ Amérique selon Jerome Charyn, le couturier Alexander MacQueen,  le changement économique sous l’ère Hollande, le cinéma, l’encyclopédie du pied, des portfolio époustouflants, bref un objet précieux pour qui aime tout les savoirs, toutes les cultures.

    Sur le site du journal, vous trouverez le manifeste de Michel Butel qui explique la raison d’être de cette revue. Parmi ses arguments, je vous livre celui qui m‘a le plus marqué :

    « Parce que l’information est morte, c’est-à-dire illisible, inaudible, invisible, si elle n’est pas animée-ranimée par les mots, par une langue, par un style, par une pensée, inédites. Un journal doit être un événement, au sens radical de ce mot, dans la vie de chacun. Il doit troubler. Il doit inquiéter. Il doit émouvoir. Il doit transmettre l’énergie vitale sans quoi nous nous effritons de jour en jour. »

    Je suis certaine que chacun d’entre nous peut se retrouver dans l’une ou l’autre des lignes du manifeste.

    SN156291.JPG