Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

giverny

  • Et puis l'été

    Pin it!

    L’été est une saison spéciale, faite de promesses et de projets. Il y a mille façons de l’aborder, en rêvassant, ou en étant plus organisé (que moi !)

    Voilà, je rêvasse, et je fais la liste des petits trucs qu’il me plairait de concrétiser cet été.

    Le fait est que j’avais tout cela en tête dès juin, mais je n’ai pas réalisé grand-chose encore !

    Il faut dire qu’il pleut si souvent.

    J’aurais voulu faire un pique-nique à Giverny, et me repaitre des fleurs et du paysage, en toute tranquillité, sans avoir à ne me préoccuper de rien que de mon propre plaisir. Petit hic, je n’ai pas le permis, et me trimballer en train avec un panier de pique-nique, tout de suite c’est moins fun. Bref, on oublie ^^

     

    VACANCES.gif

     

    J’aimerais faire un mini potager/jardin sur mon grand balcon (ou mini-terrasse, selon le point de vue…) ça, c’est déjà plus abordable pour moi. J’ai déjà listé ce que je voulais planter, il me reste à prendre le temps d’acheter le matériel et de réaliser cela avant la fin octobre : tout à fait jouable !

    J’aimerais me remettre au yoga, travailler ma respiration, et apprendre à lâcher prise réellement ! Voilà le gros challenge : ne pas être inutilement touchée par tout et tous. Cultiver le « j’en ai rien à faire »,  ne pas être triste dès qu’une personne est désagréable ou se trompe à mon propos, fait preuve de préjugés et d’incompréhension, ou d’oubli. Cette année encore, j’ai passé mon anniversaire à attendre un mot, une attention, un coup de fil, une carte, un post-it enfin n’importe quoi, des gens que j’aime, à qui je pense porter attention et affection. Et comme chaque année, rien n’est venu, à part deci delà quelques « oh j’ai zappé ton anniv’ », trois semaines plus tard. L’important n’est pas qu’on le souhaite ou le célèbre, l’important est que les gens qui comptent aient cette pensée, cette attention. L’amitié comme l’amour se nourrissent mutuellement. Il ne s’agit pas d’attendre forcément que les autres pensent à vous parce que vous pensez à eux, mais si cela n’est jamais le cas, ne faut-il pas en tirer d’autres conclusions ? Sans en souffrir : c’est là le challenge.

    Et puis finalement, j’ai eu la chance que certains n’ont pas : avoir l’affection de mon fils, et l’amitié de son père, mon ex, ce jour-là. Apprendre à lâcher prise, profiter des bons moments :)

    Voilà, la liste est courte finalement, je ne désire pas grand-chose.