Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

été

  • Et puis l'été

    Pin it!

    L’été est une saison spéciale, faite de promesses et de projets. Il y a mille façons de l’aborder, en rêvassant, ou en étant plus organisé (que moi !)

    Voilà, je rêvasse, et je fais la liste des petits trucs qu’il me plairait de concrétiser cet été.

    Le fait est que j’avais tout cela en tête dès juin, mais je n’ai pas réalisé grand-chose encore !

    Il faut dire qu’il pleut si souvent.

    J’aurais voulu faire un pique-nique à Giverny, et me repaitre des fleurs et du paysage, en toute tranquillité, sans avoir à ne me préoccuper de rien que de mon propre plaisir. Petit hic, je n’ai pas le permis, et me trimballer en train avec un panier de pique-nique, tout de suite c’est moins fun. Bref, on oublie ^^

     

    VACANCES.gif

     

    J’aimerais faire un mini potager/jardin sur mon grand balcon (ou mini-terrasse, selon le point de vue…) ça, c’est déjà plus abordable pour moi. J’ai déjà listé ce que je voulais planter, il me reste à prendre le temps d’acheter le matériel et de réaliser cela avant la fin octobre : tout à fait jouable !

    J’aimerais me remettre au yoga, travailler ma respiration, et apprendre à lâcher prise réellement ! Voilà le gros challenge : ne pas être inutilement touchée par tout et tous. Cultiver le « j’en ai rien à faire »,  ne pas être triste dès qu’une personne est désagréable ou se trompe à mon propos, fait preuve de préjugés et d’incompréhension, ou d’oubli. Cette année encore, j’ai passé mon anniversaire à attendre un mot, une attention, un coup de fil, une carte, un post-it enfin n’importe quoi, des gens que j’aime, à qui je pense porter attention et affection. Et comme chaque année, rien n’est venu, à part deci delà quelques « oh j’ai zappé ton anniv’ », trois semaines plus tard. L’important n’est pas qu’on le souhaite ou le célèbre, l’important est que les gens qui comptent aient cette pensée, cette attention. L’amitié comme l’amour se nourrissent mutuellement. Il ne s’agit pas d’attendre forcément que les autres pensent à vous parce que vous pensez à eux, mais si cela n’est jamais le cas, ne faut-il pas en tirer d’autres conclusions ? Sans en souffrir : c’est là le challenge.

    Et puis finalement, j’ai eu la chance que certains n’ont pas : avoir l’affection de mon fils, et l’amitié de son père, mon ex, ce jour-là. Apprendre à lâcher prise, profiter des bons moments :)

    Voilà, la liste est courte finalement, je ne désire pas grand-chose.

  • La Bretagne en méduses

    Pin it!

    Je ne sais pas où vous êtes à l’heure où j’écris, mais j’espère que c’est à la plage, tranquille, au soleil. C’est le pire que je vous souhaite en tout cas !

    Pour ma part, je suis retournée à ma Bretagne chérie,  à ses côtes superbement sauvage, et à ses criques sans égal.

    C’est le paysage de mon enfance, des vacances en famille et du bonheur simple. Je me rappelle des promenades familiales et des châteaux de sable. C’était chouette, voilà tout.

    J’aime bien l’idée de reproduire un peu de ses souvenirs, avec ma propre petite famille !

    Ce qui me rend encore plus nostalgique c’est de ressortir mes méduses à la plage ! Mais pas n’importe quelles méduses. Oubliez les sandales en plastiques moches de votre enfance, et dites bonjour au chic incontournable des méduses Mélissa :

     

    Sandale-Melissa-PLAGE-247577_350_A.jpg

     

    C’est assez particulier de me rappeler comme je pouvais trouver moche et triste mes méduses de gamines,  alors que celles-ci sont stylées et si jolies !

    Grimper sur les rochers avec ces merveilles aux pieds, c’est une autre façon de revivre mon enfance en Bretagne !

  • Estival

    Pin it!

    Enfin, la plage ! Les vacances ! L’été ! Le soleil !

    Enfin, presque…

    Ça ne saurait tarder ! J’ai mes dates de congés et surtout j’ai fait le plein de petites robes bien nommées bain de soleil. Je genre de robe qui permet de lézarder sur une chaise longue, avec classe et chic :)

    J’ai aussi fait le plein de petits nu-pieds, mes indispensables de l’été, aussi bien en ville qu’à la plage. J’avoue qu’en la matière j’ai toujours eu une nette préférence pour Les Tropéziennes. Peut-être parce que j’associe invariablement les vacances à ces spartiates ?

     

    Sandale-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-HANANO-186536_350_A.jpg

     

    Bref, c’est mon incontournable mode de l’été. Cette année, j’ai flashé sur ce modèle tout en sobriété dorée, et oui c’est possible. Il faut dire que le doré sur une peau délicatement bronze, on ne peut qu’aimer ! Moi j’aime :)

    Vous savez ce qu’il me manque ? La destination de mes vacances ! Et oui, je n’ai pas encore décidé sur quelle plage j’allais trainer mes spartiates cette année ! Et vous ? Les projets d’été sont bouclés déjà ?

  • Star Shoes

    Pin it!

    Ce qu’il y a de bien avec le mois de juin, c’est le retour de l’été, du moins officiellement. Et cette année, le calendrier a su convaincre la nature, et le soleil, d’être de la partie !

    Ce qu’il y a de bien avec le mois de juin, c’est qu’on peut, un peu, anticiper les vacances et se croire déjà, presque, bientôt, à la plage, les doigts de pieds en éventail.

    Mais avant d’y arriver, il y a encore quelques petites semaines de patience. Alors, en attendant, et pour préparer nos petits petons au plaisir du nu-pieds sur le sable chaud, on peut déjà ressortit nos chères sandales. Quoi de plus génial que de dire enfin bye bye à toutes ces chaussures fermées, et de retrouver le plaisir d’exhiber une pédicure parfaite, dans une paire de sandales tout aussi parfaites. Pour les timides, celles qui veulent attendre la chaleur des plages pour définitivement déshabiller ses pieds, il y a un juste milieu, la sandale un peu fermé, mais tout aussi chic ! Perso, je suis toujours autant fan des petites folies de Chie Mihara.

    Là, j’ai un peu envie de craquer (oui, ce n’est pas encore fait…) sur ces petites choses toutes étoilées. Des shoes de star en quelque sorte ^^ ! Juste une bonne raison de craquer pour ces sandales : l’incroyable confort de n’importe quelle chaussures Chie Mihara, je crois que c’est la base même de cette marque !

     

    Escarpins-Chie-Mihara-ROSTAR-152429_350_A.jpg

     

    Alors, prêt à arpenter les trottoirs de la ville, comme si on y cherchait des étoiles ? Moi je dis oui :)

  • Sparta !

    Pin it!

    J’avais vaguement aperçu ici et là quelques articles dans Vogue et l’Officiel sur une des fortes tendances de l’été, à savoir la spartiate.

    J’avoue je suis restée sans voix, muette d’admiration (voire de jalousie) devant l’allure de J.Lo, superbement et spartiatement chaussée par L’inénarrable Marc Jacobs.

     

    jennifer lopez Harper's Bazaar Tom Ford.jpg

     

    Honnêtement, quand on me dit spartiate, je pense d’abord à l’éducation ultra rigoureuse de nos guerriers antiques, avant de dériver, un peu rêveuse, vers certaines filmographies bien sympas, dans la mesure où admirer Brad Pitt en jupette dans Troie est loin d’être désagréable.

     

    Troy-17003.jpg

     

    Pour moi, par contre, je suis plus circonspecte : sans photoshop, j’ai l’impression qu’à la place de J.Lo ce genre de chaussures me ferait ressembler à un jambon bien ficelé…Snif... Alors je me contente des spartiates basses, un peu comme les Tropéziennes qu’on voit fleurir chaque été, toujours copiées, rarement égalées.

    J’aime beaucoup ce modèle, très nature, très simple:

     

    Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-NARVIL-134262_350_A.jpg

     

    Mais ma nature à moi, elle revient au galop, et la sandale d’été parfaite, il faut qu’elle soit aussi un peu colorée, tout en subtilité. un peu comme ces jolies couleurs qui parent mes Tropéziennes favorites :

     

    Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-HERFLASH-134265_350_A.jpg

     

     

    Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-MANGUE-47734_350_A.jpg

     

    Couleur menthe à l’eau ou sorbet citron, clémentine acidulée ou framboise gourmande, j’aime que mes pieds deviennent pour un temps l’objet de toutes les attentions.

     

    186550_350_A.jpg

     

    Finalement la spartiate je l’aime encore plus quand elle est tout sauf stricte et spartiate :)

    Vive la plage, les coquillages et mes tropéziennes aux pieds…