Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

librarything

  • Ne pouvant fortifier la justice, on a justifié la force

    Pin it!

    ...Blaise Pascal était un petit drôle en fin de compte !!!

     

    Fuck. Je suis colère et déception. Pourquoi ? Parce que. N’essaie  pas de me contrarier en plus, hein…. Il y a d’excellentes raisons. Plein, même.

    Alessandra Sublet présente une émission sur France Inter le dimanche matin. Oui Alessandra Sublet, l’animatrice de Incroyable Talent, de Classé Confidentiel, de l’Amour est dans le Pré et la suite de Nouvelle Star sur W9. Ah, j’oubliais, elle a aussi animé le « morning » sur RTL2. Bref, un cv prestigieux, qui lui confère la dignité nécessaire pour succéder aux plus grands dans la matinale dominicale de France Inter. Que du Bonheur, merci Philippe Val. Note, Philou, que t’aurais pu faire un effort et essayer de débaucher Cauet quand même ? Ou Naguy. Quoique je préfère encore Naguy à Alessandra Sublet.

    Ça fait une heure que je regarde ces mots : Alessandra Sublet + France Inter… Voilà. Je me fais du mal. Déjà, Raphael Mezrahi et Gérald Dahan en comique troupier la semaine, Val avait fait fort…

    Enfin, c’est pas grave, il n’y a pas mort d’homme… Je ferais autre chose le dimanche matin. Il faudra bien. ‘culé de Val.

    Mais ce n’est pas tout. La vie est vraiment une pute en ce moment (pardon à mes lectrices prostituées, c’est l’expression consacrée…) Bref la vie est une pute et Babelio vient de me mettre un vent, que dis-je, un ouragan, une tornade… J’ai reçu un mail du monsieur qui s’occupe de Masse Critique sur Babelio. Alors Masse Critique, c’est une opération qui consiste à envoyer des bouquins à des blogueurs, qui les lisent, puis en font une critique… Et moi, je ne ferais pas partie de ces heureux élus…. Oui, pas de Masse Critique pour moi. Certainement que je ne suis pas assez férue de littérature, que je ne m’y connais point assez, ou je ne sais quelle bonne raison du même genre. Oui je suis fucking vexée et fucking pas contente. Bah puisque c’est comme ça, je vais passer encore plus de temps sur LibraryThing et sur Goodreads ! Comprenne qui pourra.

    Et je n’aime pas les donneurs de leçons. Ni les donneuses de leçons. Je n’aime pas les gens qui entament une démonstration par la disqualification du politiquement correct pour sombrer dans les pires clichés qui soient.

    Et merde. Est-on stupide ? Des moutons idiots qui bêlent en rythme ? Les institutions bancaires les plus en vue de la planète se sont gavées, gobergées au frais du péquin lambda que nous sommes. Il y a eu des chiffres donnés, des sommes astronomiques, des pertes monumentales dûes à la rapacité dévorante d’hommes égoïstes. Il y a eu des sommes indécentes données par la plupart des Etats afin de remettre en selle ces institutions financières. Au nom de quoi ? Au nom de leur propres intérêts, à ces financiers, et uniquement. De quoi combler deux fois le « trou » (imaginaire) de la sécu a été offert à des banquiers rapaces pour sauver leur chemise. Personne n’est offusqué. Personne ne se lève pour dire que c’est trop. On a un putain de socialiste à la tête du FMI, Dominique Strauss-Kahn, un socialiste…. Ça me fait mal de l’écrire, moi qui ai pris ma carte au MJS puis au PS dès 15 ans…. Ce « socialiste » interdit à l’Ukraine d’instaurer un SMIC, ce socialiste donne raison à Goldman et Sachs contre la Grèce, sachant que Goldman et Sachs a aidé à bousiller l’assise financière de la Grèce avec des investissements qu’ils savaient pourris etc. Tout ça pour dire que ce « socialiste » est considéré par la plupart des gens comme la meilleure chance de la Gauche en 2012. On marche sur la tête… Il n’a rien de gauche ni de socialiste. DSK est tout juste un gestionnaire qui a à cœur les intérêts des institutions financières. De toute façon, j’ai l’impression que cela n’intéresse personne en dehors d’un certain microcosme parisiano médiatique (oui, ceci est un cliché…) A peine 2 millions de personnes dans la rue pour manifester contre cette forfaiture que représente la loi de réforme sur les retraites, c’est à pleurer. Faut-il qu’on nous mène à l’abattoir pour que l’on bouge ? Y a-t-il un tel engourdissement en ce pays ?

    Les Roms. J’aime qu’on parle des Roms. Pendant ce temps là, on oublie de parler des noirs et des arabes de banlieue. Vous savez cette engeance qui passe son temps à ennuyer les honnêtes mères de famille, à violer d’innocentes vierges, à voler des sacs à main, quand ils ne trafiquent pas pour se payer de somptueuses berlines allemandes. Ceci est du second degré, je préfère préciser. Je suis amusée de voir comme chacun se fait fort d’aller ronger le nonosse là où on lui dit gentiment d’aller. L’œuvre de divertissement qui fait office de gouvernement est proprement talentueuse… La classe moyenne est en voie de paupérisation depuis des années, mais c’est pas grave, on s’occupe de traquer les Roms. Tout va bien. On te nique ta retraite, mais ce n’est rien, là-haut on s’occupe de l’INSECURITE !! Tu sais le truc qui devait être karchérisé depuis, ouhhhh, depuis bien fort longtemps ma foi…

    Un autre nonosse ? Enerve toi donc sur la lapidation de Sakineh. Cette jeune femme dont je ne sais rien que ce que raconte La Règle du Jeu, le site insupportable de l’insupportable Bernard Henri Lévy, aka Bozo le clown. Des femmes lapidées, il y en a certainement très souvent en Iran, puisque c’est un pays qui applique cette loi humaine stupide. Alors pourquoi s’attarder sur ce fait divers, là, maintenant, en ce moment ? Et ce de manière mondiale, puisque la pétition pour sauver la dame voit des signataires aussi prestigieux que Hilary Clinton ou Monique la caissière du Franprix de l’ avenue Wilson….De là à dire qu’il faut des prétextes à des guerres, je suis une vilaine fifille qui voit le mal partout.

     

    Bon, je prends un verre, et je reviens demain, on parlera musique… Il parait que ça adoucit les mœurs…

    Stevemcqueeen.jpg

    Et ça c'est Steve MacQueen, voilà un homme qui ne me contrarie jamais. Prends exemple.