Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

millénium

  • La lectrice qui n'aimait pas les best-sellers

    Pin it!

     

    Madame Kevin m’a enlevé tout scrupules de parler de ce que je ne connais pas.

    Déjà que ce n’est pas les scrupules qui m’étouffent habituellement, je ne te remercie pas Madame Kevin (tiens je te relinke ! c’est anti concurrentiel diront certains fan de classement, mais stop là je m’égare du sujet…).

     

    Bref, je me lance je vais parler de livres que je n’ai pas lu et d’un film que je n’ai pas vu.

     

    Le souci c’est que ça n’est pas près de changer.

     

    Mais de koikelkoz ??

     

    La Reine du suspens (e) [heu ça s’écrit comment ce mot en vrai ??] va lâcher le morceau et vous dire, enfin, de quoi on va parler. L’intensité est à son comble : call me Océane Hitchcock !

     

    MILLENIUM

    aka the chef-d’œuvre of  Stieg Larsson

    (en même temps c’est facile pour lui, il est mort).

     

     

    millenium1.jpg

    J'ai merdé mon montage, il y en a un plus haut que les 2 autres !

     

    Et bah accroche toi à tes basques : je n’ai pas lu Millenium, aucun des trois, nada, skeud, wallou !!

    Ça c’est un scoop non, au vu du nombre de volumes que je rencontre chaque jour dans le bus ou le métro !

    Le souci c’est que dès sa sortie cette trilogie a été qualifiée de phénomène, d’œuvre magistrale, d’indispensable incontournable truc à lire.

    Et moi je n’aime pas qu’on me dise ce que je dois faire.

    Les best-sellers ce n’est pas mon truc. Ou alors après tout le monde et si possible en poche.

    Car en tant que massive reader (t’as vu je fais des anglicismes, c’est bô), je préfère économiser pour m’acheter plein de bouquins en poche ! Mais ces bouquins s’accrochent à leur grand format nom d’un chien !

    Ça fait bien 4 ans que la série est sortie, et pas l’ombre d’une édition de poche ! Et ça si ça ne s’appelle pas profiter de l’effet d’aubaine, je ne m’y connais pas.

    Il suffit de quelques mois en général pour voir apparaître une édition de poche, même pour les grands succès de librairie.

    Là j’ai vraiment l’impression qu’on veut m’obliger à lire le polar de la décennie, et si possible à plus de 20€ la  pièce. Je ne veux pas avoir l’air de faire l’épicière (pardon aux épiciers pour ce cliché facile…) mais  oui je mégote.

    Depuis le temps, les couilles des uns et des autres ont eu le temps de se plaquer d’or (et même pas l’utérus de la veuve, black-boulée par le frère aimant de l’écrivain) et il serait temps de lâcher un peu du lest niveau saturation médiatique, non ?

    Vous me direz t’avais qu’à le prendre à la bibliothèque. Certes, mais le blocage est le même : l’impression d’un matraquage publicitaire me reste en travers de la gorge.

     

    Donc j’en reste là de mon aventure avec Millénium, toujours dans l’expectative.

     

    Et voilà que le film débarque.

     

    diapo_millenium2.jpg


    diapo_millenium5.jpg


    Et je n’irai pas le voir. Pour les même mauvaises raisons.

     

    Suis-je obtuse, chatouilleuse, susceptible ?

    Je ne sais pas.

    Je verrai  le jour où tout ça sortira enfin en poche…