Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

orson welles

  • Kawa

    Pin it!

    Je suis une buveuse de thé. Si, si.

    Mais depuis que j’ai repris le travail, je me remets à boire du café. La première raison, c’est que le thé au distributeur automatique est proprement dégueulasse pas bon. Et si d’aventure je voulais me faire un thé, ce serait possible, il y a une bouilloire à disposition. Mais j’associe le thé à des moments privilégiés, en général j’aime être seule, et au calme. Sans aller jusque dans le perfectionnement oriental, le thé représente un cérémonial important, que je ne pratique pas au travail :)

    Le café, lui, est un booster, une sorte de doudou qu’on garde près de soi pour s’encourager à travailler sans voir la journée passer.  J’écluse les cafés, et je les vois presque comme des petits cailloux que je dissémine sur le chemin de ma journée…

    Café.jpg


    Voilà, le thé me manque ces jours-ci, j’essaye de trouver quelques qualités au café, sous toutes ses formes, et finalement ce changement me fait encore plus apprécier mes pauses thé du soir et du week-end. Pour finir, j'avoue ne pas dédaigner les bombes caloriques que Starbucks propose au moment de Noël... Est-ce encore du café ? Je ne sais pas, mais c'est réconfortant !

    Comme c’est jeudi, une citation, assez connue, de ce cher Orson Welles :

     

    « Il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas : le café brûlant, le champagne tiède et les femmes froides. »