Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

café

  • Kawa

    Pin it!

    Je suis une buveuse de thé. Si, si.

    Mais depuis que j’ai repris le travail, je me remets à boire du café. La première raison, c’est que le thé au distributeur automatique est proprement dégueulasse pas bon. Et si d’aventure je voulais me faire un thé, ce serait possible, il y a une bouilloire à disposition. Mais j’associe le thé à des moments privilégiés, en général j’aime être seule, et au calme. Sans aller jusque dans le perfectionnement oriental, le thé représente un cérémonial important, que je ne pratique pas au travail :)

    Le café, lui, est un booster, une sorte de doudou qu’on garde près de soi pour s’encourager à travailler sans voir la journée passer.  J’écluse les cafés, et je les vois presque comme des petits cailloux que je dissémine sur le chemin de ma journée…

    Café.jpg


    Voilà, le thé me manque ces jours-ci, j’essaye de trouver quelques qualités au café, sous toutes ses formes, et finalement ce changement me fait encore plus apprécier mes pauses thé du soir et du week-end. Pour finir, j'avoue ne pas dédaigner les bombes caloriques que Starbucks propose au moment de Noël... Est-ce encore du café ? Je ne sais pas, mais c'est réconfortant !

    Comme c’est jeudi, une citation, assez connue, de ce cher Orson Welles :

     

    « Il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas : le café brûlant, le champagne tiède et les femmes froides. »

  • Sylvia et un narcisse

    Pin it!

    Cette journée s’achève au milieu des fleurs et de la poésie. Les fleurs ce sont les narcisses que j’ai croisés à tant de rues aujourd’hui… Et la poésie, c’est elle qu’on célébrait aussi ce 21 mars.

    Alors allions les deux, fleurs et poésie, avec ce court extrait de Sylvia Plath. Encore une femme d’exception qui a brûlé sa vie comme une étoile filante.

     

    AMONG THE NARCISSI

    Spry, wry, and gray as these March sticks,
    Percy bows, in his blue peajacket, among the narcissi.
    He is recuperating from something on the lung.

    The narcissi, too, are bowing to some big thing :
    It rattles their stars on the green hill where Percy
    Nurses the hardship of his stitches, and walks and walks.

    There is a dignity to this; there is a formality-
    The flowers vivid as bandages, and the man mending.
    They bow and stand : they suffer such attacks!

    And the octogenarian loves the little flocks.
    He is quite blue; the terrible wind tries his breathing.
    The narcissi look up like children, quickly and whitely.

     

     

    AU MILIEU DES NARCISSES

    Alerte, courbé, et aussi blême que ces bâtons de mars,

    Percy se penche, dans son caban bleu, au milieu des narcisses.

    Il est là qui se remet de quelque chose au poumon.

     

    Les narcisses, eux aussi, s’inclinent devant quelque grande chose :

    Leurs corolles en sont tout agitées sur cette verte colline où Percy

    Prend soins de ses sutures douloureuses, et marche, marche, marche.

     

    Il y a une dignité à cela ; il y a un cérémonial –

    Ces fleurs aussi lumineuses que des pansements, et cet homme en train de guérir.

    Ils s’inclinent et se redressent : ils endurent de telles attaques !

     

    Et l’octogénaire aime ces petits troupeaux.

    Il est tout bleu ; le vent atroce éprouve sa respiration.

    Vifs et blancs, les narcisses lèvent les yeux comme des enfants.

     

    J’espère que cette petite fleur du soir trouvera grâce auprès de Chrys et Zaza, en ce lundi (pas tout à fait) comme les autres !

     

    Et pour clôturer cette journée, regardez ce que j’ai reçu de Marie-Ange !! Fin décembre j’ai participé à deux swaps, et il y a eu comme qui dirait des soucis postaux, pour rester polie…. J’ai ainsi été lésée de deux colis swap, et de diverses bricoles commandées à distance et qui ne sont jamais arrivées jusqu’à moi…

    SN153904.JPG

    SN153905.JPG


    Certaines choses ont pu être remboursées, mais les colis perso, c’est toujours irrécupérable !

    Vous comprenez mon plaisir à l'ouverture de ce colis !

    Marie-Ange est un ange :)