Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pas elle

  • Je reviens du Tabac

    Pin it!

     

    Non, je ne veux pas mener cette chère Anna sur le sentier de la perdition, alors qu’elle entame un arrêt clope total.Non je ne suis pas comme ça. Anna, courage pense à ton 13ième mois !

     

    Dans la douce province d’où je viens, le bureau de tabac, c’est l’endroit où t’achètes les journaux, les timbres (et accessoirement des clopes, je le reconnais).

     

    Oui tu as compris, on va (encore !!!!) causer journaux.

     

    Causer. C’est le terme qui sied.

     

    J’ai hésité à faire un jeu de mot pourri pour le titre, genre causons de causette (oui Causette c’est la revue dont il va s’agir, mais on voit ça après, là je te raconte ma vie).

    Il était bien mon jeu de mot, ou bien pourri ? J’ai des velléités d’humour. Je suis sûr que je peux être aussi drôle que…Non pas Anne Roumanoff, ni Florence moyennement drôle Foresti…Ni Roselyne trop rose Bachelot…Non mon modèle de drôlerie féminine c’est  Barbie, la poupée : des années qu’elle nous fait rire avec sa caricature de la femme ! On y croirait. Barbie elle est tellement libérée, que la mienne je l’avais mariée avec mon otarie en plastique jaune (ou était-ce un phoque ? Je ne sais plus, le doute m’habite.)

     

    Bref, Barbie phoqueuse (mouahhhhhhh je suis drôle, z’avez vu ???), c’est le genre de sujet dont pourrait s’emparer CAUSETTE.

     

     

    Vous savez, le journal dont parlait Gee Mee dans un commentaire.

     

    Zieutez la couv’:

     

    couv.JPG

     

    Alors donc je ne connaissois pas cette revue. Chère, 4,9€  mais pour 2 mois, et dedans ça le vaut.

     

    C’est un magazine plus féminin du cerveau que du capiton, c’est le slogan du bidule, et ce n’est pas faux.

    On te parle faits de société, féminisme, actrice, romans, mais avec un vrai ton nouveau.

     

    edito.JPG

    Dans ce numéro, on aborde des sujets aussi variés que le maillot de bain ou les frais de nos députés, le pourquoi de la chasse aux poils. On croise des humoriste moins mains stream que les stars télévisuelles habituelles. Le journal est ponctué de dessins, de saynètes, ce qui change un peu des (indigestes) pages pub par millier.

     

    poil.JPG

     

    Le ton général est intelligent, pas trop relou non plus, ça reste très accessible, c’est simplement la prise en compte de nouvelles envies de lectures féminines.

    Ne vous attendez pas à des pages shopping par exemple pour l’article sur les maillots de bain, ce n’est pas le genre de la maison.

    Il y a une page très intéressante sur la gratuité, et ses enjeux actuels, de belles photos sur la Chine.

     

    Jusqu’au bout Causette nous soigne, avec une petite page bd très sympa en 4ième de Couverture.

     

    renommer.JPG

     

    Bref, une belle découverte, un régal. Recommandez-la à vos médiathèques cette petite Causette.