Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réseaux sociaux

  • Life Nolife

    Pin it!


    Les gens, j'ai un aveu à te faire. Je crois que je suis in the mood for nolife.

    Un jour Manu a parlé de twitter sur son blog, je me suis gentiment gaussé, genre oui ça sert à rien ce truc, et depuis je suis punie par là où j'ai péché : je twitte, je twitte.

    Je follow des gens hyper célèbre : Manu donc, David Lynch, Daydreamer, Ashton Kutcher, Stephen Fry, Vanessa Demouy, Shaya, Gérard Filoche, Angie ma suissesse préférée, bref, Twitter de contrastes : là j'ai fait un jeu de mots, t'as vu ???

    Je twitte des conneries, mais aussi parfois des pensées profondes. Ne me demande pas d'exemple, là tout de suite, je ne me rappelle pas. Mais crois-moi sur parole.

    Et une fois, Vanessa Demouy (qui me followe) m'as répondu !!!!! Trop la classe internationale, non ? Ma vie a changé. Grâce à Twitter ma peau est lisse et je n'ai plus de cellulite.


    Ensuite, comme j'étais dans un élan acharné vers la vie 2.0, je me suis fait une page Flavors.me. Bon là je n'ai pas mis grand-chose, parce que j'hésite sur certains trucs, mais c'est pas mal, comme une carte de visite 2.0, va, clique là et reviens.

    J'envisage fortement l'ouverture d'un Flick, d'un Tumblr, d'un Viméo, voir d'un Last FM. Super, non ?


    Pour en finir avec Twitter, je suis vraiment triste que Stephen Fry, écrivain que j'adore cesse à la fois son blog génial (ici) et de twitter pour se consacrer à l'écriture de son prochain roman. Je me console avec cette idée que je lirais bientôt une nouvelle petite merveille de ce monsieur !


    Bon, sinon j'ai cédé à l'appel du blond et j'ai regardé The Mentalist. Le mec est mignon, l'acteur principal je veux dire, il  est même carrément sexy et calendrisable, mais la série en elle-même, bof. Je préfère Monsieur Monk. Voilà, ça c'était ma chronique télé du mois....


    On pourra dire que j'ai fait une note courte.


    C'est déjà ça !