Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

administration

  • Il n'est pas nécessaire de construire un labyrinthe quand l'Univers déjà en est un

    Pin it!

    Jorge Luis Borges nous donne le titre du jour, il a tellement raison...

     

    Cet été semble dévolu aux labyrinthes administratifs en tous genres… Certaines administrations, que je ne nommerai pas par lâcheté (et parce que je travaille pour l’une d’entre elles…) font figure, véritablement, de Bouche de l’Enfer. Oui, rien que ça… Buffy aurait beaucoup à faire par ici… Arriver à 9h, heure d’ouverture, et se rendre compte qu’il y a déjà 97 personnes devant soi.

    Voilà.

    Ipod branché, roman léger en main, barre de céréales, tout est ok. Je plonge, sans savoir quand la Bouche de l’Enfer me recrachera à la lumière du jour….

    Du coup, quand je rentre chez moi, je suis une sorte de légume tout mou, qui n’aspire qu’à une chose : oublier que le formulaire R5687 est préalable à l’obtention du formulaire G3423, lequel servira à obtenir le sésame, à savoir le formulaire A2331 qui me permettra d’obtenir…D’obtenir quoi déjà ? Je ne sais même plus… La quête du bon formulaire au bon guichet devient une aventure donquichottesque, mais je n’ai même pas de Rossinante ni de Sancho Pança pour me tenir compagnie. Et au bout, tout ce que j’aurai, ce ne sera pas l’équivalent masculin de Dulcinée du Toboso, mais tout juste un papier attestant de mon identité non frauduleuse, bien que née à l’étranger, vilaine que je suis….

    Pauvre légume tout mou qui n’aspire qu’à oublier ces formulaires, qui finissent tous par se mélanger dans mon cerveau alangui…

    Pourtant j’en aurais des choses intéressantes à faire pendant mes RTT, je veux dire à part hanter ces labyrinthes administratifs... Je pourrais aller chez le coiffeur, voir si un léger éclaircissement de mon châtain naturel me siérait ? Je pourrais aussi reprendre un peu la natation, histoire de vérifier que je ne sais toujours pas nager, mais tout juste éviter de me noyer… je pourrais également rêver à mes vacances… Ah, les vacances, le repos, la pièce blanche, toute blanche….

    En attendant, je tumblr. Quoi donc ??? Je tumblr… Du verbe tumblrer. Tu ne connais pas ? Normal, ça existe pas je crois…En gros je poste des photos, des poèmes, des trucs sur mon tumblr, là… ça m’occupe, ça me vide l’esprit de tous ces formulaires à fournir… J’aime bien, c’est comme un album fourre-tout, rempli de ce qui me plaît. Ça ne te tente pas toi ??

    Sinon, mes lapins du Guatemala, n’oubliez pas le challenge Daphné Du Maurier, click click là. J’ai rajouté des participants et des participations. Je ne suis pas à l’abri d’un oubli, donc si je ne t’ai pas cité, toi ou ton texte, merci de me le signaler !!!