Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ballerines

  • En fleurs

    Le printemps est là, et bien là ! Installé avec les arbres en fleurs et surtout le retour des pivoines et des renoncules, c’est définitivement ma saison favorite.

    Et de fait, j’ai envie de fleurs, partout, encore et encore. Il faudra que je vous reparle de ma passion de la fleurette, du tissu liberty, mais aujourd’hui c’est à mes pieds que je veux des fleurs !

    J’ai flashé comme une jeune écolière en fleurs sur ces improbables ballerines éclatantes de couleurs :

     

    988458_350_A.jpg

     

    Que voulez-vous, j’ai tant attendu le printemps et ses pivoines, que la vue de ces ballerines RAS m’a littéralement emporté dans un vent de fleurs !

    Rassurez-vous j’arrête là mon lyrisme printanier, en espérant qu’une gentille nymphe des forêts aura la gentillesse de me déposer ces merveilles sur mon parquet !

    Il est permis encore de rêver, surtout de fleurs !

  • Sur la pointe des pieds, en ballerines.

    Les petits rubans, les petits fronces, le tissus liberty…. Malolès c’était ma première sensation ballerines de « grande ». La ballerine autrement. Déjà, la couleur, les nœuds, tout un univers fait de délicatesse.

    Ma première paire de Malolès pourtant, avait des talons, parce que je suis indécise, que je n’arrivais pas à me décider pour une paire de Zoe, avant de voir des petites babies avec un nœud liberty, une merveille.

    Depuis j’aime autant, sinon plus Malolès, à travers ses déclinaison de Zoé.

    Alors, quelle couleur pour cet été ? Jaune soleil ou beige tout sage ?

     

    Ballerines-Maloles-ZOE-177594_350_A.jpg

    Ballerines-Maloles-ZOE-177593_350_A.jpg

     

    Je sais que souvent les ballerines ne sont pas vues comme sexy ou élégantes, parce que trop basiques, et puis le plat ça reste plat il parait. Mais je ne suis pas d’accord. Dans le choix des accords de couleurs, le détail des nœuds, et des fronces, on peut se faire des plus élégants, fun ou sexy, c’est cette détente du style que j’aime chez Malolès.

    Je me rappelle d’une série mode, dans Marie-Claire je crois, la première fois où j’avais aperçu cette ballerine magique pour moi, autant j’ai oublié les tenues de cette série de photos, autant j’ai gardé longtemps dans mon agenda le petit découpage des ballerines en question….

    Il y a des choses qui s’accrochent :)

  • Babies, girls, babies !

    Quelles que soient les routes que l’on emprunte, escarpées, sinueuse ou toute droite, il faut être bien chaussé :)

    Je ne sais pas pour vous, mais je vois de plus en plus, autour de moi, des femmes porter de hauts talons, certainement par gout et esthétique, et puis pour les longs trajets, ou quand elles ont mal aux pieds, sortir du sac une paire de ballerines, souvent moches avouons-le, ou simplissimes, tant elles ne servent finalement que de pis-aller.

    C’est amusant d’observer ce déchaussage en public, et voir une femme perdre dix centimètres d’un coup, et se retrouver à plat, chaussée de ballerines basiques, noires et ternes. Le confort ça n’a pas de prix :)

    Je me dis qu’on peut, peut-être, trouver un juste milieu, et garder les talons très hauts pour certaines occasions, si on ne les supporte pas sur la durée, et puis trouver de jolies chaussures plates, des ballerines, ou babies, qui seraient belles, tout en étant confortables.

    Pour ça, j’aime beaucoup Malolès, qui propose de très ravissantes ballerines, de la plus sobre, à la plus colorée (ah les couleurs et moi ^^)

    Je suis totalement amoureuse de cette paire, jaune soleil, gaie et heureuse, qui promène à nos pieds un vrai rayon de soleil : la classique  de chez Malolès, Zoé, prend de belles couleurs !

    Maloles.jpg

     

    Cette version beige et rose n’est pas mal non plus :

    Ballerines-Maloles-ZOE-177593_350_A.jpg

     

    Pourquoi cacher ses ballerines dans un sac de « secours », quand on peut fièrement les porter, y a pas que les talons dans la vie :)

    J’aime bien aussi ces babies, très écolière tardive (ne vous moquez pas si je vous avoue que je portais les mêmes à 13 ans, souvenir, souvenir...)

    Ballerines-Maloles-BORALIE-89043_350_A.jpg

     

    Bref, l’élégance, ce n’est pas que les stilettos !

  • Un panier de Noël plein de jolies chaussures avec La Halle aux Chaussures

     On avance à petits pas vers Noël, doucement mais surement. Autant le faire bien chaussé, non :) ? J’aime bien ça, feuilleter un catalogue 2.0 et essayer de trouver le coup de cœur du moment, celui qui rendra le click joyeux et enthousiaste.

    Faire des listes de tout et de rien, c’est idéal pour se remonter le moral. Une liste de chaussures, c’est comme qui dirait le chemin parfait vers la bonne humeur, et La Halle aux chaussures nous y accompagne.

    Pourquoi ne pas prendre la route vers Noël chaussée de ces babies à nœud, avec l’intérieur façon liberty qui leur donne une petite touche supplémentaire :

    BallerinesBabies Sloane.jpg


    Un choix de chaussures pas chères, pour tous les styles, c’est encore et toujours le pari réussi de La Halle aux chaussures.

    Pour tous les styles et pour toutes la famille, comme mon fiston aux pieds duquel je verrais bien ces petites tennis basses Creeks :

     

    BasketsTennis basses Creeks.jpg

    Classes et confortables, à même de supporter les courses, les sauts et les cabrioles dudit fiston !

    Parfois, mon petit bonhomme se transforme en un joli petit enfant sage comme une image, le chérubin idéal, celui qui sourit gentiment sur la photo (trente secondes avant de faire une grimace à l’objectif ^^)  et qui porterait aux pieds ces mignonnes chaussures à boucles :

     

    Chaussures à boucle Pat et Ripaton.jpg

    Bref, comme une Dorothée sans magicien d’Oz, je prends plaisir à suivre ce petit chemin pavés d’idées chaussures jolies : qui voudra bien me suivre ?

  • Dans les souliers, et les escarpins, et les ballerines...

    Revenons un peu aux fondamentaux de ce blog : la chaussure. Ce n’est pas pour rien que l’adresse de ces lieux s’intitule « dans les souliers d’Océane ». J’aime de temps en temps partager avec vous des petits craquages, ou des envies futures. Comme je vous le disais l’autre fois à propos des vêtements et des motifs : je n’exclus quasi rien de mes choix en matière de mode. J’aime tenter tout ou presque, et laisser la plus grande part à la variété.

    Pour les chaussures, c’est pareil, vous avez pu constater mon éclectisme en la matière dans les archives du blog. Eclectisme sur la forme, les couleurs, les matières, les marques et bien sûr les prix. Je ne fais pas partie de ces heureux du monde qui peuvent laisser libre court à leur coups de cœur indifféremment. Il faut de tout pour faire un bon shoesing, croyez moi.

    Le site de ventes privées en ligne Brandalley offre cette diversité que j’aime bien. La catégorie chaussures femme c’est la petite promenade que je vous conseille aujourd’hui. J’ai dit diversité ? Vous la trouverez, déclinée sous touts ses formes. D’abord, parlons des choses qui fâchent avant de nous concentrer sur les petites merveilles qui m’ont fait de l’œil (ne cherchez pas, j’établis des dialogues très poussés avec les chaussures ^^). Donc ce qui nous intéresse toutes au premier chef : les prix. Il y en a pour tout les prix justement. Vous verrez notamment ma sélection, dans quelques lignes, avec des tarifs très divers. Que ce soit pour les ballerines, les escarpins, les sandales, j’ai repéré de très jolis modèles à partir de 15 € (oui, oui) jusqu’à 155 € pour ce qui me plaisait le plus. En  ce qui concerne la qualité, la fiche de chaque paire est bien précise, et la composition est bien expliquée.

    Pour ce qui est des marques, là, je vous laisse jeter un œil, si je commence à les citer toutes, on n’a pas fini. Mais moi je suis heureuse d’y retrouver mes marques fétiches : Buffalo, Café Noir, Lundi Bleu, Robert Clergerie, Michel Perry, Converse, Les Tropéziennes… Et j’ai été séduite par Eden, une marque que je ne connaissais pas du tout, et qui offre une belle palette de couleurs et de formes pour une gamme de prix très raisonnables. Je vous laisse cliquer ici pour la page Eden, c’est vraiment une jolie découverte pour moi.

    Ma petite sélection : un mélange de ColorBlock et de pastel, des talons hauts, des ballerines, du classique, du moins classique. Je vous l’ai dit, j’aime presque tout les styles, c’est bien là mon « malheur », ou mon bonheur, je trouve que c’est dommage de se limiter à un seul style, la vie est si courte !!

    bufalo1.jpg

    Escarpins Buffalo : 56 € la paire, les couleurs sont lumineuses ! Le rose malabar et le bleu presque céladon ne sont pas très courant, mais c’est délicat et très féminin.

    perry.jpg

    Escarpin Michel Perry 155 € et ballerine Lundi Bleu 31 € pour en voir de toutes les couleurs. J’aime particulièrement les Michel Perry, je vois tout à fait la robe qui conviendrait…

    Pour finir, petite précision pratique : la livraison est offerte dès 30 € d’achat, et il est très facile de se faire plaisir avec ce montant, le plus dur étant de ne pas craquer pour tout.

    Et puis, je vous tiens informé de la suite pour moi : il y a une petite paire Eden que je me vois tout à fait étrenner cet été !

     

     

    *Publi-rédactionnel