Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mathias malzieu

  • La mécanique du coeur

    Pin it!

    Poursuivons notre recherche d’un petit livre pour notre ami aoûtien.

    Faisons un retour en terre française, avec un auteur inattendue. Inattendu pour moi en tout cas.

     

    Comme d’habitude, en faisant les courses alimentaires au Carrouf’ du coin, je fais un crochet nécessaire et vital par le rayon livres.

     

    Passé les piles dédiés à l’inénarrable Marc Lévy (si il pouvait arrêter de narrer, par contre, hein, Marc si tu nous entends, merci bien), je me heurte à la partie Harlequin du rayon ! Mon cœur accélère. J’entends une voix qui me dit vas-y prends moi. Nooon Océane, tu en as déjà 3, stop, ca suffit !

     

    Difficilement ma main relâche «la tentation de Lady Blanche ». Les regrets m’habitent déjà.

     

    Un peu plus réveillée, je continue mon tour et je tombe sur un petit livre dont la couverture me ravit le cœur. Le voici :

     

    m_SN151923.JPG
    Photo pourrie: on s'y habitue, hein ?

     

    La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu. Alors Mathias, c’est le chanteur du groupe Dionysos, que j’ai connu avec cette chanson, song for a Jedi. Mais ils ont encore plein d’autre titres très sympa, Tes lacets sont des fées, Tais-toi mon cœur etc…

     

     

     

    J’ignorais que Mathias Malzieu s’était essayé à l’écriture, alors je me suis emparée de ce petit bouquin de poche.

    Je vous colle le résumé du quatrième de couverture :

     

    Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté.

    Divine surprise ! C’est un véritable conte à l’ancienne, avec un univers enchanté, des personnages extraordinaires, des situations périlleuses, et un périple initiatique vers le véritable Amour !

    Je ne sais pas si c’est l’effet surprise de l’auteur qui m’a emballé à ce point, ou si c’est uniquement le talent, mais peu importe. Mathias Malzieu crée de toute pièce un récit fantastique qui met en lumière la part fragile que nous avons tous en nous. Ce cœur que l’on doit remonter, à la mécanique si délicate, c’est notre cœur.

    On brûle avec Jack au feu de la première fois : ce regard qui croise le notre et qui ensorcelle. La poésie de l’histoire peut peut-être faire sourire, mais quel mal y a t-il à parler d’amour avec intensité ?

    Cette histoire est le chemin sombre qui serpente dans nos cœurs à la recherche d’une petite flamme.