Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bright star

  • The Campion for Cannes

    Pin it!
    article_jane.jpg

     

    Il ne vous aura pas échappé que le Festival de Cannes a commencé.

    Plein de jolies robes, des people en pagaille comme chaque année. On a de la Paris Hilton qui galoche à donf' sont boyfriend du moment, j'ai pas retenue le nom, c'est pas nécessaire vu leur durée d'utilisation. J'ai même vu un Jauny national monter les marches...On aura donc tout vu. Même Loana, qui venait sans doute présenter sa vision personnelle de Tarkovski.

    Et au milieu des paillettes qui font mal aux yeux, que vois-je ? Jane, ma Jane, de retour enfin, avec un film !!!

    Jane Campion of course, qui venait présenter Bright Star, dont voici le pitch, honteusement chipé chez Allociné:

    Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète.
    Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.
    John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature.
    C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.
    Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...

    A.jpg

     

    BEN WHISHAW.jpg

    ABBIE CORNISH.jpg

     

    Les photos du film m'ont éblouis: oui j'use et j'abuse d'un vocabulaire emphatique quand j'aime, sinon, à quoi ça servirait tous ces gros dico ??

     

    RT.jpg

     

    ER.jpg

     

    J'ai donc très très hâte de voir ce film, de payer l'obole d'une place de ciné pour voir une création artistique que je devine subtile et heureuse.

    La poésie de Keats, le talent de Jane Campion et deux acteurs qui semblent aussi beaux que sensibles: que demander de plus ?

    J'espère que le charme opèrera !