Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre reverdy

  • Pierre Reverdy - Avent Littéraire #5

    Pin it!

    Aujourd’hui, pour la suite de mon Avent littéraire, j’ai envie de Pierre Reverdy, un poète qui m’accompagne depuis le collège où, du haut de ma naïveté romantique, je portais au pinacle cette belle citation de lui : « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ». J’aime toujours autant cette citation, elle me rassure (mais non, ne digressons pas).

    Mais Reverdy ce n’est pas que cette populaire citation sur l’amour. C’est un inventeur, un explorateur des mots, un peintre des mots, pour reprendre à peu près ce que disait de lui Picasso.

    Petite anecdote sans importance, je vous livre aujourd’hui le poème qui a inspiré le Oh de mon pseudo habituel sur le web. Ce poème, O, m’avait frappée la première fois que je l’ai lu. Je l’ai vécu comme une porte ouverte sur le véritable Mystère des Mots, comme il ya le Mystère de la Foi. Un vrai point de basculement mystique, en tout cas pour la jeune fille que j’étais :)

    Bonne lecture !

    O

    Il y a des mains qui passent
    Quelque chose passe dans le vent
    Trois têtes au moins se balancent
    Mes yeux partent à fond de train
    J'arriverais à temps
    Mais un poing me retient

    Un homme est tombé
    Quelqu'un est sorti et n'est pas rentré
    Au cinquième la lampe est toujours allumée

    Dans la nuit
    Sous la pluie

    18 francs cinquante de taxi

    Le numéro tombe à l'eau

    Elle passe devant la bouche d'égout
    Le trou
    Quel dégoût
    La pendule qui bat dans la maison est comme un cœur
    Il y a des moments où l'on voudrait être meilleur
    Ou tuer quelqu'un


    Là il y a un piège

    Un chat noir file sur la neige

    Et des gens!
    Des gens que je crains moins que les agents


    La lune est fatiguée de regarder la nuit
    Elle est partie

    Et je vais m'y mettre
    La porte ne me sert de rien ni la fenêtre

    Je prie pour émouvoir le concierge du paradis
    Celui où tu vis

    3heures 1/4
    Dans la vie je me serai toujours levé trop tard

    Le temps est passé
    Je n'ai rien fait

    Une ombre glisse entre cour et jardin
    Je serai là encore demain matin
    Sur le trottoir


    Des visages flottent là-bas dans le brouillard

     

    IMG_1700.JPG

     

  • Et laine

    Pin it!

    J’étais passée trois ou quatre fois autour du rayon,  à regarder ces couleurs vibrantes m’appeler. Rassurez-moi, les couleurs vous parlent aussi ? J’ai hésité, un peu, guère longtemps. Et puis je me suis emparé de ceci :

    DSCN1403.JPG

    Et maintenant, j’en fais quoi ?

    Parce que j’ai beau trouver cette laine jolie et originale, je ne vois pas quoi en faire (certainement pas une écharpe…) alors si la moindre idée vous vient, si vous avez une suggestion, ou un patron/tuto/diy à me conseiller, vous gagnerez mon infinie reconnaissance.

    Le problème, c’est Pinterest. D’épingles en épingles, c’est moi qui me fait épingler, comme un papillon. Et me voilà à rêver tricot, déco, cuisine, aménagement divers et variés. C’est simple, regarder des jolis choses, donne envie d’en créer soi-même. Y compris avec des pelotes de laine vert et rose fluo.

     

     

    Tip du jour →pr.jpg

  • Moi et les autres

    Pin it!

     


    podcast

    Pierre Reverdy et moi.

     


    podcast
    Lili Boniche - Alger Alger.

     


    podcast
    Lili Boniche - Bambino.

     


    podcast

    Lili Boniche - Bambino, oui je sais.

     


    podcast

    Renan Luce - L'iris et la rose.