Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hello Spring !

    Pin it!

    Aujourd'hui c'est la journée mondiale du bonheur, et le printemps est revenu. Coïncidence ? Je ne crois pas :)

    Printemps.gif

    Merveille du soleil qui brille haut dans le ciel, des fleurs aux arbres et de la bonne humeur partout.

    Le pouvoir du printemps est immense, rendons-lui grâce.

    J'en profite pour honorer le jeudi de la poésie, en même temps que le printemps, et exhumer un de ces vieux poètes que j'aime relire :

    Albert Samain - Printemps

    Les désespoirs sont morts, et mortes les douleurs.
    L'espérance a tissé la robe de la terre ;
    Et ses vieux flancs féconds, travaillés d'un mystère,
    Vont s'entr'ouvrir encor d'une extase de fleurs.

    Les temps sont arrivés, et l'appel de la femme,
    Ce soir, a retenti par la création.
    L'étoile du désir se lève ô vision !
    Ô robes qui passez, nonchalantes, dans l'âme...

    Les ciels nus du matin frissonnent de pudeur ;
    L'émeute verte éclate aux ramures vivaces ;
    Et la vie éternelle arrivant des espaces
    En ruisseaux de parfums coule à travers le cœur.

    Voici que le printemps s'avance sous les branches,
    Nu, candide et mouillé dans un jeune soleil ;
    Et les cloches tintant parmi l'azur vermeil
    Versent une allégresse au cœur des maisons blanches.

    L'âme s'ouvre parmi l'enchantement du jour,
    Et le monde qu'enivre une vague caresse,
    Le monde, un jour encor, va noyer sa détresse
    Dans les cheveux profonds et vivants de l'amour.

    Amour ! Frissons légers des jupes, des voilettes,
    Et lumières des yeux de femmes transparents...
    Amour ! Musique bleue et songes odorants...
    Et frêles papillons grisés de violettes...

     

    Une poésie pour le jeudi

    Poésie du jeudi.jpg

    J'espère que vous avez mis à profit cette belle journée :)

  • Bill Viola au Grand Palais

    Pin it!

    Il y  a une dizaine de jours j’ai eu la chance d’assister à l’inauguration de l’expo consacrée à Bill Viola.

    viola_affiche_.jpg

    Grande première pour moi, car j’avoue être assez peu férue question artiste vidéaste.

    Car Bill Viola est un vidéaste très connu, plus que vidéaste j’ai envie de parler d’artiste, tant son travail est passionnant et foisonnant, et qu’il parle à tous.

    D’emblée, on entre dans l’expo comme on plonge dans l’inconnu…et dans l’eau ! Omniprésence de l’eau, de la nature, comme matrice de l’art, c’en est fascinant !

    Bill Viola, c’est quarante ans de carrière offertes à nos yeux : on a l’occasion d’une déambulation unique,  une introspection presque angoissante.

    Je ne suis pas très habituée au média vidéo, question art, et j’y ai trouvé matière à réfléchir. Bill Viola nourri mon amour du détail (c’est ce que je disais sur Twitter, en me promenant le soir de l’expo). L’œil humain se fixe sur un des écrans et cherche ce qu’il faut comprendre, où le comprendre, pendant que quelque chose de plus profond se passe, de l’ordre de l’émotion primaire, d l’instinct. J’ai été simplement submergées d’émotions, d’un tableau à l’autre : chaque mise en scène a été l’occasion d’une mise à l’épreuve de mon sens artistique, de mes émotions et de ma faculté  me laisser guider par eux.

    Les dalles sombres, comme de l’ardoise, sur lesquels la même scène se répétait, dans une nudité froide et hypnotique,  reflétaient ma propre nudité.

    On notera chez Bill Viola un attrait pour la dualité, à travers l’eau, le feu, la mort, la vie, la jeunesse, la vieillesse etc... Cette confrontation permanente est au cœur de son art (et de la vie finalement...)

    C’est une exposition qui se vit, plus qu’elle ne se décrit. C’est une expérience à faire, indubitablement.

     

    Expo à voir au Grand Palais

    05 Mars 2014 - 21 Juillet 2014

    Tous les jours de 10h à 22h (fermeture à 20h le dimanche et lundi)
    Fermeture hebdomadaire le mardi

    Tarifs plein : 13 €
    Tarif réduit : 9 €

     

    Le site de l’artiste : Bill Viola

     

     

    Bill V 2.jpg

    001.jpeg

    002.jpeg

     

     

  • un petit sourire pour le photographe !

    Pin it!

    Maintenant, tout le monde s’improvise photographe et c’est amusant de voir le regard de chacun sur un événement important de sa vie ! Tout le monde compulse avec bonheur et nostalgie les photos du mariage de la cousine, le baptême du petit neveu, ou l’anniversaire de son enfant. Et moi la première j’accumule des centaines de photos. Avant, avec les tirages papiers obligatoires, quand j’en avais marre de voir les photos dans les boites, c’était un vrai plaisir de composer un album. Maintenant, avec les photos numériques, celles-ci dorment dans les disques durs et ne sont pas toujours mises en valeur.

    Ce qui est dommage, alors qu’on pourrait les regarder, les organiser et se souvenir, en faire de jolis cadeaux ! On peut encore s’amuser à composer des albums, encore plus originaux qu’avant !

    La photo capture un moment, une émotion, un regard, et parfois on voudrait ne jamais l’oublier. Et on voudrait le partager.

    J’ai préparé pour mon fils plusieurs albums photos, depuis sa naissance, sous format de livre, pour qu’il puisse les avoir quand il sera plus grand, qu’il comprenne comme chaque moment de sa vie est important pour moi.

    J’avoue, je ne suis pas très douée pour ce qui est de bidouiller sur ordinateur, et même pour créer un album photo en ligne  recevoir chez moi, je m’attendais à bien des complications, je pensais honnêtement que ce serait trop prise de tête. Mais j’ai fini par essayer, et je me suis lancé dans un livre photo !

    Le plus difficile finalement a été de choisir quelles photos utiliser, car j’en avais cumulé des centaines ! Hé hé, voilà un des pièges des photos numériques ^^ Mais j’ai pu faire un choix, en m’y prenant par période. Il y a pas mal de site en ligne pour faire des livres photos. Certains sont de meilleures qualités que d’autres. Il faut bien penser à regarder la qualité du papier sur lequel le tirage est fait, il faut aussi comparer le choix des formats disponibles, la qualité du rendu, la solidité de la couverture etc…

    J’ai opté pour des livres de taille moyenne, avec une couverture un peu rembourrée, ça fait plus chic tout de suite :) et surtout Prentu, le site qui a retenu mon attention,  a un choix de format très diversifié. Il y a même la possibilité de faire des albums à thème et un livre photo spécial Facebook, qui reprend tout votre univers. C’est amusant non !

    Du coup, moi qui avait peur de m’embrouiller, de galérer à fabriquer un livre photo, me voilà partie pour en faire trois ! Sans compter que ma mère en réclame un depuis des lustres… Je n’ai plus de raisons de lui refuser.

    Pour moi, j’ai aussi envie de me faire un petit plaisir, et cela fait longtemps que j’ai envie d’un beau et grand tirage photo de mon fils, à accrocher au-dessus de mon bureau. Il y a une photo de lui bébé que j’aime tant, qui ferait un bel effet. J’ai repéré du coup la possibilité de faire un tirage sur toile, voire sur bois ou même un tirage photo sur plexiglas, j’hésite encore. Je suis très tentée par le rendu sur plexiglas, la lumière semble accrocher et illuminer la photo par moment. Très tentant d’essayer !

    En tout cas, je vous tiens au courant du résultat, et hâte de vous le montrer :)

  • Cute et cool cuticules

    Pin it!

    La semaine dernière, je me suis réveillée en me demandant où j’étais.

    Ah oui.

    Noyée sous les contraintes.

    Les journées ne font que 24h tu sais.

    Et j’ai les mains bien moins sèches.

    Mais maintenant je fais une fixation sur mes cuticules.

    Je lance un appel à l’aide, et je ne plaisante même pas : comment avoir de jolies cuticules. Les miennes crient misère en ce moment.

    Si tu me laisses une vraie solution, tu seras béni(e) parmi les siècles, rien de moins.

    Sinon, vos cuticules à vous, ça va ?

     

    cuticules.gif

     

  • Sous la pluie

    Pin it!

    Mars et ses giboulées, c’est le duo gagnant du moment. Que cela ne nous empêche pas d’aller d’un bon pied ! D’un pied chaussé de cuir pour affronter les ciels menaçants !

     Qu’il fasse bon ou mauvais, je chausse mes bottines et je cours à l’aventure ! J’ai parfois l’impression que Paris est une vaste flaque d’eau en ce moment, mais perchée sur mes Zinda d’un beau rouge bordeaux, je franchis tous les obstacles, dans la bonne humeur :)

    zinda.jpg

    Tiens, porter du bordeaux à Paris, ça me donne des envies de jeux de mots, je sais c’est atroce, mais que faire en attendant le printemps ?

    Vous me donnez quelques idées ?

    Bisous !