Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kent

  • La voix est ce qui ressemble le plus à l'âme

    Pin it!

     

    Qui lit encore Roger Mondoloni ? Pourtant sa réflexion mérite qu'on s'y attarde un peu plus.

     

     

     

    Tout entière

     

    Le Démon, dans ma chambre haute,
    Ce matin est venu me voir,
    Et, tâchant à me prendre en faute,
    Me dit : " Je voudrais bien savoir,

    Parmi toutes les belles choses
    Dont est fait son enchantement,
    Parmi les objets noirs ou roses
    Qui composent son corps charmant,

    Quel est le plus doux. " - Ô mon âme !
    Tu répondis à l'Abhorré :
    " Puisqu'en Elle tout est dictame,
    Rien ne peut être préféré.

    Lorsque tout me ravit, j'ignore
    Si quelque chose me séduit.
    Elle éblouit comme l'Aurore
    Et console comme la Nuit ;

    Et l'harmonie est trop exquise,
    Qui gouverne tout son beau corps,
    Pour que l'impuissante analyse
    En note les nombreux accords.

    Ô métamorphose mystique
    De tous mes sens fondus en un !
    Son haleine fait la musique,
    Comme sa voix fait le parfum ! "

    J'aime ces vers de Baudelaire, tout l'amour est résumé. Un enchantement, un parfum, un souffle, une voix.

     

     

     

    Queen_of_Sugar_by_6eternity9.jpg

    En écoutant Kent reprendre cette chanson interprétée au départ par Enzo Enzo, je me suis arrêté sur sa voix à lui. Elle est très belle. Mais plus que ça,elle me touche. C'est exactement la voix que je voudrais entendre tout les jours s'enquérir de mes nouvelles, me demander le sel, ou bien l'endroit où se trouve le bouquin entamé la veille.

    C'est une voix gentille, confiante, rassurante. La voix de quelqu'un de bien.

    Est-ce que je suis influencée par le titre ? Je ne pense pas.

    La vie c'est ressentir, intercepter des messages et les interpréter avec les moyens dont on dispose. La communication et la vie ne sont que la même chose. Avoir une bonne interaction, entendre correctement les autres, au sens où ou les appréhende, c'est simplement vivre heureux. La voix est chargée d'émotions, de vécu, tous les signaux du comportement, des sentiments intérieurs s'y retrouvent. La voix ne peut trahir il parait. Je n'en sais rien, je l'espère.

    Disons que je crois ce que j'entends. Pas les paroles, mais l'intonation, la modulation de la voix. J'ai parfois des côtés encore très naïfs. Ainsi j'ai tendance à penser que la gentillesse ne peut continuellement être feinte, et surtout, il s'agit de la découvrir non pas à la surface des notes vocales, mais enfouies derrières des hésitations, des murmures, des soupirs.

    Connaît-on jamais quelqu'un vraiment ? Non, mais on passe sa vie à le deviner, à l'interpréter. Il y a les mots que l'on entend, ce que dit la voix, et finalement seul compte ce qu'entend le cœur.

     

    Que met-on derrière le vocable de l'amour ? Une attirance physique et intellectuelle, portée par le charme de la voix : cette mélodie qui chante à nos oreilles l'histoire merveilleuse  de l'emportement des cœurs.


    Ecoute la voix qui te parle à l'oreille le soir, entend-là et fais lui confiance. L'endroit où elle veut te mener est certes nouveau, et cela peut te paraître un risque, mais pourquoi vivre alors ?

    Ecoute la profondeur de ses intonations, la chaleur de ses mots. Quelle promesse entends-tu ? Celle du bonheur calme et de la passion réunis ensemble, enfin.

    La voix ne peut mentir, cette voix qui te parle et s'est offerte complètement à toi, plus que ne le ferait un corps à la première rencontre.


    A quoi sert de vivre si vivre c'est étouffer ses promesses ?


  • Le doute est père de la création

    Pin it!


    Encore une pensée de Galilée qui tourne bien rond !


    Bon, je fais toujours tout en retard, après les autres.

    J'ai le chic pour arriver après la bataille. Moi et les tags c'est une grande histoire de retard à l'allumage. Mais c'est pas grave, je les fais d'abord par envie, alors on y va.

    C'est en fait un mix de tag que je vous propose: il y  a celui de la Mère Joie, vu chez Kahlan, et celui d'Aude Nectar.

     

    Comment et où l'on blogue, voilà l'objet du délit !!


    Comment je blogue : c'est très variable. Il y a la lecture et la création de notes.

    La journée en général je suis assez prise par mon travail, et surtout je n'ai pas accès à tous les blogs. Allez savoir pourquoi, certains ne sont pas consultables de mon bureau, comme celui de Daydreamer, Angélita ou de Manu ! Probablement que ces 2 coquines traitent de sujets trop électrique pour être autorisés par le serveur de ma boîte !!

    Mais bon, j'essaie tant bien que mal d'en visiter quelques uns, sur mes temps de pause bien sûr (mais oui, c'est vrai ^^). Tous les autres, je leur consacre une heure environ le soir, si possible. J'aime bien avoir du temps devant moi pour lire tranquillement et éventuellement répondre à ma manière !

    Pour la création de notes, c'est plus bordélique. Disons que je cogite tout le temps, sur tout, en permanence. J'ai un dictaphone numérique dans mon sac, alors dès qu'une pensée géniale (humm...) surgit dans mon esprit compliqué, hop elle est enregistrée. Donc les idées de post ne manquent pas : entre l'actualité et mes dadas perso, je pourrais faire 10 post par jours. Pour autant je ne passe pas systématiquement à l'acte ? D'abord parce que je cogite de trop justement : est-ce intéressant, mon avis vaut-il la peine, et parfois j'attends tellement que l'actualité brûlante est refroidie sous la cendre de l'oubli médiatique.

    J'ai beau noircir mon carnet d'idées en tout genre et saturer la capacité d'enregistrement du dictaphone, j'ai toujours l'impression de n'avoir pas grand-chose d'intéressant à dire.

    Alors souvent je cède à la facilité, et je pars dans des délires futiles, avec un bonheur tout personnel que j'assume !

    Mais parfois, je me discipline un peu plus, et m'oblige à un temps de réflexion, qui est en fait un calvaire en soi. C'est-à-dire que l'écrit devient alors un genre de maïeutique assez douloureuse, et je pars vite dans les atermoiements...

    Discipline ou inspiration bordélique, je ne veux pas  choisir, je me dis que chaque note porte en elle sa raison d'être, autant la laisser s'exprimer.


    Mon environnement de blogueur : un vrai bazar là aussi !!

    J'ai un tout petit bureau, qui est en fait un secrétaire. Je suis une vraie connasse : j'ai privilégié la grelucherie à la praticité du meuble !! Mais je l'adore mon bureau, il est tout mignon, non ???

    Et certes il est petit, mais je pousse le vice jusqu'à l'encombrer d'inutiles petits objets de déco !


    Alors plan moyen large : à côté c'est une des bibliothèques, il y  en a partout en fait !

    m_SN152471.jpg

     

    Et gros plan : oui c'est vraiment le bazar. Il y  a en permanence les cordons USB de l'APN, du dictaphone, des Ipod, des clés USB, des journaux, des notes sur papier, des tasses de thé, des bols de thé, des mugs de thé...

     

    m_SN152476.jpg

     

    A noter que dans la flûte de champagne, c'est de l'eau : j'aime boire dans du cristal de bohême, faut bien que les cadeaux de mariage servent à quelque chose !

    Il m'arrive quelquefois d'avoir des envies de rangement soudain, et je mets alors tout en ordre, mais ça ne dure guère...


    Voilà, un petit tour de mon panorama qui vous aura plu, j'espère !