Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le cas du mocassin

    Pin it!

    La rentrée pointe le bout de son nez, et franchement ça n’est pas pour me faire frissonner de joie… La fin des vacances, quel que soit l’âge, c’est toujours un peu triste, la fin de quelque chose, de doux moments… On range les maillots, pour ressortir l’uniforme du quotidien, entre transports, planning surchargé et listes qui se multiplient. Difficile de trouver un peu d’enthousiasme pour gérer le changement, la reprise des habitudes pré-estivales. Cette époque me rappelle toujours mon adolescence et le retour au collège-lycée après deux mois d’absence. Finalement, l’excitation revenait, par la joie de revoir les copines et de démarrer une nouvelle année… Alors c’est comme ça que je prends chaque rentrée, un peu comme une écolière qui reprend une nouvelle année, une nouvelle aventure. Et c’est aussi le prétexte pour revoir un peu sa garde-robe, non :) ?

    Qui dit écolière chic, dit Blair Waldorf :

    blair.jpg

     

    Bon, ok, son look est chic mais un peu too much, surtout à mon âge… Je n’ai plus tellement 15 ans, par contre j’aime grappiller quelques idées d’un look, pour l’adapter. J’adore sa jupe, un peu moins ses mocassins.

    Je préfère ce genre de mocassins, des Studio Paloma :

    107489_350_A.jpg

     

    Ultra classique, certes, mais toujours chic. Je zappe le total look collégienne, mais le rappel des mocassins m’amuse : c’est ma façon de faire ma rentrée. Le pire, je crois, c’est qu’à l’époque du lycée, j’aurais détesté ce type de mocassins, et puis là, j’adore. Avec quoi vais-je les mettre, vous auriez une idée ? Elle sera la bienvenue.

  • Sans cérémonie

    Pin it!

    L’été c’est un peu la saison des mariages, et l’occasion d’admirer (ou de déplorer) tout plein d’audaces modesques. Avec une amie qui se marie justement l’an prochain, on se faisait la remarque que parfois, même les lus belles mariées, vêtues de la plus jolie  robe du monde, se retrouvaient à porter des chaussures beurkissimes le jour J. Pourquoi ? Parce que trop souvent, obnubilée par LA robe, on néglige de chercher la plus belle paire d'escarpins qui viendra parachever la tenue en question. Je vois trop d’escarpins basiques, blanc optique un peu cheap, ou plein de paillettes tout aussi cheap. La paillette ça ne pardonne pas, si on ne choisit pas la qualité, ça fait vite moche…

    Bref, je suis sympa ^^ et j’ai filé à ma copine, future mariée de l’an prochain, le meilleur bon plan chaussures chics pour journées choc, à savoir les Menbur.

    Menbur propose de sublimes chaussures de soirées, des talons vertigineux, de la dentelle, des paillettes, des tons crème, pastel, autant de critères pour trouver la chaussure parfaite, y compris pour un mariage.

    J’avais sélectionné notamment ces deux modèles, en rapport évidemment avec la robe que ma copine s’est choisie, et j’avoue l’envier un peu de pouvoir porter cela le jour J :

    Sandales-Menbur-TALO-119672_350_A.jpg

     

    Escarpins-Menbur-MARCELA-151906_350_A.jpg

     

    Je me dis que c’est également tout à fait portable avec une robe cocktail ensuite. Je les trouve infiniment plus ravissante que la plupart des chaussures de mariées croisées ces derniers temps.

    Voilà qui me donne envie de remonter une allée, en chantonnant tadatadam tadatadam :)

     

  • Mélissa, la méduse des grands filles

    Pin it!

    Petite, l’été signifiait pour moi la plage avec les parents, et trainer au bord de l’eau en méduses. Vous vous rappelez ces sandales en plastiques, qu’on ressortait chaque année, pour faire « flic flac » joyeusement. Quand même, c’était le bon temps, pas de planning, pas de liste, pas d’agenda surbooké… Et puis on grandit, et adieu les méduses, bonjour les requins de la vie d’adulte (vous noterez la métaphore aquatique...)

    Il y a quand même un bon côté aux choses, à devenir adulte : on met des chaussures de grande. Et pour peu qu’on soit resté une grande petite fille, on peut jouer le combo gagnant de la méduse pour fashionistas, en chaussant à ses pieds de quoi être une lady en plastique mais pas en toc. Loin du toc, on touche même aux chaussures luxe pour la femmes.

    Au début, j’étais dubitative, des escarpins en plastiques, vous n’y pensez-pas… Mais une fois de plus, la reine Kate a su convaincre. La voir poser en Melissa, ainsi que la sublime Agyness Deyn, montre combien ces chaussures sont sexy en plus d’être originales et décalées:

     

    Melissa review.jpg

     

    J’ai craqué sur trois modèles assez proches, et je n’arrive pas à me décider pour un seul.

    Ces trois modèles sont l’œuvre de la collaboration de la marque brésilienne avec Vivienne Westwood, Lady Dragon se décline de si jolie façon :

     

    Melissa 1.jpg

    Lady dragon.jpg

     

    Melissa 2.jpg

     

    Difficile de croire qu’une « méduse » puisse faire de si jolies jambe :) C’est parfois bien agréable de grandir.

     

  • Geox rocks !

    Pin it!

    C’est l’été, les pieds chauffent, y a pas à dire, on est mieux en sandales qu’en baskets. Passé cette évidence, je me suis mise en quête de la sandale parfaite, celle que je peux porter au bureau aussi bien qu’en vacances. Surtout, j’avais envie de couleurs franches et gaies. Comme j’étais quand même assez motivée par cette question de confort et de surchauffe des pieds, je me suis dit que c’était le moment idéal pour tester des Geox, marque que je n’avais jamais porté avant.

    Mon choix s’est vite porté sur ce modèle Symphony, dans un joli camaïeu de bleu :

    Geox.jpg

     

    Première impression, sur le style : originale mais sobre, gaies mais portables au bureau. Et ce bleu océanique, cela ne pouvait que me plaire ^^

    Ensuite, à l’usage, je les ai porté au bureau, sur une grosse journée, et là, bonne surprise, pas d’ampoule, pas d’échauffement de la plante. Parce que c’est un peu ça mon « drame », à chaque nouvelle paire de chaussure, je me fais une collection d’ampoule et de bobos (ça n’arrive qu’à moi ???) Mais, là, surprise, rien de tout ça. Pour tout dire, j’avais oublié que c’était une paire neuve, jusqu’à ce qu’une collègue m’en fasse le compliment. Et finalement, c’est tout ce qu’on demande à une paire de chaussures : qu’elle se fasse oublier de nos pieds, mais joliment remarquer par les autres.

    J’ai un seul regret, ne pas avoir pris le coloris corail aussi :

    sban-40.jpg