Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

andré

  • Jeu concours La Halle aux chaussures : Gagnez la paire de votre choix

    Pin it!

    On va beaucoup parler chaussures ces jours prochains par ici.  Chaussures pour femmes, et pour enfant aussi ! L’été se termine, fini les tongs, fini les petites sandales, les nu-pieds, fini les jolies méduses colorées. Retour à la rentrée et avec elle les indispensables petits renouvellements.

    Au milieu des cahiers, des crayons, du cartable avec ou sans roulettes, il ne faudra pas oublier les chaussures, celles du petit dernier, celles de maman aussi, histoire de reprendre le chemin des écoliers (et du bureau) du bon pied. Et oui, à la rentrée il y a le frais relatif au temps, et les frais des petites (grosses !) dépenses qui arrivent toutes en même temps.

    Côté chaussures, on peut déjà maitriser un peu plus le budget, avec La Halle, et une jolie sélection de modèle à petit prix. Les prix habituels sont déjà bien doux, c’est encore mieux en ce moment avec les remises spécial rentrée. Mais le petit plus en ce moment, c’est un jeu concours sur le site de La Halle, qui permet de gagner sa paire de chaussures préférée.

    En ce qui me concerne, mes envies se sont portées sur des escarpins bien sûr : élégant, j’adore.

    Escarpins%20Cable.jpg


    J’ai aussi craqué sur ces petites babies, qui me rappelle furieusement une paire que j’avais au lycée :

    Babies%20Collection%20Andre%20exclusive.jpg


    Oserais-je les mettre avec des socquettes blanches ?

    Enfin, dans l’idée de me remettre au sport (non ne riez pas, ça sera peut-être bien une résolution de rentrée tenue !), une paire de basket pour me motiver :

    Chaussures%20de%20sport%20Nike.jpg


    Je n’oublie pas mon fiston bien sûr, et j’ai repéré pour lui des indispensables pour cette rentrée.

    D’abord des chaussures de sport d’une marque qu’on aime bien tout les deux pour la qualité des modèles :

     

    chaussures%20de%20sport%20Adidas.jpg

    A ce prix là, il peut s’en donner à cœur joie pendant les sessions de sport à l’école !

    Un autre modèle que j’aime bien, confortable et parfait sous tout les temps :

    Basket%20Creeks.jpg


    Vu sa propension à courir partout, y compris dans les flaques d’eau, les chaussures d’enfant, c’est du sérieux.

    Je ne sais pas pour vos enfants, mais le mien aime racheter souvent les mêmes modèles. Difficile de lui imposer un choix, il a les siens maintenant… Qui a dit que les enfants grandissent trop vite…

  • Before Rehab

    Pin it!

     

    Tu sais quoi toi qui vient ici ? J’ai une ligne éditoriale. Si, je te jure. Ça te la coupe, non ?

     

    Regarde donc la bannière là au-dessus et tu sauras.

     

    Alors tu oublies la culotte et les jambes (merci, je sais, c’est du boulot, mais je le vaux bien), concentre toi sur le dernier mot : SOULIERS. Yessss ! The editorial line.

     

    C’est cette gentille te-pu qui m’a rappelé à mes promesses électorales: lisez-moi, vous aurez de la shoes.

     

    Alors you know what, on va parler chaussures toi et moi.

     

    Les règles sont simples : je te montre de la chaussure et tu dis « waouh c’est beau, t’as bon goût, c’est chic, c’est choc, c’est chuc, c’est chouette »

     

    Bon si tu n’aimes pas, tu le dis, mais gentiment, histoire de ménager ma susceptibilité : le magnifique corps de cette bannière cache un cœur sensible.

     

    Mire laine donc:

     

     

    m_SN152218.jpg
    Excuse n°34: je n'ai pas d'escarpin noir avec talon bois.



    m_SN152221.jpg
    Excuse n°78: je n'ai pas d'escarpin noir tout simples.



    m_SN152222.jpg
    Excuse n° 21: je n'ai pas de ballerines assorties à ma table de jardin.



    m_SN152223.jpg
    Excuse n° 96: la compensée revient en force.



    m_SN152224.jpg
    Excuse n° 15: ça compte pas c'est des sandales, c'est pas vraiment des chaussures.



    m_SN152225.jpg
    Excuse n° 15: OK + Bonus excuse n° 42: l'amour ne connait pas la frontière de la couleur.




    m_SN152226.jpg
    Excuse n° 69: le blanc c'est indémodable.



    m_SN152227.jpg
    Je les ai déjà en rose, mais voir excuse n° 42.



    m_SN152243.jpg
    Excuse n° 75: c'est des shoes quoi, merde à la fin.



    m_SN152244.jpg
    Excuse n° 17: le mocassin revient en force cet hiver.



    m_SN152245.jpg
    Excuse n° 58: le violet c'est über hype.




    Spéciale dédicace à Galy, another shoes addict: tu viens en rehab toi aussi ??


  • De tout et de rien

    Pin it!

     

    Nous sommes le 12 du mois, et j’ai encore 5 tickets Resto. C’est une chose qui n’arrive jamais. C’est la fête au village.

     

    Hier soir, j’ai mis 1heure 30 à rentrer en bus. Des encombrements il parait. Ce soir ce sera pire, avec le concert d’AC-DC.

     

    J’ai acheté Votre Beauté : ce magazine est surkiffant, c’est totalement futile et inutile, donc très précieux.

     

    Je termine de lire les bouquins de Pascal Fioretto, et franchement c’est à se tordre de rire, je vous en reparle très vite !

     

    Pour en finir avec mes envies de « travaux manuels », j’ai acheté un peu de laine, des aiguilles et un autre bouquin que celui que j’avais (le tricot pour les nuls, est ….nul).Je vais donc tenter un peu ce week-end d’aboutir à quelque chose de pas moche.

     

    Je suis allé chez André, qui est un marchand de chaussures.

     

    Et Ô Miracle :

     

     

    m_SN151553.JPG
    m_SN151567.JPG
    Tu n'es pas fou: oui ce ne sont pas des chaussures !

     

    Les ballerines Maje pour André sont moches en vrai et coûtent un œil et demi.

     

     

    J’ai regardé Infrarouge sur France 2 hier soir. Le reportage sur les hommes était très troublant, très déstabilisant.

     

    J’avais l’impression de rentrer dans leur tête. Les histoires difficiles de ces hommes, de leur relation aux femmes et à leur mère, étaient très fortes.

    Je me suis souvent posé la question de la puissance masculine, opposé à la puissance féminine. Comme si les uns et les autres ne pouvaient vivre en harmonie (allez-y sortez vos mouchoirs). Je veux dire que je pense que l’égalité n’existe nulle part pour personne : il y aura toujours une frange de la population qui dominera l’autre, soit une frange sociale, ou ethnique ou sexuelle, ou toute à la fois.

    Je ne suis pas féministe au sens habituel du terme : encore que je ne sois pas sûre de ce que féminisme signifie.

     

    Je suis assez simple comme fille, j’aimerais que tous les gars et les filles de la terre se donnent la main, et on ferait une chaine, et plein de bisous et on s’aimerait tous, et il n’y aurait plus de guerre ni de famines, et j’aurais aussi gagné au loto. Comme je ne joue pas, je vous laisse imaginer le degré de réussite possible.

     

    Dans la vraie vie j’observe les choses, et j’observe que le féminisme a surtout permis d’ouvrir la politique aux femmes de politiciens ; d’ouvrir les postes de hauts-cadres aux descendantes des dynasties économique et financières. Pendant ce temps, les ouvrières et les employées continuent à gagner moins et à être la proie rêvée de la précarité  sociale.

    Pendant ce temps, l’image de l’homme est réduite à deux clichés : l’homme prédateur et conquérant, séduisant et fort ; ou l’homme faible, effacé, inutile.

    Je force un peu le trait, et je suis brouillonne dans mon propos, mais ce reportage à réveillé des pensées un peu mélangées sur les rapports hommes-femmes.

    Ne tirez pas de conclusions hâtives de ce que je viens de dire, c’est un peu brumeux comme je le dis là. Je vais essayer d’en reparler une autre fois de manière un peu plus structurée.

     

    Il y a plusieurs concours bloggesques  auxquels j’aimerai participer, je vais tenter de les faire, et de ne pas me faire déborder par le temps.

    Pareil, il y a quelques tags que j’ai repérés et qui me tiennent à cœur. Je vais programmer ça pour la semaine prochaine.

     

    Je ne remets pas la main sur ma vareuse jaune Saint-James, et ça m’énerve ! Ça me fait aussi penser que j’avais parlé de montrer mes marinières pour Angie (qui ne s’en rappelle peut-être plus).

     

    Il y a plein de choses que je voudrais vous montrer, des coup de cœur, ho rien d’exceptionnel, mais un empilement de petits plaisirs qui ravissent mon quotidien.

     

    La femme infidèle que je suis (infidèle aux parfums, qu’allez-vous penser ?), est tombée raide dingue d’Escale à Portofino et Escale à Pondichéry, de Dior. L’élégance en flacon !

     

    J’en reviens toujours à la futilité de l’instant. En attendant la suite.

  • Bilan des soldes

    Pin it!

    Les soldes se passent toujours de la même manière pour moi: j'y vais les deux ou trois premiers jours afin d'acquérir ce que j'ai éventuellement repéré, puis j'y replonge en toute fin, en me disant qu'avec les nouvelles démarques, c'est moins contrariant de céder à des demi coup de coeur: genre la paire de chaussure improbable ou le vêtement trop spécifique.

    Cette année, j'ai été plus que raisonnable, ou alors passablement démotivée, je ne sais plus. Bref, je n'ai pas ressenti d'hystérie acheteuse, j'ai privilégié des besoins concrets et immédiats.

    résultat, pas mal de chaussures, et d'accessoires. Peu de vêtements. mes placards débordent déjà trop !


    Aujourd'hui, je ne vous présenterais que les chaussures et les accessoires. pas pour faire durer un suspens qui n'intéresserait que mon banquier, mais parce qu'il y a a des choses que je n'ai pas reçues !!


    Pour les chaussures, comme souvent j'ai privilégié Sarenza, car leur livraison est gratuite, rapide, et le système de remboursement est parfait: jamais eu d'emm*** avec leur service client !


    Voilà ce que j'ai réussi à shopper dans ma pointure:

     

    Ash...ash2.jpg
    Ash...ash 1.jpg
    Et un petit dernier pour la route...Ash !ASH3.jpg



    Des escarpins Buffalo:

    buff2.jpg
    buffalo1.jpg
    ne sont-ils pas superbes ?


    Puis deux paires de bottes:

    Bottes valensi.jpg
    Valensi, en cuir.

    jonak.jpg
    Des Jonak, simplement parfaites.

    Aux Galeries Lafayettes j'ai vite déserté l'étage chaussures: trop de monde, trop chaud. Cela relevait plus du calvaire...

    Par contre rayon accessoires, j'ai trouvé mon bonheur: un chapeau ( moi et les chapeaux...), des gants ( moi et les gants...), et deux chèches.
    Introducing them:

    SN151244.JPG
    SN151238.JPG
    SN151242.JPG

    Et au stand Longchamp: mes repérages, ouf, bien là et bien soldés !!


     

    SN151246.JPG

    SN151247.JPG

    Désolé pour l'arrière plan moyennement sexy...



    Les Legend était aussi bien soldé, mais en ayant déjà un noir taille L, une pochette blanc verni et une bleu Klein, j'ai un peu varié ^^!



    Force est de constater: je suis Longchamp addict, et j'assume !


    La suite au prochain numéro.