Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

liberty

  • En fleurs

    Pin it!

    Le printemps est là, et bien là ! Installé avec les arbres en fleurs et surtout le retour des pivoines et des renoncules, c’est définitivement ma saison favorite.

    Et de fait, j’ai envie de fleurs, partout, encore et encore. Il faudra que je vous reparle de ma passion de la fleurette, du tissu liberty, mais aujourd’hui c’est à mes pieds que je veux des fleurs !

    J’ai flashé comme une jeune écolière en fleurs sur ces improbables ballerines éclatantes de couleurs :

     

    988458_350_A.jpg

     

    Que voulez-vous, j’ai tant attendu le printemps et ses pivoines, que la vue de ces ballerines RAS m’a littéralement emporté dans un vent de fleurs !

    Rassurez-vous j’arrête là mon lyrisme printanier, en espérant qu’une gentille nymphe des forêts aura la gentillesse de me déposer ces merveilles sur mon parquet !

    Il est permis encore de rêver, surtout de fleurs !

  • En Liberty

    Pin it!

    Les petites fleurettes ça me connait. De là à dire que j’en mets partout, il n’y a qu’un pas, que je franchis allègrement.

    Quoi de plus fleurettes que le tissu liberty ? Pendant le début du printemps, qui a été une vraie catastrophe question météo, je me donnais du courage en m’obstinant à porter des robes fleuries plus ou moins liberty. Et pour assouvir cet amour de la fleurettes, pas de limite, tout y passe, les robes, les hauts, même les chaussures, mais jamais tout ne même temps ! Quel que soit le motif abordé, on reste sur le bon adage « less is more ». Je suis plutôt adepte de la petite touche subtile, un peu comme le nœud fleuri sur certaines Malolès par exemple.

    Mais il faut bien avouer que la meilleure façon de porter du liberty aux pieds, c’est en sandales, quand il fait enfin un peu beau. L’idée n’étant pas de revisiter à fond le style « petite maison dans la prairie », il faut quand même que l’esprit champêtre et libre du Liberty s’exprime ! J’aime particulièrement la façon dont les petites fleurs viennent adoucir ces sandales Pare Gabia :

    Sandales-Pare-Gabia-ANTINA-LIBERTY-193054_350_A.jpg

     

    Le vert est tout doux et surtout le motif de fleurettes et plutôt original, par rapport à ce qu’on trouve en matière de Liberty. Cela reste printanier mais sage encore.

    Plus classique, j’ai repéré aussi ce modèle, toujours chez pare Gabia sur Spartoo, bien soldé en plus :

    Sandales-Pare-Gabia-DELICE-118442_350_A.jpg

     

    Moi qui avait du mal avec les compensées, je leur trouve finalement pas mal de charme quand quelques fleurs se mêlent de la partie. On dira que ça compense (ha ha, quand je fais de l'humour, on ne m'arrête plus #pardon)

  • Il ne manque que le vélo, dans la tête...

    Pin it!

    Je vous avais parlé tout récemment d’une petite envie d’accessoire pour la tête ? Non ? Si ? Je ne sais plus… En tout état de cause voici :

     

    SN154050.JPG

     

    SN154061.JPG

     


    S’il y a bien un domaine où je ne grandis pas, c’est les trucs à mettre dans les cheveux... Barrettes, serre-têtes, chapeaux, pinces, foulards… J’ai donc logiquement cédé. Oui une note utile et futile, c’est ce que j’avais de plus chouette à vous raconter ce matin :) !

    C’est affolant non, d’aimer encore se mettre des fleurs dans la tête à mon âge... Et des trucs jaune, rouge, turquoise… quand je vous dit que je n’ai pas attendu ELLE pour ColorBlockiser ma vie…

    Sauf quand j’étais enceinte. Je me suis fait la réflexion qu’enceinte je ne m’habillais qu’en noir, sans un accessoire. Comme si j’avais peur de montrer ma joie… Pour les deux, j’ai attendu des mois entiers  habillée en noir, parfois en gris (oh funky !!) et je n’osais pas formuler la moindre envie de fantaisie, j’attendais le jour J pour laisser éclater ma joie…

    Je crois que j’ai été influencé par cette superstition chinoise, il me semble, où, pour ne pas rendre jaloux les Dieux, il convient de ne pas trop manifester son contententement, sinon les Dieux se vengent.

    Ils leur arrivent de se venger en effet.

    Bon, la couleur, donc.  Je suis une gamine, non ? Mais je m’en fiche. Celui qui me dira comment m’habiller suivant mon âge, ma morphologie et mon teint, il n’est pas né, et s’il est né, il mourra sous les talons de mes chaussures jaunes !

    Pourquoi respecter des codes que d’autres ont établi ? Autant préférer ses propres codes, non ? Je ne crois qu’au coup de foudre, même pour un serre-tête…

    Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un week-end coloré et joyeux !