Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mois belge

  • Le Belge - Edgar Kosma et Pierre Lecrenier

    Pin it!

    J’aime les belges et j’aime la Belgique. Ou en tout cas j’aime l’ide que je m’en fais, en allant visiter le Plat Pays au moins une fois par an. C’est comme ça, je ne sais pas comment cela m’est venu ; enfin si un jour tiens si j’allais Ostende, à Bruxelles, à Liège… Je me rappelle d’un dimanche où l’on s’est dit vers 11h du matin, un peu désœuvrés, tiens si on allait à Bruges déjeuner. Vous dire à quel point j’aime la Belgique : faire plus de trois heures de voiture juste pour déjeuner à Bruges quand Paris vous tend les bras.

    J’aime la Belgique, pourtant je ne la connais pas tant que cela. Je la rêve, même quand je suis dans ses rues, avenue Louise, rue Royale ou place du Grand-Sablon. Chaque année où le grand tapis de fleurs se déploie vous pouvez me croiser sur la Grand Place à Bruxelles. Mais pour autant je ne connais pas la Belgique comme un belge peut la vivre dans sa chair et dans son esprit.

    Je les ai aimé encore plus, les belges, quand ils ont du à leur tour affronter l’horreur et l’effroi de la violence aveugle. Encore une fois d’une manière tellement bell(g)e.

    J’ai presque honte d’avoir attendu l’occasion du Mois Belge de Anne et Mina pour déclamer mon affection à ce pays.

    La Belgique me manque, et j’ai hâte d’y passer un prochain weekend. En attendant j’ai feuilleté une bande dessinée sobrement intitulé Le Belge (what else) et qui brosse un portrait aussi tendre que drôle de nos cousins aimés.

    Je ne connaissais pas les auteurs avant, Egdar Kosma et Pierre Lecrenier. Je découvre une ligne claire comme j’aime (peut-être savez-vous que moi la BD ce n’est pas un terrain où je m’aventure facilement..) et surtout un regard plein d’auto-dérision et encore une fois d’une grande tendresse. Ce qui n’empêche pas un léger tacle deci-delà. Il y a aussi de très chouette pages intitulées Wikibelga, qui permettent de comprendre un peu quelques mots et habitudes bien ancrés chez les belges.

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Mois Belge, littérature belge, Bande Dessinée belge, Belgique

    Je crois qu’il y n’y a que trois tomes, je viens de lire le premier, les deux autres vont suivre ce soir, je pense avec le même plaisir.

    Merci à Anne et Mina, organisatrice du Mois Belge, de m’avoir donné une bonne occasion de replonger en Belgique.

     

    Le Belge - Editions Delcourt

  • Maurice Maeterlinck - Une petite pincée pour commencer

    Pin it!

    Maeterlin.jpg

    Tous les prétextes sont bons pour parler poésie, et suite à un billet chez Keisha, j’ai eu vent du Mois Belge, instauré pour ce mois d’avril par Anne et Mina. Alors j’ai eu envie de participer, en rappelant à notre bon souvenir mon cher Maurice Maeterlinck, auteur dont j’apprécie particulièrement la poésie.

    On reparle de cet auteur très vite, en attendant, un poème que j'aime relire.

     

    Serre chaude

    Ô serre au milieu des forêts !
    Et vos portes à jamais closes !
    Et tout ce qu'il y a sous votre coupole !
    Et sous mon âme en vos analogies !

    Les pensées d'une princesse qui a faim,
    L'ennui d'un matelot dans le désert,
    Une musique de cuivre aux fenêtres des incurables.

    Allez aux angles les plus tièdes !
    On dirait une femme évanouie un jour de moisson ;
    II y a des postillons dans la cour de l'hospice ;
    Au loin, passe un chasseur d'élans, devenu infirmier.

    Examinez au clair de lune !
    (Oh rien n'y est à sa place !)
    On dirait une folle devant les juges,
    Un navire de guerre à pleines voiles sur un canal,
    Des oiseaux de nuit sur des lys,
    Un glas vers midi,
    (Là-bas sous ces cloches !)
    Une étape de malades dans la prairie,
    Une odeur d'éther un jour de soleil.
    Mon Dieu ! mon Dieu ! quand aurons-nous la pluie,
    Et la neige et le vent dans la serre !

     

    Si vous souhaitez en savoir plus sur le Mois Belge, c’est chez Mina et Anne.mois-belge-logo-folon-sculpture.jpg

     

     

    Je vous souhaite un joli weekend de Pâques !

     

     

    Le tip du jour pat.jpg