Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

thé

  • Tea Time

    Pin it!

    tumblr_n6thb8ouse1txcb93o1_500.gif

    Hier je vous parlais de prendre le temps, notamment avec une tasse de thé. C’est la période idéale pour savourer un thé délicat, un livre sur les genoux (telle une vieille fille diront les plus vilains).

    Le thé est un sacerdoce, une passion, un vice. J’ai bien vu que je dépassais les bornes, sur ce sujet, tant en nombre de thé consommés, qu’en matière de théières ou tasses accumulées. Les quelques fois où je partage sur ce sujet sur Instagram, je m’en rends compte :) Je me demande toujours quel état d’esprit peuvent avoir les non-buveurs de thé, tant j’assimile cette boisson au plaisir et à la pleine attention de soi. Un truc vraiment égoïste, mais qui passe bien. Il m’arrive de passer des après-midi entière entre la préparation et la dégustation du thé. C’est un plaisir à part, que de préparer la bouilloire, la théière, la tasse, choisir le thé du moment, veiller à la bonne température, et puis s’installer, la tasse entre les mains, pour une parenthèse de bonheur.

    Je n’en fais pas trop ^^ Le thé est vraiment un compagnon qui m’est resté, même au moment les plus difficiles de la vie. C’est un remède de chaque jour, un peu comme les livres, le gout en plus peut-être. (Quoique l’imagination d’un lecteur peut enivrer bien des sens).

    tea%20hug.gif

    Sur ce, je file préparer une petite théière !

    tumblr_msj2b3bIwZ1qzdpr4o1_500.gif

  • Des bribes

    Pin it!

    Durant ces mois où j’ai abandonné le blog, j’ai été très occupée, mais bizarrement je ne vois rien d’intéressant à en dire. Par contre, il me vient, de-ci-de là, des bribes, des petits faits sans importance.

    J’ai jeté mon four à micro-onde : il fonctionnait très bien, mais j’ai décidé que je n’en avais pas besoin. Je me suis rendue compte qu’il était loin de me rendre service. Quand je faisais du thé, il m’arrivait trop souvent de faire mille choses avant de le boire, parce que je savais pouvoir le réchauffer. Sans micro-onde, je suis « obligée », de prendre le temps. Le temps de le préparer, et surtout le temps de le savourer, à bonne température, assise et au calme. Pareil pour les repas : quand il est moins facile de les réchauffer, on songe plus facilement à ralentir, préparer une table pour un vrai moment de partage en famille. Combien de fois mon fils m’a-t-il reproché de diner plus tard que lui… Et cerise sur le gâteau, les ondes c’est mauvais pour la santé, ça dénature la nourriture, autant de choses dont je n’ai plus à me soucier.

    tumblr_mxoh9eLoXT1t4iq7qo1_500.gif

    Je me suis mise aux e-books. Et oui, je possédais une Kobo Arc 7 et une Kindle, depuis deux ou trois ans, mais sans jamais m’en servir… Et puis un matin, je me suis dit que ce serait idéal pour relire les classiques, et notamment les Jules Verne qui intéressent mon fils. Et aussi que ce serait parfait comme format pour les bouquins que je n’ai pas forcément envie de garder en réel… Depuis, j’ai cumulé un certain nombre d’e-books. Hum.

    J’ai recommencé à tricoter un peu, et à broder : c’est fou comme c’est une chose qui me détend et me calme, comme aucun médicament ou tisane ne peut le faire. Je crois que j’ai besoin de ces travaux qui demandent une autre forme de concentration, et qui apporte ne plus la joie d’un travail fait main.

    Voilà, comme dit, des petites bribes sans importance.

    (Peut-être à ce soir pour la suite de mon Avent littéraire.)

     

  • J'envie hey (de pire en pire mes titres)

    Pin it!

    Ce premier mois de l’année touche (presque !) à son terme. C’est un mois long, long et parfois pénible : il faut se remettre de décembre, comprendre qu’on entame un nouveau cycle, reprendre le rythme...

    Ce mois de janvier est spécial pour moi cette année. J’ai formalisé une décision qui me trottait en tête depuis longtemps, que je pensais être une lubie et qui en fait est la clé de mon épanouissement professionnel.

    J’ai aussi accepté le prendre le risque de montrer ce que j’écris, et qu’on ne l’aime pas…. Enfin, si on pouvait aimer, ce serait mieux…

    Il y a des voix qui hantent ma tête, des voix masculines, mais très différentes pourtant, et une nouvelle s’est ajoutée à ma liste, celle de Clément Hervieu-Léger (que soit remercié celui qui l’a mise à portée de mon oreille…)

    J’ai retrouvé certaines envies, que je croyais enfouies, voire perdues… Envie de plaire, d’aimer et d’être aimée, et ce n’est pas si évident :)

    J’éprouve une joie de plus en plus forte à préparer minutieusement le moment du thé, ça n’est pas encore au niveau d’une cérémonie japonaise, mais quel plaisir !

    Me promener dans Paris est redevenue un autre de ces plaisir, explorer certains petits quartiers, les ruelles, les arrière-cours discrètes et fleuries…

    Enfin, janvier c’est aussi le début d mon challenge bien personnelle, celui qui vise à trouver le plus de moment extraordinaire, je fais un premier bilan mensuel bientôt.

    Finalement janvier, même avec son Blue Monday, sera une jolie traversée.

    janvier.gif

  • Life on Mars

    Pin it!

    J’ai aimé recevoir mes cartes Moo pour Facebook.

    SN155552.JPG


    Grâce à un tweet de Krokette qui expliquait le bon plan, j’ai pu moi aussi commander gracieusement ces petites choses, qui font toujours plaisir à regarder. J’ai choisi quelques unes des photos que je préfère pour les avoir près de moi.


    J’ai adoré recevoir un joli colis en provenance du Royaume-Uni, rempli de boites de thé : c’est grâce à My Little Discoveries, chez qui j’ai gagné ce lot.

    SN155554.JPG


    J’ai une pensée pour elle à chaque fois que je me fais une tasse de thé en ce moment :) Les saveurs sont agréables, subtiles, certaines un peu plus prononcées. C’est un joli moment de découverte à chaque tasse.


    Pour déguster ce thé, j’ai choisi ces jours-ci une bande originale chaude et douce, avec le temps bien hivernal, il faut au moins ça. Cette bande son, c’est l’album de Jali, un jeune chanteur, que j’ai du « croiser », une ou deux fois dans ma radio. Ecouter et découvrir son album a été un petit moment de douceur, et de jolies surprises.  Jali est originaire du Rwanda et c’est de la plus haute montagne de Kigali qu’il tire son nom d’artiste. Son style folk poétique, m’a tout de suite fait penser à Tété, Ben Harper, bref de jolies connotations musicales.

    Jali, Musicien, Des jours et des lunes, 21 grammes, Espanola, thé, moo, cards, facebook


    L’album ouvre sur 21 grammes (le poids de l‘âme), ma chanson préférée de l’album, douce amère, avec cette chaleur dans la voix qui berce joliment nos oreilles.


    Si tu sais compter dis-moi combien pèse mon âme
    n'oublies pas mon passé et le poids de mes drames
    Si tu sais compter dis-moi combien pèse mon âme
    à la virgule près, ça doit faire 21 grammes


    J’aime énormément sa voix un peu nonchalante, son allure de poète aux quatre vents, qui veut nous faire voyager par les mots, les images. Et Espanola fait partie de ces voyages. Le single qui a pas mal marché invite au voyage en toute poésie, pensez si j’aime !

    J'ai tenté la fuite par les chemins de travers(e),
    Resté bloqué au péage parce qu'il me manquai quelques pièces.
    J'me suis fabriqué des ailes pour voler vers les radars
    mais ma technique était cramée par un grec nommé Icar.
    Après mûres réflexions, tout ce qu'il me reste à faire,
    C'est m'habituer aux poissons et puis, prendre la mer.
    Avec un peu de chance, j'arriverai à bon port
    Avant que mon bateau prenne l'eau et qu'une vague l'emporte...



    En attendant, j’ai été emporté par une jolie vague musicale…

    Jali a une page Facebook et un Tumblr, très sympa à lire !

    Album : Des Jours Et Des Lunes.