Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

escarpins

  • La rentrée

    Alors cette rentrée ? Tout s’est bien passé ? Pour ma part, c’était la course, la folie, et surtout une totale réorganisation, avec les nouveaux horaires et la réforme scolaire, mais là je ne vous apprends rien !

    La rentrée, ce fut synonyme de courses entre le supermarché du coin, le BHV et Gibert pour trouver LE cahier improbable demandé par l’instituteur, le renouvellement de la garde robe du petit chou, l’inscription aux activités périscolaires. Autant vous dire que j’ai finalement peu eu de temps pour moi, rien qu’à moi ^^ Mais je compte bien me rattraper et souffler un peu, revenir à un doux équilibre, et penser un peu à ma rentrée perso.

    J’aime bien ce petit rituel de rentrée, qui consiste à s’offrir une nouvelle tenue, pour affronter l’année de travail qui commence. Bon, en général ce rituel est plutôt dévolu aux enfants, mais je suis restée une grande enfant :) Alors mon rituel de rentrée à moi, c’est de trouver la bonne paire de chaussures qui m’aidera à affronter cette fichue rentrée, et dire au revoir à l’été.

    J’aime les escarpins plus que tout, et encore plus quand ils sont originaux et classes à la fois. C’est exactement ce que j’ai pensé de cette paire de Stéphane Kelian :

     

    Escarpins-Stephane-Kelian-ILOA-237341_350_A.jpg

     

    Ligne et sobriété parfaite pour marcher vers la rentrée.  Décidément, je l’aime mon petit rituel de rentrée !

  • Pluie de paillettes

    Ouais on est en 2014 bonne année encore !! Pluie d’étoiles et d’amour sur vous !

    Et aussi pluie de paillettes !

    Oui, la seule résolution que j’ai prise cette année c’est de me résoudre au bonheur, et aux paillettes ! Pourquoi les paillettes ? Bon, déjà, c’est parfois plus facile à trouver que le bonheur (hum hum), ensuite ça met de la gaieté partout, et je n’ai définitivement pas assez de paillette dans mon placard !

    Glitter is beautiful, nous apprend la grande philosophe Mariah Carey.

    Ou alors, c’est juste que je cherche une bonne raison de porter des paillettes ? Allez savoir :)

    On va quand même éviter le total look (Cristina Cordula ne nous démentira pas…) et si on ne veut pas ressembler à une sirène échouée en portant une de ces merveilles de robes pleines de sequins, qui ne vont qu’aux sylphides des défilées, on peut se rabattre sur des détails chic et choc. Et là, je ne vois qu’une paire de chaussures pour nous sauver !

    TADAM :

     

    Escarpins-Betty-London-VERTY-169637_350_A.jpg

     

    J’ai dit glitter, je n’ai pas exagéré… Elles ne sont pas sublime ces Betty London ?

    J’en suis folle, c’est simple je les adore.

    Et puis c’est presque gris, c’est discret… Pas comme Dorothy et ses souliers rouges…

    Quoiqu’en bleu…  je ne dirais pas non…

    Alors, je vous mets un peu de paillette dans les yeux ?

  • Dream in green

    Ma vie est un sempiternel colorama, je veux du jaune, du bleu, du rouge, du violet, j’aime coller des touches de couleurs un peu partout dans mon quotidien, et ô combien sur mes pieds !

    J’aime les escarpins noires, les converses bleu marine, les bottes marrons, un peu comme tout le monde n’est-ce pas. Mais pourquoi se contenter de cela ? Vous connaissez mon côté arc-en-ciel de la chaussure ^^ Et je ne changerai pas je crois !

    Quand tout le monde parle de green attitude, on pense écolo, moi je vois d’abord bêtement la couleur verte :)  Pourtant, c’est la couleur qui m’est la plus difficile à porter fashionistiquement parlant. J’avais tenté déjà une manucure vert pastel sur mes ongles, je n’arrêtais pas de regarder mes mains, en ayant l’impression d’un certain ratage. La couleur était trop vive, j’avais choisi ce vert bronze, de chez Mavala :

     

    nronze green mavala.jpg

     

    Autant je peux faire des folies à mes pieds, autant pour le vernis je peux être plus difficile à convaincre.

    Pour en revenir aux pieds justement, j’ai ces chaussures dans le viseur : un mix de classique et d’audace toute douce, pour ces escarpins Edith et Ella :

     

    191144_350_A.jpg

     

    Une ligne classique, mais la couleur verte change tout. Pas mal pour oser non ? 

    Tiens, au passage, c’est marrant comme la couleur vert est associé à des trucs pas super positif : vert de rage, vert de peur, le vert qui est interdit par superstition sur scène au artistes etc...

    Moi, je suis verte d’amour de ces chaussures, et c’est tellement plus agréable :)

  • Silver Queen

    Du doré ou de l’argenté, je ne sais pas ce qui est le plus difficile à porter en journée, ai bureau. Je trouve que des chaussures aux tons argentés donnent tout de suite une idée de soirée disco : pardon Boris, ce n’est pas mon truc les soirées disco… pourtant, je suis faible et je cède à l’appel de l’argent. Je n’irais pas vous seriner money money comme Abba, quoique… l’argent dont il est question ce jour se porte aux pieds, sous formes d’escarpins aussi improbables que parfait.

    Buffalo répond une fois de plus à ma soif de folie shoesesque, avec ces escarpins pailletés argentés de toute beauté.

    Escarpins-Buffalo-LALIDE-150817_350_A.jpg

     

    Et oui, au risque de vous choquer, ou de vous amuser, je ne destine pas ces merveilles à une quelconque soirée dance/disco ou je ne sais quoi. C’est juste pour le plaisir de marcher dans la rue, de baiser les yeux et de les apercevoir à mes pieds, ça fait comme des petits papillons dans le cœur (qui a parlé d’amour fou ?)

    Evidemment, j’évite le total look bling bling (de toute façons je ne porte quasi jamais de bijoux, et n’associe pas plus de deux accessoires. Après, un pantalon noir, une robe noire, un jean bien brut, je fais simple, sobre discret, le centre de ma gravité s’abaissant au niveau des pieds :)

    J’aime bien cette idée d’être la plus classique du monde, de haut en bas, et puis soudain, comme un flash (c’est le cas de le dire ici), une touche de folie qui sublime tout (ainsi que ma modestie ^^)

    Pourquoi être simple quand on peut être surprenante :) ?

  • Oh My Go(L)d

    Gold is the newblack, je lisais ça l’autre jour sur la time line de mon tumblr. Ni une ni deux, de twitter à pinterest, j’ai réseau socialisé cette nouvelle maxime, qui me convenait plus que bien, vu le craquage golden platine que j’avais fait la veille.

    On va être honnête, porter des escarpins dorés au bureau, ce n’est pas la panacée, c’est surtout la porte ouverte à toutes les questions, du genre « tu te crois en boite? ».

    Subtilité, quand tu nous tiens…

    Mais je m’en fiche, comme dirait Mika, we are Golden ! (pas comme la pomme, hein, rien à voir ^^)

    Certains mettent de l’or à leur cou, moi c’est à mes pieds :)

    Voilà l’objet de ma convoitise :

    127688_350_B.jpg

    Gaspard Yurkievich est vraiment le prince de la ligne, question escarpins. Ce modèle tout doré est aussi original que sexy et élégant.

    Et je me sens comme Don Salluste quand son valet vient le réveiller au son de « Il est l’or, l’or de se réveiller », sauf que moi je pourrais presque dormir avec ces escarpins dorés à mes pieds… C’est grave docteur ?

    Question look, je ne me casse pas la tête, j’ai appris un mot-clé en lisant les féminins, « DEDRAMATISER » et bien je dédramatise mon envie de gold, de doré, de clinquant, en l’associant au jeans le plus brut(al) de mon placard. Un t-shirt blanc et la gold card passe sans problème.

    Encore un petit refrain avec Mika :) ?