Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lady gaga

  • Mon Petit Poney

    Pin it!

    Hier j’ai vu une licorne pailletée, irisée même un peu. Dans le nouveau clip de Lady Gaga. Elle est dingue. Dommage qu’elle n’ait pas succombé à la mode du poney l’an dernier, j’aurais adoré voir un joli petit poney violet ou orange traverser mon écran au son de Alejandro… Après tout c’est la reine du placement de produits dans ses clips. Un Petit Poney à l’approche de Noël, ça le fait.

    Quoique je me demande si ça existe toujours les Petits Poneys. Les miens me manquent. Pas des en plastiques, nooooon, quand même, je suis une adulte… Non, je parle de mon élevage de poneys virtuels sur le net. J’ai laissé mourir le mien, dans l’oubli et la famine. Quelle garce je fais. Ça me manque. T’as pas idée comme s’occuper de l’éducation de Damon mon poney orange me détendait. J’étais moins haineuse, plus positive. Non mais tu n’imagines pas comme j’avais dix fois moins envie de tuer le Nain Vagal par jour…

    poney.png

    J’aurais bien eu besoin de ce poney hier, avec la victoire aux Oscars de cette cruche de Natalie Portman. Les mêmes qui ne peuvent pas encadrer Cotillard se pâment devant ce flan…Va comprendre Charles. J’espère au moins qu’elle sera victime de la malédiction des Oscars et qu’elle se fera larguer par son danseur aux mille pieds. Oui je l’aime pas.

    Mince, j’avais dit que je positivais !

    Bon, et puis aussi, tu vois, j’écris des tas de trucs, tous les jours, du plus merdique au plus sincère, mais j’ai l’impression que ça ne me mènera pas loin. Je crois que je crève d’envie d’être publiée… Et je suis la dernière pour me « vendre ». C’est plus simple de choisir une nouvelle crinière pour Damon…

    Avec ça, j’ai presque plus de crème repulpante Orlane. C’est un truc magique, pour les peaux matures (les vieilles quoi), dont je ne suis pas, puisque je suis dans cette merveilleuse trentaine épanouie dont parle Cosmo et Biba… Donc cette crème, c’est pour le troisième âge, je ne sais pas trop quel effet ça leur fait, mais sur ma peau de jeune fille (oui), ça le fait carrément. Une merveille, une peau repulpée, quoi… Si tu es CM chez Orlane, appelle moi, on peut dealer un truc…

    Heureusement, dans ce monde de brute où l’on oscarise des cruches nymphomanes, il y a un refuge : la lecture. J’ai vu chez George et Martial cette petite idée sympa,initiée par Malou: juste indiquer ce que tu lis dans la semaine. Voilà pour moi :

    Ouspensky,


    • Ouspensky, fragments d’un enseignement inconnu : du philosophico-ésotérique.
    • Marian Keyes, répond si tu m’entends : du girly.
    • Ruth Rendell, tu accoucheras dans la douleur : du polar.
    • Stefan Zweig, un soupçon légitime : du Zweig.

     

    Ça serait chouette que je pense à en reparler ici.

    Je te laisse, j’ai cours de poney aquatique.

  • YA printsessa

    Pin it!


    Non, pas que je délire en russe (quoique) il s'agit de clamer haut ma princessitude. Oui, rien que ça. Et façon j'ai décidé que je ne ferais que ce que je veux cette semaine. Une semaine de princesse en somme.

    Du coup, pour l'entamer, rien de tel que le tag de ma Fr@mboize préférée. Et zou :


    Le nom d'un auteur que j'aime : il y en a trop. Je vous saoule assez avec mes favoris, si nombreux. Je parlerais aujourd'hui de celui du moment, un poète, que je redécouvre ces derniers jours : Vladimir Maïakovski.


    Écoutez !
    Puisqu'on allume les étoiles,
    c'est qu'elles sont à
    quelqu'un nécessaires ?
    C'est que quelqu'un désire
    qu'elles soient ?
    C'est que quelqu'un dit perles
    ces crachats?
    Et, forçant la bourrasque à midi des poussières,
    il fonce jusqu'à Dieu,
    craint d'arriver trop tard, pleure,
    baise sa main noueuse, implore
    il lui faut une étoile!
    Jure qu'il ne peut supporter
    son martyre sans étoiles.

    Ensuite,
    il promène son angoisse,
    il fait semblant d'être calme.
    Il dit à quelqu'un :
    " Maintenant, tu vas mieux,
    n'est-ce pas? T'as plus peur ? Dis ? "

    Écoutez !
    Puisqu'on allume les étoiles,
    c'est qu'elles sont à quelqu'un nécessaires ?
    C'est qu'il est indispensable,
    que tous les soirs
    au-dessus des toits
    se mette à luire seule au moins
    une étoile ?


    Alors c'est pas magnifique ?


    Un livre que j'aime : pareil, il y en a à foison, mais concentrons nous sur un Romain Gary, Lady L, une merveille que je vous détaillerais plus tard. J'ai adoré la découvrir au lycée et là, j'ai ressenti le besoin de me replonger dedans...


    Les choses que j'aime : lire, écrire, manger n'importe quoi de chez Pierre Hermé, boire n'importe quoi de chez Mariage Frères, admirer n'importe quelle aile du Louvre, m'affaler devant Weeds, chanter les meilleur Kyrie du monde, celui du Requiem de Mozart, massacrer « Lili Gaga » en dansant avec mon fils, qui m'explique par A+B que Lady n'est pas un prénom alors que Lili, si, et que de fait je me trompe en nommant cette blonde chanteuse. J'aime du coup entendre mon fils m'expliquer son point de vue sur la vie, qui explique à qui veut l'entendre que « maman n'aime pas Nicolasarcosi et qu'elle a dit qu'il est caca.... » et j'adore !


    Ce que je déteste : travailler, sous la forme de salarié exploité par le patronat bien sûr. Je déteste qu'on m'exploite et qu'on m'explique qu'en cela on me rend service en fait. Je n'ai jamais considéré le travail comme une Valeur quelconque, quelque chose qui apporte la dignité ou l'épanouissement. NON.


    Voilà. Je ne tague personne, vu ma capacité à faire tout en retard, je suppose que cela a fait trois fois le tour des gens. Sauf si des volontaires y tiennent.

     

  • Des trucs avec des stickers dedans (ou pas)

    Pin it!


    C'est jeudi, jour traditionnellement consacré aux tags dans le royaume oublié de Siam. Ou peut-être pas, je ne sais plus.

    Toujours est-il qu'il y a bien un endroit dans le monde où l'on sera content de savoir que je réponds (enfin) à un de mes nombreux tags en retard.

    Peut-être du côté de chez Swann Fr@mboize. Cette digne dame, comme elle a arrêté de fumer il y a peu, s'échine à faire suer son monde avec des tags qui me donne personnellement envie de griller Marie-Jeanne.

    Bref il faut que je te montre au choix un sticker ou mes toilettes. Las, je n'ai pas de stickers chez moi. Malgré mon admiration sans borne pour Valérie Damidot, les photophores et le violet baroque, je n'ai pas encore cédé aux sirènes du sticker mural. Peut-être parce que je n'en trouve point qui me plaise et qui en coute pas un rein...

    Tu te dis, ce n'est pas grave, elle va nous montrer ses toilettes. Las, non plus. Je te rassure il y a bien des sanitaires ici (Daydreamer peut en témoigner si tu doutes de mon tout à l'égout...) mais je suis pudique, voire pudibonde, mais surtout feignasse. Faudrait que je nettoie un peu le local avant de te le photographier, et là, pas envie.

    Donc, je vais te montrer les sticker que je souhaiterais me voir offrir par un gentil inconnu (oui parce que les fleurs c'est périssables, comme disait le grand Jacques)

    En même temps, j'avoue que je ne saurais pas quoi en faire, et j'aurais peur de me lasser.... C'est peut-être pour ça que je n'en achète pas ?

    Regarde quand même cette sélection et ébaubis-toi mon lapin.

    comparaisons-zoom.jpg
    Pour les toilettes, justement.

    stickers-chandelier-barok.jpg

    stickers-picto.jpg



     


    Par contre tu sais quoi, quand j'entends stick, je pense à ça !

     

     

    Let's have some fun, this beat is sick
    I wanna take a ride on your disco stick
    Let's have some fun, this beat is sick
    I wanna take a ride on your disco stick



    Bonne journée dans ta chaumière !