Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lire

  • La lectrice

    Pin it!


    La semaine continue, et avec elle ma liste de tag en retard (à croire que je ne sais faire les tags qu'avec retard et après tout le monde !!)

    Cette fois c'est Thé Citron qui cherche à savoir comment on lit !

    Belle question ! La réponse n'a pas beaucoup évolué depuis mon enfance !

    Petite, je lisais tout le temps partout, dans mon lit, à la récré, dans le bus, à table... Oui à table aussi. Ou plutôt comme je n'avais pas le droit d'ouvrir un bouquin, je passais l'heure de table à détailler la boite de lait, de céréales, ou tout ce qui contenait des caractères écrits. J'étais assoiffée de lecture au point de lire tout et n'importe quoi.

    Depuis ça va mieux, et surtout, je suis grande, j'ai le droit de lire un bouquin à table si je veux ! Na !

    Plus sérieusement, je lis partout où il possible de lire. Le matin, en prenant le bus. Le midi, si je peux éviter de déjeuner avec mes collègues je file au square s'il fait beau, et je lis en croquant une pomme.

    Le soir, une fois que les tâches du quotidien sont remplies, je mets à mon bureau pour une demi-heure de lecture, avant de divaguer sur le net comme une âme en peine.

    Puis au moment de me coucher, vers minuit, je lis encore un moment.

    En fait je me rends compte que je n'ai pas besoin d'un confort particulier pour lire, et tant mieux, sinon cela réduirait le champ de mes possibilités !

    En période de vacances, quand je suis tranquille, ce que j'apprécie par-dessus tout, c'est de m'allonger sur un lit, l'après midi et de lire, je suis alors comme dans un bulle, ailleurs. Depuis ma vie d'adulte, chaque été c'est le même rêve qui recommence : j'essaie de retrouver cette sensation de plénitude et de bonheur simple qui habitait mon cœur lors de ces vacances en famille. Les moments que je préférais étaient ceux de la sieste, l'après midi. La maisonnée entière se reposait à l'abri du soleil. Je savais qu'ils étaient tous là, pas très loin, et moi dans ma chambre, les volets mi-clos, la radio en sourdine, je lisais un roman, pioché dans la bibliothèque parentale.

    Je ne saurais décrire cette atmosphère particulière, cette sensation qui permet tout : on est là, juste bien, il n'y a rien à craindre que la chaleur. Tout est possible et à portée de main. Je voyais chaque bouquin comme un futur plaisir, et comme disait le poète, je me pressais sans hâte vers eux.

    C'est comme ça que j'aimerais lire en réalité : dans cette chambre, avec la chaleur qui se devine à peine, l'ombre des volets sur le sol et la vie qui semble si douce et si simple.

    Et juste pour avoir l'impression d'être encore un peu là-bas dans cette chambre au volet clos, j'ai envie d'écouter un peu de Daniel Balavoine, pour me rappeler ces moments chéris.

     

     

     

    Bloody Selena aura peut-être envie de répondre ?

     

     

  • Revue de presse

    Pin it!

     

    Ça te dit qu’on reparle journaux, revues, mensuels, hebdo, presse quoi ?

     

    En même temps t’as pas le choix, vu que je ne vais pas commencer non plus à te demander ton avis. Mais t’inquiète, ce temps viendra…

     

    [Ici, installation de la première phase de suspens…restez pas loin les gens, suite du teasing dans quelques jours !]

     

    Bref, revenons à nos moutons : nos amis les journaleux, et leur prolifique production.

     

    Tu connais mon amour immodéré de tout ce qui est écrit (même les boites de céréales le matin…), et donc je lis plein de journaux, des fois n’importe lesquels. Non, pas Libé, le Nouvel Obs ou le Figaro quand même, j’ai un sens de l’humour limité les concernant.

     

    Bon, voici ma cargaison de la semaine passée, avec une erreur d’achat, un fil rouge, et des petits nouveaux ! Tu joues avec moi ??

     

    Alors là, je crois que l’erreur on la voit tout de suite (le premier qui dit les Inrocks spécial MJ est banni à vie de ce blog, et je lui maraboute le zizi : oui M1, je pense à toi ^-^)

     

    journaux.JPG

     

    Si je vous dis « tous les secrets de Marc Levy »,  des conseils lectures par Anna Gavalda, des pages modes aussi excitantes que Angie from Secret Story, des bons plans sur Paris (oui Paris c’est la France), tu penses à qui ? À Elle…Oui j’ai fauté, je suis sorti de mon code de conduite, comme quand j’ai acheté (oui quoi payé avec mes sous !!) un deuxième roman de Guillaume Musso !! je sais pas, c’est mon goût pour l’aventure, l’inattendu, le risque ???

    Bref, il sera très bien au recyclage ce numéro de Elle… Sinon, il y avait la belle pub Dior Escale en quatrième de couverture, ça console.

     

    Par contre, camarade lecteur, jettes-toi sur le LIRE, spécial poche, si toi pas savoir quoi lire, t’auras des pistes, plein de pistes, ou tu me demande, j’adore caser les bouquins que j’aime !

     

    Et GQ, j’adore, je suis fan !! Même les photos à oilp de Gisèle, elles sont belles ! Il y a des articles pointus sur le cinéma, la musique, la littérature, les icônes d’hier et d’aujourd’hui, toutes choses qui intéressera les ladies aussi bien que les gentlemen ! Et leur page style sont très bien faites, avec de véritables leçons de bon goût et de dress code ! Lisez –le  si vous ne connaissez pas, vous serez agréablement surpris !

     

    Femme, comme d’hab’ j’aime, z’avez qu’à l’achetez vous saurez.

     

    Muze : je suis fidèle depuis le premier numéro, je vous en ai déjà parlé, un magazine féminin orienté sur la littérature et plus largement sur la culture.

     

    Et puis bah, les Inrocks, voilà quoi, je suis encore triste de ce que vous savez…

     

    Et là, que vois-je, que vois-je !!!

     

     

    cavill.JPG

    Oubliez BIBA, c’est BIBA quoi, rien de spécial, pareil z’avez qu’à l’acheter.

     

    Par contre le hors-série Muze sur des femmes d’exceptions, n’hésitez pas ! J’ai fais des découvertes, comme la photographe Tina Modotti, ou Louise Bourgeois ! C’est le genre de numéro que l’on garde longtemps !

     

    L’Optimum, encore une revue cataloguée Homme, que j’ai pris plaisirs à lire, mais moins que GQ. A voir…

     

    Au milieu de la photo, certains auront reconnu Henry sexy Cavill en une de  Upstreet, qui lui consacre un bel article, avec quelques portraits miam miam mais pas assez dénudé hélas !

    Upstreet est une belle revue, très classieuse, pointue et qui mérite le détour. Henry, Henry…

     

    Et puis bah, Télérama, c’est mon journal télé, encore plus intéressant que d’habitude…

     

    Le point je ne le prends jamais, jamais, sauf là. Pour ce que vous savez.

     

    Et le Time, je le lis quelquefois, et là, je ne pouvais le louper, pour ce que vous savez.

     

    Quant à celui dont je ne prononce pas le nom, malgré les multiples images que je vous en montre, je vous en reparle ce soir.