Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je ne passe pas le brevet, c'est déjà ça

    Pin it!

    Cette semaine Mika a chanté dans ma tête, mon Ipod et dans l’ordi, assez souvent. Après Elle Me Dit, que j’adore avec son ton ironique et pêchu, et un clip qui met en scène une galerie de gens loufoques, dont l’incroyable Fanny Ardant, après donc, voici Celebrate son nouveau titre, en featuring avec Pharell Williams. J’aurais adoré l’écouter en live… J'ai surtout hâte que l'album sorte enfin (septembre, je crois ?)


    Cette semaine, j’ai bien aimé choisir avec mon fils le cadeau de fin d’année pour la maitresse de CP, j’espère d’ailleurs qu’il lui plaira ! On est tombé d’accord sur un ensemble collier/bracelet, et un vernis, l’instit’ de mon fils étant particulièrement coquette, ça devrait lui plaire.

    En parlant de ma descendance, j’ai été plus que ravie le voir se jeter sur un autre roman de Roald Dahl après qu’il ait fini le Bon Gros Géant ! Il attaque Sacrées Sorcières (qui me laisse un très bon souvenir !), je suis tentée de lui demander une petite chronique sur un des livres, enfin, plutôt son avis, et moi j’essaierais de le retranscrire ici.

    Cette semaine j’ai découvert Stootie, l’application pour se rendre service. Kesako ? Stootie est un réseau de social helping, c’est un dire un réseau d’aide pratique, où il est possible de poster des demandes de services, rémunérés ou non, sous le principe d’appel d’offre. Ces demandes de « missions » peuvent être aussi variées que demander de l’aide pour un déménagement, un dépannage quelconque, l’achat d’un objet spécifique etc.… Dans un premier temps on décrit le service, le conseil ou l’objet que l’on demande, on précise s’il y a rémunération ou gratification, ou pas, on précise aussi la localisation et la date de réalisation,  s’il y a urgence ou pas. La géolocalisation est pratique : on entre en contact d’office avec des gens  proximité, c’est l’efficacité du service. Pour en savoir plus, il y a le twitter @stootie et le site de Stootie.

    st.jpg


    Cette semaine, j’ai moyennement apprécié l’échec de la Mannschaft à l’Euro 2012, oui je soutenais l’équipe d’Allemagne. Bref, je ne suis pas très contente, mais c’est le jeu, n’est-ce pas Lucette… Quand même, je l’ai mauvaise…

    Je n’ai pas non plus follement apprécié les propos de la ministre de la culture, Aurélie Fiipetti, sur ce qu’est la littérature, le processus de création, et le fait que «  c’est l’éditeur qui fait la littérature » et « (…)  on a besoin de cette médiation (celle de l’éditeur), pour se reconnaître, soi-même, comme auteur, et pour savoir que son texte est vraiment un livre. »  Je ne suis absolument pas d’accord, et il faudrait que j’écrive plus longuement sur le sujet, mais en attendant je vous invite à lire l’article sur Actualitté.

    Sinon, je suis ravie que le soleil fasse enfin son apparition, en même temps que les soldes, quel hasard !

    luages.gif


    Passez un bon week-end et soyez fous :)

  • Monsieur et Madame (ne) sont (pas) dans un kindle

    Pin it!

    J’ai un rapport spécial aux livres. Je les aime pour le contenu, évidente assertion, mais aussi pour l’objet, le toucher, le plaisir de le posséder presque. C’est pour ça que je reste absolument rétive aux kindle, kobo et autres tablettes ou e-book. Rien ne vaut pour moi l’objet livre, ave les souvenirs qu’il peut renfermer, les notes au crayon sur la marge, les petits papiers oubliés qu’on y a laissé…bref, j’aime les livres…

    Et se pose à moi une question. Mon fils grandit, et du haut de ses 6 ans passés, il apprend à aimer d’autres formes de livres. En ce moment il lit Roald Dahl, Le Bon Gros Géant lui a fait découvrir et aimer cet auteur, et même si parfois il bute sur les inventions de vocabulaire complètement farfelu, mon fils adore.  Il évolue, et moi je le regarde grandir, un peu dépassée, me demandant où est le petit bébé de 2,5 kilos que j’ai tenu dans mes bras….

    Tout ça pour dire que je ne sais pas quoi faire de certains de ses livres, qu’on a pris plaisir à collectionner, lui comme moi, qu’il regarde encore un peu, mais bien rarement. Je n’ai pas envie de me débarrasser de tout si vite, et lui non plus, même s’il ne lis plus les livres en question.

    Que faire des dizaines de Monsieur Madame qui l’ont enchanté ? Il y a quasi toute la série, y compris les nouvelles histoires dérivées, et on aime encore les lire, même s’il convient parfois qu’il est un peu grand pour ça... Nous les gardons pour l’instant et aussi longtemps que les souvenirs le demanderont. C’est comme si on tournait une page… Mon bébé change de centre d’intérêts…

    mrmme.JPG


  • (Rose)Berry

    Pin it!

    berry 1.jpg


    Une voix douce s’élève de la radio, une voix d’une douceur incomparable, avec quelque chose de fragile mais apaisant. Je découvre Berry, des mois après tout le monde (mais qui a dit que je devais être à l’avant-garde ?) et je l’aime.

    Le grain de sa voix m’apaise. Il suffit que je l’entende, pour que je cesse ce que je faisais, je m’assois, je pose les mains sur mes genoux, et je souris. Un instant qui invite à être heureux, comme ça, pour rien. Enfin, si, pour sa voix, les mots, les phrases posées sur des mélodies délicates, et qui expliquent plus que des rimes chantées, une promesse de bonheur, la promesse que la couleur de la vie dépend du regard que l’on porte sur elle.

    J’aime ses promesses, j’aime ce voile rose pâle qui est posé, un instant, un instant seulement, sur l’horizon, et je ne peux m’empêcher de dire, elle a raison.

    Berry me met de bonne humeur, une humeur mélancolique mais de cette mélancolie qui offre de jolies promesses.



    berry2.jpeg

     



  • Fin de semaine

    Pin it!

    Cette semaine j’ai aimé cuisiner, un peu, quelques cookies, un cake, histoire de me vider la tête : c’est curieux comme j’arrive à ne plus penser à rien, juste par le miracle de la cuisine. C’est apaisant et réconfortant… Et moi qui souffre de n’être pas assez manuelle, ni douée de mes mains en fait, je trouve là une compensation de taille : je fais quelque chose de mes propres mains, enfin…

    Cette semaine, j’ai adoré me retrouver, avec mon fils, après une semaine d’absence, suite à son départ pour une classe de mer. Il n’est qu’en CP, et j’avoue que le laisser partir, comme ça, avec des inconnus a été difficile (oui, les instits et l’équipe pédagogique qui les accompagnaient restent pour moi des inconnus, ce n’est  pas la famille), et la semaine n’est pas passée vite…D’autant qu’on ne pouvait les appeler…Mon fils est revenu avec pleins de souvenirs dans sa tête, beaucoup de sable dans la valise (par quelle entremise ?) et aussi un petit cadeau pour moi, qu’il a acheté avec son argent de poche, j’étais toute joyeuse qu’il ait ainsi pensé à moi !

    Cette semaine j’ai aimé regarder les derniers épisodes de Pride and Prejudice sur Arte, c’était charmant et distrayant, Jane Austen façon BBC est toujours un régal.

    Cette semaine j’ai adoré me replonger dans quelques ouvrages autour de la méditation de pleine conscience entre autre, puisque j’essaye par ce chemin de fonctionner autrement dans mon rapport au monde, aux autres et à moi en général.

    Cette semaine j'ai adoré me promener au Musée Maillol, dans le cadre de l'expo Artemisia Gentileschi, passionnante histoire que celle de cette artiste si peu connue (en tout cas pas de moi, hélas...)

     

    liste-13_entourage-artemisia_allegorie-de-la-retorique_robilant-voena.jpg

    Allégorie de la rhétorique - Musée Maillol

     

    liste-20_giuditta-e-la-fantesca_pitti.jpg

    Giuditta e la fantesca


    Toutes les infos sur le site du Musée Maillol (qui est par ailleurs un lieu de promenade apaisant, comme nulle autre !)

    Tout autre chose, mais aussi important, j’ai recommencé à écrire, ici, certes, mais surtout pour moi, dans ce que j’appelle mon activité d’auteur, car j’ai décidé que j’étais auteur, que je n’ai plus honte de mes écrits, cachés dans des tiroirs… J’ai ressorti ces manuscrits, et je tente d’y mettre de l’ordre, d’en reprendre certain (les fautes d’orthographe…), et enfin de les envoyer à des maisons d’éditions, qui me diront non, les unes après les autres peut-être, mais qui sait ?

    En attendant, j’affûte mes réflexes pour les soldes…

    apple.jpg