Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nantes

  • C'est vendredi, quelle fatrasie !

    Pin it!

    Bonjour vendredi et bonjour les aimables passants. Vous rendez-vous compte que l’on est presque fin mai, et que pas un fichu rayon de soleil ne daigne darder ses rayons sur Paris ? Du coup, ce weekend sera certainement encore une occasion de se replier vers un musée, une salle de cinéma, ou simplement vers son lit, avec un bon bouquin.

    En attendant, cela ne m’empêchera pas de partager avec vous quelques petites choses qui m’ont marquées les jours passés.

     

    Il y a eu ce reportage autour de Renaud, réalisé par Didier Varrod : Renaud on t’a dans la peau. C’est bien le cas chez nous, et mon petit garçon est aussi très fan des chansons de Renaud, elles le touchent beaucoup. Pour vous dire, ses deux préférées sont Hexagone et Laisse Béton. Mais dans l’ensemble il les aime toutes je crois. C’est une expérience de l’observer quand il écoute Renaud, du haut de ses dix ans, et qu’il me demande de temps en temps de lui expliciter un terme, ou qu’il pouffe quand il entend une grossièreté (alors qu’il déteste viscéralement quand n’importe qui d’autre au monde dit quelque chose de vulgaire ! Il faut le voir me gronder, mon fils, quand je sors des « putain fait chier » sans m’en rendre compte…)

    EMI_580717.jpg

    Bref, Renaud, un chanteur qu’on aimera toujours, et qui nous touche particulièrement. Manu, ou Mistral Gagnant, il y a plus d’une chanson chez lui qui me fait verser des larmes, de nostalgie, de tristesse, de bonheur aussi. Le reportage sera rediffusé le 29 mai à 23h15, si vous souhaitez regarder.

     

    Dans un autre registre, voici un projet graphique qui a retenu mon attention : une carte illustrée de ma bonne ville de Nantes, par Antoine Corbineau. C’est une jolie idée, d’autant plus réjouissante quand on connaît la ville. C’est amusant de refaire le parcours à travers ses dessins. Je me demande ce que Electra et Asphodèle pourrait en penser. Moi j’aime beaucoup en tout cas, et j’ai hâte que la carte entière m’arrive (et puis le tarif est très raisonnable pour un joli travail comme celui-ci.) Comme disait André Breton, Nantes est la capitale du monde, alors autant l’afficher chez soi :)

    Nantes-Illustrated-Map_Antoine-Corbineau_ZoomIV-550px.jpg

     

    Encore une petite chose que j’aimerais avoir très vite chez moi, c’est la nouvelle série de Moleskine, autour d’Alice au Pays des Merveilles. En bonne carneto-maniaque, je me penche toujours sur les éditions limitées de Moleskine. Pour parler encore de mon petit lapinou de fils, je ne vous raconte pas la bataille héroïque pour la garde du Moleskine Lego. (J’en avais acheté un second finalement, être égoïste à mon âge ce serait moche.) Donc voici Alice en nouvelle muse Moleskine, ce qui nous vaut également un très joli film hommage par Roger Wieland, une vraie merveille :

     

    Alice.jpg

    Sinon, ces carnets me servent essentiellement à faire des listes de tout et n’importe quoi, et principalement des bêtises qui me passent par la tête.

     

    Un projet qui est loin d’être une bêtise, c’est un travail fou, qui puise sa source à une autre folie indispensable, celle de Jorge Luis Borges. C’est la bibliothèque de Babel recréée sous nos yeux, un truc dans lequel je me suis perdu un petit bout de temps : je dois être folle aussi mais c’est addictif en fait. Et puis cela m’a redonnée envie de sortir mes vieux poches de Borges, ce qui en soi est une excellente raison de se perdre dans ce labyrinthe. Voilà, le site est un petit compliqué à raconter, le mieux c’est d’y aller, et de se laisser perdre de clic en clic. Si, si, n’ayez pas peur de perdre du temps, à quoi sert le temps si ce n’est à le perdre ?

    babel.png

    amazingtechnicolordreamgoat.jpg

     

    Pour finir, parlons quelques instants d’un autre fou que j’adore, Umberto Eco (vous aurez compris que comme Borges, il convient de lire TOUT ce que vous pouvez de Eco !) Là, c’est le journal El País qui nous offrait un article très intéressant autour d’Internet, de l’information et du journalisme, entre autre, forcément quand on interview Umberto Eco, ça ne peut être qu’intéressant ! L’article est en espagnol, pour ceux qui le parle, je vous engage vivement à lire cet article ! Sinon, moi j’ai été traumatisé de jalousie à la vue de la superbe et vaste bibliothèque personnelle de Eco, dont on voit un petit bout. Je vous laisse juger avec la photo :

    1427393303_512601_1427394237_noticia_normal.jpg

    C’est juste une bibli de fou, j’imagine les merveilles qu’il a du accumuler depuis des années ( quand je vous dit qu’il me faut bien 100m2 pour déambuler tranquille au milieu de mes livres, si j’avais l’espace et l’argent… #JeRêve)

     

    Enfin, ma petite thérapie musicale de la semaine, outre Renaud, bien sûr.

    musique thérapie.jpg


    podcast

    Allison Crowe - Hallelujah

     


    podcast

    Daniel Darc - Elégie #2

     

    Continuons de rêver, aux livres à lire, aux voyages imaginaires ou réels qui nous attendent, et tout simplement à ce weekend, avec ou sans soleil, je vous le souhaite doux et heureux.

     

    Tip du jour →Sagan.jpg

  • Passation de pouvoirs en cuisine et en tête

    Pin it!

    Hier, Carlos Fuentes est mort. Je l’avais découvert avec Christophe et son œuf, à une période de ma vie où, m’éloignant de plus en plus de la littérature contemporaine française, je ne trouvais mon plaisir que dans les auteurs japonais, italiens, espagnols, britanniques, sud-américains… Des années de folles découvertes de tout un univers littéraire, avec au milieu des perles comme Fuentes. Je n’aime pas que les écrivains que j’aime meurent. C’est comme ça. La vie passe.

    Hier, j’ai retrouvé une jolie robe achetée vite fait alors que je faisais diverses courses avec mon fils, la redécouvrir comme ça, c’était un nouveau plaisir. Quoique, avec ce temps de m%** je me demande quand je pourrais la mettre.

    Hier, j’ai regardé mes théières, alignées sagement, je me suis rendue compte de la joie qu’elles m’apportaient, juste par le regard, comme un apaisement, avant même de servir le thé, dans une cérémonie que je veux de plus en plus précise et apaisante justement.

    Hier, j’ai appris le nom de notre nouveau Premier Ministre, et j’au revu en tête mes années nantaises. Je me suis rappelée des victoires et des défaites, des joies et des larmes, des trahisons aussi. J’ai repensé à Sandrine B. puis à Gildas L. et Sébastien, Stéphane, Agnès, Emilie, les autres… Plus que tout j’ai pensé à Richard D. celui que peut-être tout le monde à oublié, celui que l’oubli a brisé, et je me demande ce qu’il penserait aujourd’hui. Certainement il serait heureux, joyeux, content de la mission accomplie, avec ou sans lui.

    Hier, je me suis dit que j’avais envie de vacances, oui, moi qui n’aime pas les vacances « classiques », j’ai envie de retrouver ce plaisir simple et parfait.

    Hier je me suis rendue compte que je faisais des anaphores bien avant que cela soit dans les journaux, puis je me suis dit que tout cela ne valait pas le O.P.I.  Bastille my Heart :)

    nlf17---bastille-my-heart.jpg


  • Breizh Izel

    Pin it!

    bzh.jpg

    La Bretagne, c’est la région de France qui fait battre mon cœur. J’aime la Bretagne, c’est simple et net. Je n’y suis pas née pourtant, mais peu importe. Je suis arrivée à Nantes à l’âge de 3 ans environ. J’entends d’ici dire « Nantes ce n’est pas la Bretagne » ! Pff… Administrativement, peut-être, et suite à une aberration de la seconde guerre mondiale. Mais Nantes historiquement reste la capitale du duché de Bretagne.

    En grandissant à Nantes, j’ai grandi avec la culture et l’histoire bretonne. Les vacances, les petits séjours à Guérande, Perros-Guirec, Quimper, Quimperlé, les calvaires, l’océan… Voilà la Bretagne avec qui j’ai grandi.

    J’aime cette région qui s’est toujours distinguée par ses valeurs. J’aime le caractère franc et un peu rude de ses habitants. J’ai toujours été étonnée par l’extrême générosité et la discrétion des bretons. L’art de faire ce qui est bien et juste. Sans sombrer dans le cliché, j’aime ce côté bourru qu’on y sent. Et je suis comme ça. Distante d’abord, peu expansive, et puis j’aime qu’on me fiche la paix (en théorie), mais j’ai un bon fond et suis prête à tout quand j’aime une personne : l’amitié c’est rare et sacrée.

    La Bretagne avec laquelle j’ai grandi est pleine d’elfes et de korrigans. Judicaël navigue sur une barque fragile vers son destin, la statue de Saint-Gilles a l’air de manger les crêpes qu’on laisse à ses pieds…

    Petite, j’avais une collection de livres que j’adorais : les contes et légendes, chez Fernand Nathan. Un de mes préférés était évidemment celui consacré à la Bretagne :

     

    bretagne.jpg


    Ces histoires ont contribuées à renforcer mon affection pour la Bretagne.

    Et puis plus tard encore, la musique et la danse bretonne, les fest noz, le cœur Breton, l’universalisme dans le particularisme, tellement bien raconté par Tri Yann :

     

    « Le breton est-il ma langue maternelle ?
    Non ! Je suis né à Nantes où on n'le parle pas.
    Suis-je même breton ???... Vraiment, je le crois...
    Mais de pur race !!!... Qu'en sais-je et qu'importe ?
    Séparatiste ? Autonomiste ? Régionaliste ?
    Oui et non... Différent...
    Mais alors, vous n'comprenez plus :
    Qu'app'lons-nous être breton,
    Et d'abord, pourquoi l'être ?

    Français d'état civil, je suis nommé français,
    J'assume à chaque instant ma situation de français.
    Mon appartenance à la Bretagne
    N'est en revanche qu'une qualité facultative
    Que je peux parfaitement renier ou méconnaître...

    Je l'ai d'ailleurs fait...
    J'ai longtemps ignoré que j'étais breton...
    Français sans problème,
    Il me faut donc vivre la Bretagne en surplus
    Et pour mieux dire en conscience...
    Si je perds cette conscience,
    La Bretagne cesse d'être en moi.
    Si tous les bretons la perdent,
    Elle cesse absolument d'être...

    La Bretagne n'a pas de papiers,
    Elle n'existe que si à chaque génération
    Des hommes se reconnaissent bretons...

    A cette heure, des enfants naissent en Bretagne...
    Seront-ils bretons ? Nul ne le sait...
    A chacun, l'âge venu, la découverte... ou l'ignorance ! »

     

    Tri Yann – La découverte ou l’ignorance.

     

     

    Et puis, petite anecdote : mon ex-mari, du temps que nous « sortions » ensemble, m’avais offert un petit bol breton, à mon nom… Un souvenir de nos jeunes années…

     

    SN153451.JPG


     

    Voilà ma Bretagne chère Heidi ! La parole à José-Maria de Heredia pour finir :

    Bretagne

    Pour que le sang joyeux dompte l'esprit morose,
    Il faut, tout parfumé du sel des goëmons,
    Que le souffle atlantique emplisse tes poumons ;
    Arvor t'offre ses caps que la mer blanche arrose.

    L'ajonc fleurit et la bruyère est déjà rose.
    La terre des vieux clans, des nains et des démons,
    Ami, te garde encor, sur le granit des monts,
    L'homme immobile auprès de l'immuable chose.

    Viens. Partout tu verras, par les landes d'Arèz,
    Monter vers le ciel morne, infrangible cyprès,
    Le menhir sous lequel gît la cendre du Brave ;

    Et l'Océan, qui roule en un lit d'algues d'or
    Is la voluptueuse et la grande Occismor,
    Bercera ton cour triste à son murmure grave.

  • Schizophrène ?

    Pin it!

     

    3 façades de restaurants, croisées dans la même journée.

    SN152277.JPG

    SN152315.JPG
    SN152316.JPG
    Aucun intérêt, n'est-ce pas ?
    I'm coming Soon.
  • Naoned E Breizh-Je n'aime pas les vacances #3

    Pin it!
    nantesnaonedbretagnebreizh2.jpg

     

    Je n’aime pas les vacances, depuis bien longtemps maintenant.

     

    A chaque fois, c’est le plongeon dans les abîmes de la mémoire.

     

    Etrange, penses-tu, que raconte-t- elle encore avec ces vacances qu’elle n’aime pas ?

     

    Je te dirais plus tard pourquoi on peut ne pas aimer les vacances.

     

    Mais passons un instant à Nantes, que je rejoins ce week-end, avant La Baule et Pornic.

     

    Dp-bagad-naoned.gif

     

    Nantes ou Naoned de son nom breton me manque maintenant que je n’y habite plus. Le cœur breton de Nantes fait d’elle une ville d’exception. Un peuple de résistants, de casses-burnes pour ainsi dire !

     

    L’ouest de la France s’est toujours distingué du reste du pays.

    On adore élire notre maire socialiste député au premier tour quand le reste du pays bascule à droite.

     

    Nous possédons le jeu footballistique le plus intéressant, et une école de champions. Là on se repose un peu depuis quelque temps mais le mojo va revenir (Coach Vahid, si tu passes par là, reviens mettre de l’ordre bordel!)

     

    Bon, je ne vais pas vous refaire le pourquoi du comment de la réunification de la Bretagne (sauf si on insiste un peu…), mais Nantes me manque, et je suis ravie de la revoir très très vite !

    ghd.jpg
    Gwen Ha Du

     

     

    Bon, comme je savais pas non plus comment caser une autre addiction (encore) de manière un peu poétique, et puis bon, que ça fasse pas un peu psychotique, je saisis l’occasion de parler marinière…

     

    Oui je collectionne les marinières…entre autres.

     

     

    Bref, là c’est pour la bonne cause : Kahlan aime tout ce qui est marin, alors si la marinière ce n’est pas marin, Kahlan, tu gueules pas.

     

    Et Angie, un jour, je sais plus quand, lors d’un billet sur Petit Bateau en arrive à parler marinière, ou était-ce moi ?? Bref je dois lui montrer des marinières, me demandez pas pourquoi. Peut-être parce Petit-Bateau et Saint-James c'est les seuls marques où je m'habille encore en 16 ans ??

     

     

    Alors voilà des marinières. Un genre de marinières.

     

    mar bleue.JPG
    Petit Bateau

     

     

     

    mar caroll.JPG
    Oui Caroll fait des marinières...


    mar caroll blanc.JPG
    C'est pas la même, tu vois bien qu'elle est rayé fond blanc là ??


    mar orange.JPG
    Petit Bateau (je te montres pas la bleue et la rouge, tu vois l'idée...)


    mar verte.JPG
    Ah oui tiens en vert c'est bien aussi.


    robe petit bateau.JPG
    Et ça c'est une robe de plage en éponge bouclette, régressif à mort ^^ !


    pierlot 2.JPG
    Claudie Pierlot...Si je te dis que j'ai le débardeur aussi...tu cries pas ?


    Un chouchen ??