Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Définitivement timbrée

    Mes agneaux, l'été arrive. Si, t'as vu le truc rond et jaune qui brille dans le ciel ? Non ? Ce n'est pas grave. Traditionnellement, l'été arrive quand même, et traditionnellement tu vas aller te poiler dans un camping à La Baule ou à Juan les Pins. Ou n'importe quel endroit qu'il te plaira.

    Entre deux barbecues et une séance de bronzette, tu vas traditionnellement te faire un plaisir d'écrire des petites cartes postales, à tata Jacqueline et Mémé Françoise, parce que tu aimes bien ta tata et ta mémé. Mais tu peux aussi écrire à ton amant, ta maitresse, ta sœur, ton prof de poney aquatique ou que sais-je. Alors tes cartes postales, tu vas les timbrer. Oui. Avec des timbres. C'est là que j'interviens mon lapin !

    Je ne sais pas pour toi, mais moi je collectionne les timbres depuis toute gamine. J'ai un peu laissé tomber, je ne te le cache pas, mais j'ai encore mes boites pleines de timbres.

    Et là, je vais en rajouter un sacrément beau à ma collection ! Regarde ça :

     

    SN153120.JPG

     

    Tu reconnais mon petit bébé chéri ! Et oui, avec La Poste, (presque) tout est possible maintenant ! MonTimbraMoi c'est ton timbre à toi ! Oui, j'ai fais un stage en jeux de mots ultra trendy l'an dernier chez Ruquier... Bref Avec MonTimbraMoi, nouveau service de La Poste, tu vas pouvoir créer tes propres timbres, personnalisables à l'envie !

    C'est un service uniquement dispo sur le net. Il s'agit pour toi, qui aime te distinguer du commun des mortels envoyeurs de carte postale, d'aller sur le site là,  MonTimbraMoi, de suivre les instructions hyper simple et zou, te voilà avec ton timbra à toi ! En gros tu télécharges la photo de ton choix, de ton petit ordi, tu prévisualises si ça te plais, et ta planche de timbres sera imprimé à l'effigie de l'image choisie ! Le tout c'est que l'mage soit évident bien à toi et libre de droits, on ne va pas s'amuser à piquer des photos sans autorisations. Si tu manques d'idées, il y a une galerie d'image à ta disposition aussi sur le site. Une fois ta création réalisée, tu payes en ligne et tu reçois tes timbres à domicile. Sans bouger ton royal fessier de chez toi... Tu as même une application Iphone dédiée ! C'est beau le progrès, non ?

    Ça va être amusant de réaliser ses propres timbres, loufoques ou tendres, pour te rappeler un bon souvenir, ou juste une personne que tu aimes bien... Bref, La Poste permet de rendre cet objet intime qu'est la lettre, encore plus personnel avec ces timbres personnalisables.

    Moi, j'ai mis mon fils, mais si tu éprouves un intérêt particulier pour ta chaise de jardin ou pour cette photo incroyable de la boum  de tes 18 ans... n'hésite pas. PERSONNALISABLE on a dit !

    Le résultat final est disponible en planche de 10 ou 30 timbres, à tarifs dégressifs. Personnellement, j'envisage une planche de 30 avec la photo de Junior, qui fera office de cadeau de noël pour belle-maman : elle aura du mal à le critiquer ce cadeau là...


    Ça me fait penser que je dois te parler un jour de la mauvaise foi des (ex) belle-mère....

     

     

     

     


    Article sponsorisé

     

  • Vendredi #3

     

    Pour une fois depuis bien longtemps, je suis allée à la médiathèque. Dingue. Moi qui ai un instinct de propriétaire avec mes livres.... Là je fais fort. Mais je n'ai pas l'habitude. La preuve, j'ai emprunté deux romans par erreur : je les avais soulevés pour voir ce qu'il y avait en dessous de cette pile de nouveauté, et je ne les ai pas reposé. Me voilà au guichet de prêt, avec ma pile de bouquins, y compris les deux surnuméraires.

    Bon, on verra bien, c'est emprunté, ce sera lu.

    J'en ai aussi profité pour prendre Brigadoon, le revoir sera un plaisir, Gene Kelly et Cyd Charisse, un couple superbe...

    SN153138.JPG

     

    Et puis ce CD rose et noir : Alain Chamfort et Yves Saint-Laurent, deux élégances qui se croisent dans un concept musical que je vais découvrir.

    Voilà de quoi sera fait, entre autre ce week-end.  Lire, écouter, regarder, autant de belles choses qui pourront rehausser nos journées de belles couleurs !

    Passez un bon week-end !

     

  • C'est de la confiance que naît la trahison


    On voudrait voir la vie d'une fenêtre de taxi sous le ciel pluvieux de New York et l'on se retrouve dans son salon, devant un écran d'ordinateur froid, aussi froid que le mail que l'on vient de lire. L'amitié, l'affection, on la donne difficilement, avec retenue, par choix, après avoir observé et aimé un comportement, un être. Une fois déjà, on avait accordé notre confiance à une personne ainsi. Oh qu'elle paraissait digne et bonne, et que son apparence était flatteuse. Gentillesse et compliments fusaient de sa bouche. Puis un jour la source vit s'écouler des flots de mots plus visqueux et sales les uns que les autres. Ô rage de n'avoir pas d'explication. On décidait pourtant d'en demander encore et encore. En vain. La vanité de l'exclu qui veut savoir pourquoi on le rejette. Non. Pars, sois banni et crève dans l'envie de savoir, tu ne sauras rien. Tu n'es rien. Tu n'es pas même digne d'un mot. Pars et accepte d'avoir galvaudé ton amitié et ta confiance auprès de vil récipiendaire.

    D'accord. Comme le corbeau de la fable, on retiendra la leçon, et jamais on ne nous y reprendra. Sauf que.

    Sauf qu'à déclamer haut et fort qu'on n'aime pas les gens en général mais seulement en particulier, s'ils le valent bien, on se fait fort de croire à ses propres mots (oh les maux qui viendront de ces mots...). On y croit tant qu'on se fait confiance. Et vient le jour on l'on veut y croire plus que tout car finalement on vit pour connaître le monde, et le monde c'est aussi les autres. Alors on rencontre à nouveau la gentillesse et la flatterie. On croit reconnaître l'amitié, alors on partage et on donne de soi. On donne tant et plus, sans retenue encore, après avoir tant tergiversé : la balance a parlé, elle est lourde du poids de l'amitié et de la confiance. On se donne, sa confiance et son affection avec. On croit voir une sœur presque, un miroir ? L'amitié et l'affection.

    Mais on s'était trompé. Il a suffit d'un léger coup de vent, d'une pichenette pour que tombe ce bel édifice, lentement construit. Bâti sur du vent. On entend des mots : trahison, déception peine... Ô tout cela n'est que mensonge et dol : on a bien matière à reprendre pour soi ces mots, trahison, déception, peine. Encore. Elle a tout jeté à bas, sans l'ombre d'une hésitation, préférant la violence de ces mots à la confiance et à l'amitié.

    Un an, si peu de temps dans le cœur des hommes, bien assez pour se voir reprendre deux amitiés. Du moins c'est ainsi qu'on le voyait, qu'on le vivait.

    Se retirer, ne laisser que la surface et le cynisme, l'apparence et le mensonge cordial. Tenir les autres à distance, puisque personne n'est sûr. Accepter de n'être qu'une coquille vide. On peut vivre ainsi longtemps, le ventre creux, le cœur vide bien que plein, et l'âme triste et vaniteuse quand même.

    Que faire de ces sentiments qui nous submergent ? Que faire quand l'amitié cogne, cogne, cogne, veut se manifester ? Rien. Tais-toi et passe ton chemin. Ne fais confiance à personne : on t'accusera de trahir et de décevoir pour mieux te noyer. Passe ton chemin, et ferme ta portes à cette absurdité : la confiance et l'amitié sincère ne se distribue qu'avec parcimonie. Garde le peu qu'il te reste pour le donner au prochain mendiant qui croisera ta route.

    C'en est trop, d'être prise, aimée et renvoyée. Gardons nous de nous même. Le manteau sur les épaules, il faut fuir au premier geste d'affection : le prix est excessif.

     

  • Caramel, bonbons et chocolat...


    Le temps est moche, il pleuviote on se croirait en mars, ou novembre, j'hésite. L'heure est grave, puisque je vous parle météo. Pas que je ne sois pas inspirée par ailleurs, au contraire, mais ce temps pourri ne prête qu'à l'introspection. Ou à manger. Pour l'introspection, il y a déjà le dimanche. Alors je mange. Un peu. Pas n'importe quoi. Enfin, ça dépend des points de vue on va dire. Et puis il y a une bonne raison : je découvre.

    Ça :

    SN153144.JPG
    Tu vas voir, c'est un billet éléphantophile un peu....

    Et ça aussi :
    SN153146.JPG
    C'est flou parce que je mangeais une tuile en même temps...

    Ouais, des gâtoooooooooooooo au chocolat !! Il y a, Dieu merci, encore des gens assez bien sur Terre pour m'offrir cette petite dégustation. Contrairement à toi, toi et toi, qui ne daignez même pas m'inonder de chocolats et autre bouquets de fleurs....

    Bref j'ai sauté sur cette occasion de découvrir la nouvelle alliance LU / Côte d'or. Alors tu sais, LU et moi c'est une grande histoire, puisque je suis nantaise, et que les biscuiteries Lefèvre Utile sont de chez nous ! Nantes et les gâteaux c'est une belle et longue histoire. C'est donc par patriotisme local que je ms suis jeté sur ces petits beurres recouverts de chocolat Côte d'or, que c'est pas pour les enfants, même si ma descendance a réussi à n chiper quelques' uns ! Ce fut une bataille homérique pour savoir qui mangerait la dernière tuile choco-noisette notamment. Des tuiles d'une finesse, miam ! Les petites noisettes c'est mon péché mignon, et là j'ai été faible... Cette nouvelle gamme de biscuits s'adresse aux adultes, mais franchement on y succombe tous...

    C'était bon, avec une tasse de thé Marco Polo de chez Mariage Frères pour moi, et un  bol de Mon Premier Thé de chez Fauchon pour la chair de ma chair.

    D'ailleurs si tu veux initier un enfant au thé, je te le conseille, regarde comme il est joli :

    SN153160.JPG
    Oui, tu vois des éléphants roses, je te l'avais dit...

    Et il est aussi très bon ! C'est un thé sans caféine, avec des notes de vanille, caramel, fraise et ce sont des petits éléphants parfumés que tu aperçois !

    Bref, j'ai passé un  mercredi un peu pénible au début, puis il a été adouci par de délicieux  parfums de thé et de chocolat !

     

  • On croit au sang qui coule, et l'on doute des pleurs

    Merci à Alfred De Musset de m'aider en ce jour.

     


    Mes agneaux, aujourd'hui j'aimerais vous parler de quelque chose qui me tient particulièrement à cœur. Un sujet à la fois personnel et public. Le don de sang.

    J'ai été aimablement sollicité pour parler de la Journée Mondiale du Don du Sang, qui a lieu le 14 juin prochain. J'ai vite accepté de le faire, à titre totalement gratuit bien sûr, est-il besoin de le préciser, mais j'hésitais sur l'angle d'attaque, car, je le répète, c'est un sujet qui me touche.

    Alors après quelques tergiversations, je vais juste vous dire pourquoi j'ai eu envie de vous en parler, et puis ensuite je vous détaillerais les événements autour de cette Journée Mondiale du Don de Sang.

    J'ai 35 ans, et j'ai la chance de vivre encore aujourd'hui, parce qu'on m'a sauvé la vie. Je suis née avec quelques problèmes cardio-vasculaires, qui m'ont valu une opération à la nassance, une autre à 2 ans, une autre encore à 5 ans et une dernière enfin à 12 ans. Les techniques de chirurgie ont évoluées pendant toutes ces années, Dieu merci pour moi, mais il y avait une constance : chaque opération nécessitait des transfusions sanguines d'importance. Au fur et a mesure que je me vidais de ce fluide vital, il était remplacé par du sang, don d'inconnus.

    J'ai longtemps cogité sur le fait d'être une survivante. Je n'exagère pas. L'année de mes 11 ans devait être la dernière, puisque la malformation de mon cœur et de mes poumons me tuait à petits feux, lentement mais surement. Puis, une nouvelle technique d'opération, « à cœur ouvert » a été exécutée sur moi, qui m'a sauvé la vie. Je remercie le Ciel, le chirurgien qui m'a opéré, mais je remercie aussi les inconnus qui ont fait don de leur sang, pour que des accidentés ou des malades comme moi puissent en bénéficier.

    Depuis toute petite j'entends parler donc de ces histoires de don de sang et de plaquettes et de plasma. Et il y a une autre constance, la faiblesse des stocks. Il faut donner, si on peut. Il faut. Cela sauve des vies chaque jour. Cela permet à des personnes malades de garder un espoir de guérison.

    Vous connaissez l'importance du don de sang, je ne vous apprends rien. J'aimerais juste vous rappeler d'y penser un peu, et de faire la démarche. On peut donner plusieurs fois par an, sans danger pour sa santé !

    « Créé le 1er janvier 2000, l'Etablissement Français du Sang est l'opérateur unique de la transfusion sanguine en France. Exerçant sa mission sous la tutelle du Ministère de la Santé, l'EFS est habilité à prélever, préparer, qualifier, conserver et distribuer le sang et ses dérivés. Composé d'un siège national et de 17 établissements régionaux de transfusion sanguine (14 en métropole et 3 dans les DOM), l'EFS entretient des relations privilégiées avec les établissements de santé (hôpitaux, cliniques, etc.), les associations de donneurs et les associations de malades. Il est le lien permanent entre la générosité des donneurs de sang et les besoins croissants des malades. L'EFS est le garant des grands principes éthiques du don du sang : l'anonymat, le bénévolat, le volontariat et la gratuité. »

    header.png

     


    C'est cet établissement qui prépare la Journée Mondiale du Don de Sang le 14 juin prochain. A cette occasion est organisée la 2ème édition du « Festival Globule » ! Dans 24 villes de France (DOM compris), 24 villages-évènements proposeront :

    Des expositions pédagogiques sur le don du sang pour adultes et enfants

    Des activités sportives variées (escalade, glisse urbaine, élastique ascensionnel)

    Des animations musicales

    Le Festival Globule s'adresse à tous, petits et grands, donneurs et non donneurs...


    Alors mes agneaux, j'espère que vous irez jeter un œil aux liens que je vais vous donner :click click :)


    -         le site "je me mobilise"

    -         le blog de Karl le Globule

    -         le fil twitter de Karl, auquel je suis abonnée...


    Vous aurez comme ça des explications, des renseignements sur où et comment donner, qui peut donner, à quel rythme etc.... Et puis vous aurez aussi des infos sur les temps de mobilisation auxquels vous pourrez participer !


    Gardez en tête que ce geste, ce don d'un peu de soi, va contribuer à sauver des vies.

    On a besoin de nous, on y va ?