Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La Renaissance à Prato

    Pin it!

     

    Changement de programme pour aujourd’hui : au lieu d’aller à Roland Garros, nous nous sommes retrouvé au musée du Luxembourg (le parc pas le paradis fiscal de ClearStream).

     

    Je passerais sur les raisons de ce changement de dernière minute, mais ça me reste en travers de la gorge, et comment dire: une amie de province devait venir, n’est pas venue, je me suis sentie flouée et j’ai préféré me débarrasser des places…Mais j’en reparlerai, car cela m’a fait poser d’autres questions.

     

    Bref nous voilà finalement partie vers le Luxembourg dans le but de visiter l’exposition consacrée à Filippo et Filippino Lippi, père et fils peintres de la Renaissance.

     

    Là, seconde déception. Ou plutôt un avis mitigé.


    L’exposition porte sur les richesses du Palazzio Pretorio de Prato, et présente essentiellement les œuvres de Filippo Lippi moine défroqué, et de son fils Filippino.


    Les œuvres présentées sont très belle, quelle évidence dire de plus concernant des artistes de la Renaissance !


    Mais le fait est que le nombre finalement assez restreint de pièces présentées, et la disposition de cette exposition m’ont laissé une sensation de trop peu, d’une visite étriquée, que j’ai fait durer artificiellement, histoire de ne pas avoir l’impression de me faire avoir.


    Attention, je ne dis pas qu’une bonne exposition se doit de présenter des centaines d’œuvres, du tout. Mais la mise en valeur, la présentation, les explications, tout était étriqués. Et bon franchement ce sont des œuvres d’un classicisme aussi folichon qu’une garde robe Vanessa Bruno, vous dire si j’ai trouvé cela excitant.


    Donc oui de belles œuvres, mais pas de quoi se relever la nuit.

    D’ailleurs je vous mets quelques reproductions, et vous aurez là l’essentiel à voir.

     

     

    15 LIPPI L ANNONCIATION.jpg
    Filippo Lippi - l' Annonciation

     

    2_Anonciation_St_Julien.jpg
    Filippo Lippi & Fra Diamante - Annonciantion avec Saint Julien


    2_LIppiVierge.jpg
    Filippo Lippi - Vierge à l' Enfant


    2_Nativite_St_Georges.jpg
    Filippo Lippi & Domenico Di Zanobi - Nativité


    Lippi_Filippino_Holy_Family_dt1.jpg
    Filippino Lippi - Vierge à l' Enfant



    2_vierge_de_la_ceinture.jpg
    Filippo Lippi & Fra Diamante - Vierge à la ceinture


    Filippino_Lippi_Portrait_of_a_Youth.jpg
    Filippino Lippi - portrait d'un jeune homme

    Sinon, vous pouvez juger sur pièce au musée du Luxembourg,
    jusqu’au 02 aout 2009.

     

    Les horaires : lundi, vendredi de 10h30 a 22h,

    mardi, mercredi, jeudi, samedi de 10h30 a 19h,

    dimanche, jour férié de 9h30 a 19h,

    Le tarif c’est 11€ (9€ en réduction), et franchement autant aller au Louvre…

     

    Après nous avons fait la promenade de rigueur dans les jardins du Luxembourg. Ce qui est très agréable, enfin, avec ce temps qui ressemble au printemps !

    Et bien sûr nous avons flâné aux abords des bassins.

    A ce propos, je cherche à acheter un bateau…enfin un jouet pour enfant ! Si possible en bois, et je n’en trouve pas. Si vous avez des infos ??


     

    Ce soir c’est le dernier concert de Jauny, je vous laisse imaginer ma joie.

  • Sex on the Beach

    Pin it!

     

    En ce moment il ya une vente Vanessa Bruno sur Ventes-privées.com...

    ...

    ...

    ...

    ...


    ...Alors j'ai acheté des maillots de bain Huit:

     

    HUIT 1.jpg
    Vous avez vu comme j'ai grave assuré avec la Wii Fit ??



    HUIT 2.jpg
    Non, je déconnes c'est pas moi, snif...


    HUIT 3.jpg
    Je sens qu'avec ce maillot, on va bien rigoler cet été !




    Et puis bah Vanessa, j'y arrive pas...C'est terne, c'est triste, c'est limite vert-de-gris...


    Ce soir il y a encore du Jauny Alidè, priez pour moi mes soeurs et mes frères.

  • Le printemps

    Pin it!

     

    Dites voir, ça fait longtemps qu'on n'as pas parlé poésie par ici !

    Nous allons y remédier, pas plus tard que maintenant.

    Non, partez pas les gens, vous allez voir c'est très joli !!! On va se lire un petit poème en hommage au printemps.

    Le printemps, vous savez ce truc avec du soleil, et des oiseaux qui chantent, et que même la nature refleurit et qu'on veut se rouler dans l' herbe avec son amoureux.

    Enfin, j'en parle comme ça, mais je ne m'en souviens pas trop du printemps, vu l' automne qui s'acharne sur nous.

    Alors pour se rafraîchir la mémoire, on se penche sur les quelques strophes qui suivent, et on écoute son Vivaldi de circonstance.

    En vous remerciant !

    My_Sweet_Rose_CGFA.jpg
    Waterhouse - My sweet rose

     

    Fleurs d' avril

    Le bouvreuil a sifflé dans l’aubépine blanche ;
    Les ramiers, deux à deux, ont au loin roucoulé,
    Et les petits muguets, qui sous bois ont perlé,
    Embaument les ravins où bleuit la pervenche.

    Sous les vieux hêtres verts, dans un frais demi-jour,
    Les heureux de vingt ans, les mains entrelacées,
    Échangent, tout rêveurs, des trésors de pensées
    Dans un mystérieux et long baiser d’amour.

    Les beaux enfants naïfs, trop ingénus encore
    Pour comprendre la vie et ses enchantements,
    Sont émus en plein cœur de chauds pressentiments,
    Comme aux rayons d’avril les fleurs avant d’éclore.

    Et l’homme ancien qui songe aux printemps d’autrefois,
    Oubliant pour un jour le nombre des années,
    Écoute la voix d’or des heures fortunées
    Et va silencieux en pleurant sous les bois.

    André Lemoyne - in les Charmeuses

     

     

    Alors, c'était bien, non ?

     

     

     

     

  • La poésie c'est pour demain finalement

    Pin it!

    Aujourd’hui donc, on a dit Chick-lit.

    Parce que bon quand même, entre Michel Foucault à la sauce Julien Coupat et l’optimisme bling-bling d’Hubert Selby Jr., on a failli être de bonne humeur ici.

    Là on change notre fusil d’épaule, on est des warriors, des aventurières, voir des aventuriers (s’il ya un homme qu’il se manifeste), et on retourne dans ce dangereux territoire : la Chick-lit !

    Dangereux oui, car à chaque page, des femmes de 30 ans se font larguer pile quand leur horloge biologique hurle coucou ; de beaux jeunes hommes se conduisent en mufles par timidité (ça c’est une excuse béton, quand même !), des meilleures amies se marient avant vous, (espèce de bitch va !), et votre petite sœur a de belles longues jambes et une tonnes d’admirateur enamourés, tous plus prompts les uns que les autres à lui offrir fleurs, caviar et it bag ( salope, va )

    Bref c’est un territoire effrayant, ou il faut aller armée de son rouge à lèvre Chanel rouge allure sexy (n°18), et de sa plus belle paire d’escarpins !

    Nous ne sommes pas toutes égales dans le monde de la Chick-lit mes bonnes dames.

    Jennifer Weiner excelle à croquer cet univers, fait de jeunes femmes indépendantes, professionnelles, mais au cœur plutôt malheureux !

    Ainsi vous connaissez certainement ce film, In her shoes, avec Cameron Diaz et Toni Collette. Je vous en avais déjà parlé , à travers un poème.

     

    in her shoes.jpg

     

    Jennifer Weiner ne met pas en scène des super women ultra gagnantes ! Non, elle brosse le portrait de femmes réelles, avec leurs certitudes et leurs failles.

    Il y a dans ces romans toute la part d’émotion et de reconnaissance de soi qui nous fait nous attacher aux personnages. Il y a aussi la complexité des sentiments familiaux ou amoureux. Et finalement on a l’impression de lire les aventures de la bonne copine que l’on connaît tous ou que l’on est soi même.

    Comme souvent quand j’aime bien un écrivain, j’ai vite fait de me procurer sa bibliographie complète, ou presque.

    Le dernier en date que j’ai lu (elle en a publié d’autre depuis), c’est celui là :

     

    SN151753.JPG

     

    Candace a 28 ans, quelques kilos de trop, une sœur magnifique, une mère lesbienne hippie, et un ex un peu mufle !

    Ce petit con la quitte pour une raison stupide que je ne dévoilerai pas ici, puis étale leur ancienne vie sexuelle au travers de sa rubrique journalistique.

    Candace tombe de haut, et du coup se pose pas mal de question.

    In ne faut pas s’arrêter à la galerie de portrait qui peut sembler caricatural. Non, car tout est d’une justesse incroyable. Les personnages ne sont pas caricaturaux, et au contraire servent à expliquer la vie de Cannie (notre Candace pour les intimes).

    Cannie est une jeune femme qui est prête à accepter n’importe quel amour, inconsciemment, car elle ne s’estime pas digne de choisir et d’être aimer. On part avec elle à la source de ses complexes, on retrace les méfaits des paroles dites à la volée, les rapports parents-enfants, et tout ce qui finalement mène à se regarder avec des yeux désabusés et trop critiques.

    L’écriture est pleine de justesse et de sensibilité et ne vous laissera pas vous échapper !

    Alors les gens, ça vous plait ??

  • Crush on Rachida !!

    Pin it!


    C'est une vidéo qui tourne beaucoup en ce moment, elle fait le buzz, hein comme on dit.




    Librement inspirée de celle-ci semble-t-il:



     

    J'avoue que j'aime bien celle de l' Obama Girl !!


    Et franchement ça me change de ma soirée d'hier: c'était les répétitions du concert de Jauny Alidè au Stade de France (près duquel je vis, vous savez presque tout de ma vie !).

    Donc toute la soirée, répétition, balance des sons, je n'en pouvait plus !!

    Et ce soir le quartier va être envahi par des hordes de jaunyphile chevelu.

    Et le pire vous savez quoi, Christophe Maé en guest star...


    Je vous laisse, je vais m'acheter des bouchons d'oreilles.