Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anniversaire

  • Thank God It's Friday (en gros)

    Fin d’une semaine intense, marquée par l’anniversaire de mon fils, et beaucoup de travail. J’espère que le week-end vous sera doux et reposant

    Pour en revenir à ces derniers jours, j’aime me rappeler surtout les bons moments et ils ont été nombreux cette semaine.

    J’ai aimé préparer l’anniversaire de mon fils, emballer les cadeaux, même si ce fut sportif pour certains (allez donc faire un paquet pour un dragon squelette ou un Prince Ailé des Ténèbres…) Même la maison de la forêt des Gormiti a fait de la résistance : la vérité c’est que je ne suis pas douée pour les paquets.

    J’ai aimé regarder son visage s’illuminer de joie à l’ouverture des paquets, et voir son vrai grand sourire s’afficher.

    J’ai aimé préparer un brownie aux pistaches pour le petit déjeuner du jour J, c’était chouette de déjeuner avec lui. Une vrai petite parenthèse enchantée :)

    J’ai aimé me faire aussi un petit, tout petit cadeau, juste un peu de vernis, pas grand-chose… C’est parce qu’il fait froid, un peu de couleur appellera le printemps (je cherche un prétexte…)

    SN154704.JPG


    J’ai aimé découvrir la nouvelle collection Fossil, là encore de la couleur, de la gaieté, des belles lignes, et une sacré belle collection de montres surtout, je les aime toutes, comment choisir ? Je vous en dirais plus mardi prochain.

    2012-02-16_225137.png


     

    FFW4209652_main.jpg


    J’ai adoré découvrir le blog d’un super « collègue » de twitter, Nicolas Petiot (@nicolaspetiot), maquilleur et initiateur des make-up party : se retrouver autour d’un verre entre copines, et apprendre à se maquiller avec un pro, recevoir des conseils, des astuces, cerner son style et définir ses envies et besoins make up, c’est un joli cadeau à faire ou à se faire ! Rien ne remplace le regard d’un pro sur nos petites habitudes de salle de bains… Je me rappelle d’un temps où j’utilisais un fond de teint trop clair et trop épais, complètement inadapté  ma peau, la cata !! Ça va mieux depuis, merci :) Les Soirées Maquillages ont une jolie petite page facebook, que je vous invite à liker encore et encore !

    J’ai aimé commencer sérieusement à préparer mon swap chocolat et cinéma, et j’espère que les quelques petites choses que j’ai commencé à accumuler vont plaire à ma swappée, c’est marrant comme j’aime ça, ça me ferait presque sautiller de joie quand une idée me vient pour ce swap ! j’ai presque terminé mon colis, et je vais pouvoir me concentrer sur les préparatifs et l’explication du swap que je vais vous proposer.

    Sinon, j’aime moyennement ne pas avoir assez de temps pour répondre aux commentaires ici, mais je vous promets ça va changer, j’ai en tête une toute autre organisation. Vous répondre, c’est aussi un moyen de maintenir un lien, une communication, et j’y tiens…

    D’ici là, je me « contente » de vous lire, ici et chez vous.

    En attendant, passez un bon vendredi, et un excellent week-end !

  • Happy me

    C'est un jour spécial pour moi. Au moins un peu :)

    panpan.gif


    Donc, je ne vais pas être très bavarde. 

    Mais je vous invite à jouer là, si vous n'avez pas vu le billet (avec ma façon erratique de publier en ce moment...)

    Pour le reste, je vous laisse avec une petite poésie, un peu de circonstance.

    Les menus faits, les mille riens, 
    Une lettre, une date, un humble anniversaire,
    Un mot que l'on redit comme aux jours de naguère 
    Exalte en ces longs soirs ton coeur comme le mien.

    Et nous solennisons pour nous ces simples choses 
    Et nous comptons et recomptons nos vieux trésors, 
    Pour que le peu de nous qui nous demeure encor 
    Reste ferme et vaillant devant l'heure morose.

    Et plus qu'il ne convient, nous nous montrons jaloux
    De ces pauvres, douces et bienveillantes joies
    Qui s'asseyent sur le banc près du feu qui flamboie
    Avec les fleurs d'hiver sur leurs maigres genoux,

    Et prennent dans la huche, où leur bonté le cèle, 
    Le pain clair du bonheur qui nous fut partagé, 
    Et dont, chez nous, l'amour a si longtemps mangé 
    Qu'il en aime jusqu'aux parcelles.

    Emile Verhaeren

     

     

    happy.jpeg

  • Une douceur à croquer

    L’anniversaire de mon fils est passé il y a peu. Comme l’an dernier, j’ai adoré faire un petit buffet de gourmandises pour les enfants invités (et quelques parents gourmands…) L’occasion pour moi d’essayer une recette un peu différentes de muffins. Je me suis inspiré des talents de Marina, du sublime site de cuisine Pure Gourmandise, qui sait si bien jouer avec les couleurs et les bonbons ! Et oui, j’ai utilisé des bonbons : des fraises tagada pour tout dire !

    TADAM !!!

    SN153769.JPG

    On voit derrière une variante avec un morceau de Galak...Miam...

     

    SN153772.JPG

    Un régal !

     

     

    Alors, c’est joli, non ? Et si bon…

    Une vraie petite douceur à partager, et que je refais parfois pour les petits déjeuners du week-end !

    Je vous mets la recette sur mon blog de cuisine, si cela vous intéresse, et sinon, allez jeter un œil au site Pure Gourmandise : les photos sont un vrai « pousse au crime » calorique !

    Voilà une petite douceur à base de muffins qui plaira, je pense, aussi bien à Virginie, qu’à Maman@home.

  • Chaque heure fait sa plaie et la dernière achève

     

    Remercions Théophile Gautier de nous apporter sa lumière pour le titre du jour :)

     

    paquet.jpg

    Aujourd’hui est un jour spécial, puisque administrativement, chronologiquement, tout ça quoi, j’ai un an de plus. Chouette. Bref.

    Qu’ai-je fait depuis l’an dernier ? Que faisais-je l’an dernier à la même époque ?

    J’avais des envies, des lubies, des projets, des croyances naïves. De manière amusante, tout, absolument tout s’est effondré, rien ne s’est déroulé comme prévu. Ce n’est pas grave c’est la vie. Mais du coup, je me demande finalement ce que signifie « fêter son anniversaire ». Je sais, je suis chiante. Je pourrais convoquer mes copines les plus proches, faire un gâteau, etc.… mais bon, non. Je préfère en général réfléchir à des trucs nuls, pas drôles, à me demander pourquoi finalement je n’ai pas eu la fête surprise avant de me rappeler mes menaces de tuerie généralisée si quiconque s’y essayait, à une fête surprise…

    Bon, sinon, aux anniversaires j’aime bien faire un bilan : hou que c’est original, non ?? Bref là, les trucs auxquels je tenais :

    -Passer mon permis : j’ai eu le code… la conduite attend.

    -Finir mes ouvrages d’écriture en cours : presque, presque….

    -Avoir un autre enfant, peut-être : bah voilà…Bref.

    -Etre adulte enfin : je crois que oui ça c’est fait !!!

    Et puis c’est tout je crois.

    Qu’est ce que je souhaite pour l’année qui vient ? Rien de spécial, que de faire ce que j’ai à faire au mieux qui se puisse être.

    Allez à demain !

     

     
    Le pont Mirabeau

    Sous le pont Mirabeau coule la Seine
    Et nos amours
    Faut-il qu'il m'en souvienne
    La joie venait toujours après la peine

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Les jours s'en vont je demeure

    Les mains dans les mains restons face à face
    Tandis que sous
    Le pont de nos bras passe
    Des éternels regards l'onde si lasse

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Les jours s'en vont je demeure

    L'amour s'en va comme cette eau courante
    L'amour s'en va
    Comme la vie est lente
    Et comme l'Espérance est violente

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Les jours s'en vont je demeure

    Passent les jours et passent les semaines
    Ni temps passé
    Ni les amours reviennent
    Sous le pont Mirabeau coule la Seine

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Les jours s'en vont je demeure

    Guillaume Apollinaire "Alcools" - 1913
      
  • Une année à Deauville


    J'aime les rayures et les jolis chapeaux, j'aime le romantisme suranné et j'aime les belles histoires de cinéma. Deauville c'est un peu de tout ça. Ces fameuses planches, la plage qui fait chabadabada sur le magnifique air composé par Pierre Barouh et Francis Lai. Ils en auront composées de belles ces deux là. Et ce couple qui s'enlace sur la plage de Deauville, au son du chabadabada, ça reste un must du romantisme.

    Deauville accueille les amoureux, les cinéphiles depuis toujours et cette année avec encore plus d'enthousiasme. Cette station balnéaire fête ses 150 ans, sans une ride, mais avec une boîte magique à souvenirs et tout plein d'événements pour une célébration en beauté.

    L'année entière sera propice à ces moments de célébration : 365 événements pour 365 jours, voilà qui est facile à retenir, non ? Quel que soit le moment que tu choisisses pour te rappeler la beauté de Deauville, tu seras accueilli comme un jour de fête.

    Deauville ce sont de belles maisons d'époque, un hôtel magnifique, le Normandy, où j'ai eu la chance de passer un week-end une fois, et que je ne dédaignerai pas de retrouver (mon ange si tu me lis...), un casino bien sûr, les chevaux, la mer.... Mais Deauville c'est aussi de nombreux autres visages. Et cet anniversaire est l'occasion de les présenter un peu. Chaque jour sera l'occasion d'en découvrir une nouvelle facette ! 365 jours, et autant de rendez-vous, expositions, ateliers, rencontres, autour du cinéma, de la culture, des livres, des fleurs...

    Plus proche de nous, tu pourras te balader au Salon Livres et Musiques dès le 1ermai, et retrouver justement le doux Pierre Barouh, tu sais le fondateur du label Saravah, dont je te recommande chaudement les artistes !! Et il y aura aussi Thomas Fersen, Marie Nimier, Camille Laurens, Clarika, bref un mélange savoureux d'écrivains et d'artistes, des concerts, des débats...

    livre do.gif

    Et pour peu que tu aimes mitrailler de ton APN tout ce qui te passe à portée d'objectif, reste encore un peu et participe au concours de photographie le 4 mai !

    deau.jpg

    Personnellement, je m'abstiens, tu sais la catastrophe que je suis avec un appareil photo entre les mains !


    Je me verrais bien, déambuler au bras de mon amoureux, redescendre vers les planches, et qu'il me murmure à l'oreille les notes de Pierre Barouh, chabadabada. Et si possible reparler de tout ça au Normandy.... Mais je crois que je m'égare.

    Je te laisse j'ai une suggestion deauvillesque à faire à mon amoureux...




    Article sponsorisé