Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • La Radio des Blogueurs 2012

    C’est l’été, officiellement du moins, mais on a oublié de prévenir le soleil, c’est compliqué le protocole des saisons des fois elles se fâchent et ne se parlent plus, et oublient de se prévenir quand c’est le tour des uns et des autres…

    Mis à part le soleil, le truc incontournable, c’est la Radio des Blogueurs. Et c’est Nipette qui m’invite à participer à cette Radio des Blogueurs 2012, sur une initiative de Lolobobo.

    Je vous présente d’abord les règles, telles qu’édictées par Lolobobo :

    « Tu choisis ta chanson de l'été (ça peut être une chanson que tu écoutes en ce moment, un groupe qui joue du côté de chez toi, ou une chanson qui a accompagné un de tes étés précédents

    Tu fais un beau billet sur ton blog avec : un lien vers ta chanson de l'été (ou une video youtube de la chanson), une copie de la règle du jeu, un lien sur ce billet (ça me simplifiera la tache pour retrouver ta participation), une liste de deux ou trois blogueurs que tu souhaites tagger dans cette chaine pour qu'a leur tour ils nous proposent leur chanson de l'été.

     

    Le player de radio commence déjà à diffuser. On peut donc écouter la radio des blogueurs : sur son site en intégrant le player (qui sera disponible dans quelques jours par là), Sur Facebook en allant aimer la page de la radio, ou sur Twitter (via le compte @radioblogueurs ou le tag #radioblogueurs2012) »

     

    Alors, moi j’ai envie de vous faire découvrir une chanson que vous connaissez peut-être, à travers une des nombreuses et hilarantes (ho ho ho) publicités pour Axe… Non ne partez pas tout de suite ! La chanson est  bien, je vous jure.

    L’interprète ne vous dira peut-être rien, c’est Jacqueline Taïeb, pourtant elle a écrit des tubes pour Dana Dawson,  genre Ready to Follow you :

    (Et ne vous moquez pas, mais j’ai pleuré comme une madeleine, quand Dana Dawson est morte, tout un pan de mon enfance qui meurt avec elle…)

    La musique de Jacqueline Taïeb a aussi été utilisée pour une pub pour Lolita Lempicka.

    Bref, ma chanson pour la radio des blogueurs 2012 c’est La Plus Belle Chanson :


    podcast

    Jacqueline Taïeb - La Plus Belle Chanson

     

    dana dawson,jacqueline taïeb,axe,lolita lempicka,la plus belle chanson,radio des blogueurs 2012



    Vous me direz si vous avez reconnu la pub (quoique on s’en fiche, c’est anecdotique ^^)

    Pour la suite, et bien, qui pourrais-je taguer ? Pourquoi pas Inari et Lalydo, si elles veulent bien, sans obligation (surtout que moi, je mets 150 ans à répondre aux tags…)

    Bonne fin de week-end !

  • Jacques Rigaut, Daniel Darc, Maurice Ronet : Le Feu Follet

    Je ne suis pas cinéphile, mais j’aime le cinéma. Une sorte de cinéma, que je ne sais pas définir, si ce n’est qu’il est un peu du passé, un peu triste, un peu gai, parfois trop bavard, mais ce sont bien les mots qui nous relient, non ?

    Pour la musique, c’est la même chose, plus elle me rappelle quelque chose du passé, pas forcément le mien, plus je l’aime. Et comme je ne suis spécialiste de rien, rien que de mes passions maladroites, cela donne un ensemble hétéroclite, parfois incompréhensible aux yeux des autres, mais qui s’en soucie ? Pas moi.

    Et il arrive que ces amours séparées viennent se réunir, dans une collision miraculaire, et cela devient comme un astre unique qui tournoie encore et encore dans le ciel de mon imaginaire le plus intime.

    Je cherchais une citation, pour aujourd’hui, rien ne me venait que j’avais envie de partager, à part ce film de Louis Malle, Le Feu Follet, que je connais presque par cœur. Et les visages de Maurice Ronet, celui de Jacques Rigaut, viennent se superposer à ceux de Drieu La Rochelle et de Daniel Darc.

    LE FEU FOLLET - Daniel Darc

    J’aurais voulu être vous
    Ce doit être assez doux
    J’aurais bien aimé reste
    Mais aux regrets je semble voué
    Pas à vous
    M’en voulez-vous
    M’en voulez-vous

    Quand un feu follet s’éteint
    Que devient-il est-ce la fin

    La fin ce doit être doux
    Peut-être est-ce comme être vous

    Si je suis votre ami
    Aimez-moi comme je suis
    D’ailleurs je ne suis pas beaucoup
    Et je crois que je m’en fous
    Si je suis votre ami
    Aimez-moi comme je suis

    Ma vie elle ne va pas assez vite
    Alors je l’accélère
    Je la redresse



    Pierre Drieu La Rochelle a écrit un roman, Le Feu Follet, s’inspirant fortement de la vie de Jacques Rigaut, écrivain dadaïste, une vie courte et intense au point final aussi triste qu’éclatant…  Louis Malle en a fait un film, avec le magnifique Maurice Ronet dans le rôle titre d’Alain. Daniel Darc en a fait une chanson, éponyme, dans son album Crève Cœur.

    Rigaut par Man Ray.jpg

    Jacques Rigaut par Man Ray

     

    par man ray.jpg

    Jacques Rigaut par Man Ray

     

    maurice-ronet-feu-follet-louis-malle.jpg

    Maurice Ronet dans le Feu Follet

     

    cd_nijinsky.jpg

                                                                       Daniel Darc


    Louis Malle nous offre le détail de la mécanique du suicide, chez un homme que la réalité rattrape, quand il abandonne ce refuge qu’était l’alcool. Trop de lucidité tue : on n’est jamais que l’homme dans ce miroir…. Et c’est étrange comme deux désespoirs, pourtant serein, peuvent conduire à deux décisions bien différentes. Je pense au film d’Abbas Kiarostami, Le Gout de la Cerise, où l’on suit ce qui devrait être la dernière journée d’un homme décidé mourir. Et pourtant…

    Deux beaux écrivains, des parcours torturés, un film inoubliable, une ritournelle obsédante, il en restera le plus important : «  si je suis votre ami, aimez moi comme je suis. »

     

    Voilà, ma citation du jour.

    D’autres citations répertoriées chez Chiffonnette.

  • A bicyclette...

    Point besoin d’être amoureux de Paulette pour enfourcher sa bicyclette et découvrir parmi les plus beaux paysage de France. Depuis quelques jours a été lancé la Vélodyssée®, une nouvelle offre formule de vacances en itinérance, sur près de 1200 km de route exclusivement réservés au vélo : la petite reine devient la grande reine ! 1200 km de possible promenade à vélo, 80% en site sans voiture, qui vous mèneront de la Bretagne à l’Aquitaine, avec un prolongement sur l’Espagne et la Grande-Bretagne.

    flyer_velodyssee.png


    La Vélodyssée® est une balade unique, avec pour fond la côte Atlantique et ses sites, des plus connus, au plus pittoresque. Le plus dure sera peut-être de choisir un itinéraire, parmi la multitude de possibilité. Que l’on soit sportif, ou simple adepte de la nature en quête de ressourcement, la liberté qu’offre cette formule permet toutes les folies. Découvrir le patrimoine de la Bretagne, se promener le long du Canal de Nantes, admirer les paysages des polders du Marais Poitevin ou contempler la dune du Pylat, à chacun de créer son itinéraire, grâce au site Vélodyssée.

    Canal_de_Nantes_JDA0912.JPG

    Canal de Nantes

    Nantes2.jpg

    Nantes- Château des Ducs de Bretagne

     

    Passage du Gois.jpg

    Passage du Gois

     

    Saint-Gilles Croix de Vie.jpg

    Saint Gilles Croix de Vie


    A l’heure où l’on réfléchit « développement durable » et éco-compatibilité, le vélo devient un loisir de plus en plus en vogue, et surtout à la portée de tous. Un loisir en phase avec les nouveaux besoin : éco-responsable, bon, pour la santé, accessible, et sécurisé. La Vélodyssée® offre un itinéraire balisé et sécurisé, avec une variété de paysage et de sites du patrimoine,  avec des prestations de services tout au long du parcours, réunis sous le label qualité « Accueil Vélo ».

    C’est le moment idéal pour se créer sa propre épopée à vélo, non ?

  • Lecture turlututu

    (C'est n'importe quoi ce titre !)


    Les chiens ne font pas des chats ! Après le Bon Gros Géant et Sacrées Sorcières, Roald Dahl continue sa percée dans la bibliothèque de mon fils, et avec quel succès :

    SN156009.JPG


    Je crois que cet auteur est parti pour être un ami de la famille, un bon moment encore ! Il y a un « intrus », un autre invité, André Maurois, avec Le Pays des 36 000 Volontés, autre roman souvenir de mon enfance…

    J’aime bien, cette idée de faire découvrir mes anciennes lectures à mon fils.

    Quel sera le prochain héros ? Certainement un de ceux sorti de l’imagination de Jules Verne

  • Si lundi était passé, nous serions mardi

    Dites voir, on ne s’est pas parlé hier ? Pourtant j’aurais eu des choses à vous raconter. Un chouette moment passé au meeting Areva avec mon fiston, d’autant plus chouette que mon chouchou Tyson Gay a remporté le 100 mètres.

    Un week-end passé à faire des tiramisus, parce que le petit en a réclamé, et il a aimé, et ça me rendu toute fière : vas-y complimente moi et je ne suis plus qu’une petite chose manipulable… J’aime cuisiner pour lui, pour les autres.

    Sur le blog de mon ami Melcalex, j’ai trouvé une appli marrante, pour vérifier son e-réputation. J’ai entré mon pseudo, sous deux formes différentes, et cela a donné ça :

    Oh Océane1341767615.png

     

    OhOceane1341767752.png



    Amusant, non ?

    Sinon, le destin (enfin, la main innocente du mangeur de tiramisu évoqué ci-dessus) a désigné Elizabeth, qui recevra le carnet  du jeu de la semaine dernière (si ele m'envoie ses coordonnées par mail ^^).

    Quant  cette semaine, je me demandais, vous aimez les trousses ? Moi j’adore, de toutes sortes, marrantes ou très élégantes, pratiques, pour ranger les petits bazars de make-up, médicaments, clé USB, tout ce qui peut rentrer dans une trousse. Cette semaine, je me suis dit qu’une trousse pour ranger tout ce qui sert à nous faire belle, ce serait pas mal  gagner, non ?  Voici celle que je vous propose :

    SN156088.JPG


    Pour l’emporter, dites moi en commentaire quel est l’objet indispensable qui ne quitte jamais votre trousse de maquillage. Je choisirais ce qui m’inspire le plus (ceci n’est pas un concours, je le répète, mais juste un jeu, quelques lundi (ou mardi) de cet été, sans règlement particulier, donc).

    Vous avez jusqu’au 17 juillet pour me faire part de votre participation.

    En attendant, je vous souhaite une jolie semaine.