Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

beauté

  • Time-Filler Eyes et considérations diverses sur la beauté

    Pin it!

    Quand j’avais quinze ans, je n’aurais pas songé une seconde me passionner pour des crèmes, onguents et autre produits de beauté. Il y a eu un passage peut-être à seize ans, avec l’achat du premier rouge à lèvres, je me souviens, chez Monoprix, avec deux copines, un Gemey je crois, un tube de rose que je trouverais trop nacré aujourd’hui. Je ne sais pas ce qui s’est passé cette année-là, mais je sais que je passais pas mal de temps le nez plongé dans Cosmo, Marie-Claire, Elle, et à rêvasser de cosmétiques. Et cette année-là, je me suis offert un poudrier Estee Lauder, un petit bijou doré, que je possède encore.

    J’ai toujours peur de faire hurler mes amies féministes quand je parle cosmétique, tant certaine d’entre elle y voient une soumission à des diktats. Certes. J’essaie, comme je peux, d’expliquer que j’aime ces choses essentiellement pour moi, pour me plaire, parce que j’aime prendre soin de moi, et non pour plaire à autrui (je dirais que c’est seulement la cerise sur le gâteau !)

    Ce qui m’amuse, c’est que les hommes ont fini par succomber à l’attrait des petits pots de crèmes, des patches magiques et du masque raffermissant :)

    J’en veux pour preuve mon ex, qui a réquisitionné mes patchs masques défatiguants Eye-Recover de Filorga. Il faut dire qu’il en a apprécié l’efficacité, ceci explique cela : l’ex étant scientifique de formation, il aime que la rationalité du résultat vienne à son secours :)

    J’ai donc fait en sorte qu’il ne mette pas la main sur cette petite merveille, le Time-Filler Eyes :

    DSCN1107.JPG

    Passé trente ans, la nature est une amie de plus en plus déloyale, et il faut prêter attention à chaque détail. Le Time-Filler Eyes est plein de promesses : estomper les cernes et les rides au coin des yeux, agir sur le relâchement des paupières, et redonner de la densité aux cils, rien que ça.

    J’ai passé une petite dizaine de jours, ou plutôt de soirées, à soigneusement masser le contour de mes yeux avec cette crème. Je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de tartiner aussi les paupières, mais bon, je me suis dit qu’une fois ne serait pas grave, et j’ai bien fait.

    L’application est agréable, il faut simplement faire attention à mettre très peu de produit (c’est économique, je ne vais pas me plaindre…)

    Au matin, sensation très agréable, le regard s’ouvre sur un contour des yeux lumineux, et c’est déjà pas mal. Au bout de quelques jours j’ai ressenti un effet concret sur les petites cernes creuses, et sur les ridules du coin (la vie est une traitresse vous-dis-je !). Pour la densité des cils, je ne peux rien dire de concret encore, mais si le reste fonctionne bien, cela me convient. J’ai noté aussi que le maquillage tenait mieux sur la paupière, car elle est retendue je suppose.

    En tout les cas, j’aime la fraicheur de mon regard le matin.

    Le petit pot de 15ml (format habituel pour les crèmes yeux) coute entre 30 et 40€ selon l’enseigne de parapharmacie, et dure au moins trois mois.

    Je me demande quel crème a utilisé la Belle au Bois Dormant pour se réveiller fraiche comme une rose au bout de cent ans ?

    La prochaine fois que nous parlerons beauté, je crois qu’il s’agira de vernis :)

    Demain, la poésie sera de nouveau au rendez-vous.

    Bon week-end et soyez fous.

     

    Tip du jour →Filorag, time filler eyes, crème pour les yeux, beauté

  • Nars(si, hic !)

    Pin it!

    Je ne parle pas assez « beauté » ici, Dieu sait pourtant que ça me démange (si j’ose dire) avec tout ce qui me passe entre les mains, que je reçois, que je m’offre… Que la fille qui n’aime pas les produits de beauté me jette la première pierre (mais ce ne serait pas très sympathique, avouez-le...)

    Un des produits que je préfère, c’est le vernis à ongles, peut-être à cause de mon amour inconditionnel des couleurs, la possibilité d’en changer très souvent…

    Mes chouchous ces temps derniers, cette collection très estivale de vernis Nars, cadeau de ma meilleure amie pour mon anniversaire.

    3.jpg


    Autant dire qu’elle a tapé juste. Les couleurs sont éclatantes et réchauffent l’hiver d’un coup de pinceau.

    Le seul petit bémol ne vient pas de ces jolis flacons, mais de mes mains. Elles sont un peu sèches en ce moment, et je ne sais plus à quelle crème me vouer. Je me suis même demandé si je n’allais pas porter une nuit ou deux, une grosse épaisseur de crème Nivea plus une paire de gants en intissé, pour faire comme un masque, histoire de les nourrir en profondeur.

    Alors, une astuce, pour retrouver des mains plus douces ?

    En attendant je rêve au printemps qui nous soignera de cet hiver trop sec…

  • Où l'on ne parle ni d'exil en Belgique, ni du meilleur patissier de l' UMP

    Pin it!

    La grâce est une chose magique. Une chose, un truc. Le truc.  La grâce, l’élégance, l’attitude, c’est plus important que la beauté à mes yeux. Il ya dans la démarche de certains être, dans leurs gestes, cette séduction implacable, cette façon de dire aux autres « je suis là ». D’où leur vient cette façon aérienne de se déplacer au-dessus des foules, des trivialités de la vie ? Il m’arrive de tomber amoureuse d’un geste, d’une intonation dans le verbe, d’une façon de regarder, de marcher.

    C’est un attrait plus profond, plus efficace que celui que peut provoquer  la simple élégance vestimentaire, ou un gout.

    La grâce, c’est un peu ma chasse au Snark (en même temps, qu’est ce qui ne constitue pas une chasse au Snark dans ma vie ?) Je suis comme un papillon, attiré par un point lumineux et parfois je me cogne à certaines vitres :) Mais, las, ma curiosité et mon envie sont plus fortes que tout. J’aime observer la grâce et quand ce n’est as possible au quotidien, je reporte mon insatiabilité sur quelques vieux films, ou des photos, qui peinent à rendre la beauté gracile des choses gracieuses, comme dirait l’autre…

    J’aime cette photo de Marilyn, jeune et presque comme neuve, à ses débuts, bien avant la lourdeur de la célébrité. Il y a dans ses yeux clos plus de force que dans certains regards perçants. Son visage, doux et presque douloureux, laisse entrevoir tout ce qu’elle a à offrir au monde, la grâce en plus.

    Marilyn.jpg


    Parfois, j’aimerais que cela soit ça mon métier : observer les gens, penser à eux, les regarder et les imaginer, jour après jour.

  • La Parisienne - Inès de la Fressange

    Pin it!

    Inès de la Fressange est une belle femme, élégante et au fait des codes les plus subtiles de la mode. C’est avec un a priori positif que je me suis penchée sur son ouvrage, La Parisienne. C’est une sorte de guide de l’élégance parisienne pour tous les jours.


    Le résumé de l’éditeur nous en dit plus : « Quels sont les secrets du chic de la Parisienne ?
    Inès de la Fressange livre toutes ses astuces de style, beauté, déco, ses adresses préférées et les bonnes attitudes à adopter dans ce carnet très gai écrit avec la complicité de Sophie Gachet, journaliste à ELLE.
    Les photos et les dessins sont réalisés par Inès et sa fille Nine d'Urso joue le modèle sous l'œil du photographe Benoît Peverelli. Les modes passent, Inès reste ! »


    C’est un livre qui ne se raconte pas vraiment, mais essayons quand même.
    L’ouvrage se divise en sept parties.


    Mode in Paris : c’est la plus grosse partie, normal. J’ai adoré. On y trouve pêle-mêle des conseils pour avoir un placard avec des essentiels, des basiques de bons gouts, les quelques chaussures indispensables à avoir, comment s’habiller pour tel événement, comment trouver son style, celui qui nous va bien, et bien sûr quelques adresses toujours chics et sûres. Du maillot de bain au manteau, en passant par la petite robe, les bijoux, les sacs et autres accessoires, on nous détaille des façons de les porter, décalées, élégantes, sobres, toujours du plus beau chic parisien. Et on apprend les merveilles qu’il est possible de combiner avec un jeans, un chemisier blanc et une paire de chaussures.


    La belle de Paris : La partie beauté du guide, avec des conseils pour établir sa routine soins et beauté personnalisée, là encore on fait le point sur les essentiels de la salle de bains et du vanity. J’ai aimé les conseils qui font la part belle à une hygiène de vie et d’esprit, plus qu’aux produits de beauté en eux-mêmes, même si ensuite on nous en conseille quelques uns.


    La parisienne d’intérieur : quelques pages de conseils pour embellir son intérieur, des idées déco et de bonnes adresses. Là encore des idées simples à réaliser chez soi, comme le fait de joliment encadrer les dessins de nos enfants, ou privilégier de jolies boites sobres pour ranger le petit bazar. Des choses simples, mais auxquelles on ne pense pas toujours.


    Paname food : là, nous avons d’abord quelques conseils pour recevoir chez soi sans stress, ses copains ou un amoureux, puis quelques bonnes adresses pour un verre ou un diner. Pas inutile, quand on ne sait jamais où sortir…


    Parisienne attitude : là, c’est assez savoureux, c’est un chapitre qui décortique quelques attitudes bien parisiennes, tout en donnant de chouettes secrets, à partager ou pas :)


    Paris pour petits : comme son nom l’indique, pour les petits, des adresses fashion, des lieux de sorties pour les amuser le dimanche, et quelques conseils pour habiller nos enfants du dernier chic.


    Un lit à Paris : dernier chapitre, où l’on découvre quelques beaux hôtels, de belles enseignes, de caractères, avec chacune son charme !


    En bref, j’aime énormément ce guide, que je feuillète de temps à autres par plaisir, sans but précis. Parfois j’y trouve la réponse à une question que je me posais quelque temps auparavant.


    C’est un joli cadeau à faire à n’importe quelle femme, puisque cette parisienne qui donne son titre à l’ouvrage est avant tout la métaphore d’une femme de bon gout, élégante et sobre, qui prend soin de son apparence et de son cerveau, qui sait que la beauté n’est rien sans une certaine élégance des intentions et de l’attitude.
    Et sincèrement, même si pas mal des adresses indiquées sont onéreuses et pas forcément accessibles à toutes, cela s’accompagne de véritables conseils qui permettent d’interpréter au quotidien cette élégance toute parisienne.
    Cool, non :) ?

    La Parisienne - Inès de la Fressange avec Sophie Gachet

    Flammarion - Dans les 25€

    ines.jpg

    SN155002.JPG

    SN155004.JPG

     

    Par ailleurs, j'avais acquis cette ouvrage dans l'idée de participer au challenge de l' Irrégulière, Read Me I'm Fashion.

    inès de la fressange,la parisienne,guide de mode,élégance,beauté,style,éditions flammarion


  • Beautiful girl

    Pin it!

    « Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l'âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps. »  Victor Hugo


    Une citation qui me fait penser automatiquement à Catherine Deneuve. Elle est belle bien sûr, mais sa beauté irradie, sur sa peau, dans ses yeux, c’est curieux comme elle m’attire, comme un soleil. C’est plus que de la simple beauté.

    catherine.gif



    La citation du jeudi, une initiative de Chiffonnette.