Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Fin de partie

    Pin it!


    podcast

    Kifache Rah - Rachid Taha


    Le square était désert, je décidais de m'asseoir sur le banc le plus proche. La pluie venait de cesser, les gouttes d'eau rendaient l'opération un peu risquée, mais il fallait bien s'arrêter et regarder le monde tourner. Le chemin quotidien est le même. Se lever, ouvrir les fenêtres factices que sont la télévision, l'ordinateur et la radio. Trouver de quoi s'enflammer. Souvent la motivation prend la forme d'un thé et d'un peu de lecture. Parfois il s'agit juste d'assumer son rôle social.

    L'amour ne suffit jamais vraiment. L'amour c'est un partage entre 2 personnes, mais il y a le reste du monde qui regarde.


    podcast
    Douce France - Rachid Taha


    Ecouter la radio en s'affairant permet au moins de savoir pourquoi on est en colère. Les mêmes nouvelles reviennent du plus loin de mon enfance, les mêmes revendications et récriminations, les mêmes excuses au malheur des gens, les mêmes qui assurent faire au mieux dans le meilleur des mondes.

     


    podcast

    Voilà Voilà - Rachid Taha


    Je ne vaux pas mieux. Je me plains. Autrefois je me battais un peu, puis la vanité de la chose m'est apparue. Je continue encore parfois, car c'est instinctif. Drôle d'instinct qui me pousse à aller voir un policier qui interpelle un jeune homme pour m'enquérir du pourquoi, et faire ma leçon de juriste moralisatrice. Inutile et vain, mais cela m'aide à vivre.

    Car l'amour ne suffit jamais vraiment.

     


    podcast

    La Relance - Têté


    Le square est vide pour l'instant. C'est étrange comme l'observation d'un toboggan peut mener à n'importe quoi. Vraiment n'importe quoi. On revoit les jeux dans la cours de récréation, en CP avec Madame Le Floch. Moi qui voyais maman passer parfois à 10h me faire coucou à travers les barreaux de la cours. Isabelle, ma meilleure amie, 1,2,3 soleil contre le mur blanc du préau. A quoi pouvais-je rêver ? Je ne sais plus vraiment, mais je me rappelle ma frayeur, année après année, de me rapprocher du monde des grands. Je me rappelle du soleil, de la tranquillité, des repas pris à la maison avec maman. Pourquoi les choses ne se figent-elles pas au pic du bonheur ? A cause de ce truc vain qu'on appelle espoir : qui sait ce qui peut arriver encore ?

    Je me lève du banc, ressort dans la rue, et je me demande comment affronter cette nouvelle journée, avec quelles armes.

    Car l'amour ne suffit jamais vraiment.

     



    podcast

    Ecoute moi Camarade - Rachid Taha

     


    podcast

    Mon Trésor - Têté


    J'ai un crin, un cactus Florentin
    Un cheval et des envies d'aventure
    J'ai un bel, vu d'air et tout de tralalalala
    Mais qu'en ferais-je si toi tu n'en veux pas

    En attendant dedans mon bloc
    Patiemment je répertorie, je note
    Le temps passé à mon trésor à masser
    Qu'en faire des lors que toi tu n'en veux pas

    J'ai du chien, un oeil et des fusains
    Un joli timbre, une exquise nature
    Et puis tel libère, de l'ordre, en veux tu en voila
    Mais qu'en ferais-je si toi tu n'en veux pas

    En attendant dedans mon bloc
    Patiemment je répertorie, je note
    Le temps passé à mon trésor à masser
    Qu'en ferais-je si toi tu n'en veux pas

    Le temps passé à mon trésor à masser
    Qu'en faire des lors que toi tu n'en veux pas
    Tout jeter à la mer ou me couper un doigt

    Jeter à la mer ou me couper un doigt

    Jeter à la mer ou me couper un doigt

    Le temps passé à mon trésor à masser
    Qu'en faire des lors que toi tu n'en veux pas

     

    Il y a beucoup de belles journées dans cette vie. Beaucoup.

     

  • Des trucs avec des stickers dedans (ou pas)

    Pin it!


    C'est jeudi, jour traditionnellement consacré aux tags dans le royaume oublié de Siam. Ou peut-être pas, je ne sais plus.

    Toujours est-il qu'il y a bien un endroit dans le monde où l'on sera content de savoir que je réponds (enfin) à un de mes nombreux tags en retard.

    Peut-être du côté de chez Swann Fr@mboize. Cette digne dame, comme elle a arrêté de fumer il y a peu, s'échine à faire suer son monde avec des tags qui me donne personnellement envie de griller Marie-Jeanne.

    Bref il faut que je te montre au choix un sticker ou mes toilettes. Las, je n'ai pas de stickers chez moi. Malgré mon admiration sans borne pour Valérie Damidot, les photophores et le violet baroque, je n'ai pas encore cédé aux sirènes du sticker mural. Peut-être parce que je n'en trouve point qui me plaise et qui en coute pas un rein...

    Tu te dis, ce n'est pas grave, elle va nous montrer ses toilettes. Las, non plus. Je te rassure il y a bien des sanitaires ici (Daydreamer peut en témoigner si tu doutes de mon tout à l'égout...) mais je suis pudique, voire pudibonde, mais surtout feignasse. Faudrait que je nettoie un peu le local avant de te le photographier, et là, pas envie.

    Donc, je vais te montrer les sticker que je souhaiterais me voir offrir par un gentil inconnu (oui parce que les fleurs c'est périssables, comme disait le grand Jacques)

    En même temps, j'avoue que je ne saurais pas quoi en faire, et j'aurais peur de me lasser.... C'est peut-être pour ça que je n'en achète pas ?

    Regarde quand même cette sélection et ébaubis-toi mon lapin.

    comparaisons-zoom.jpg
    Pour les toilettes, justement.

    stickers-chandelier-barok.jpg

    stickers-picto.jpg



     


    Par contre tu sais quoi, quand j'entends stick, je pense à ça !

     

     

    Let's have some fun, this beat is sick
    I wanna take a ride on your disco stick
    Let's have some fun, this beat is sick
    I wanna take a ride on your disco stick



    Bonne journée dans ta chaumière !

     

  • Frichtre alors !

    Pin it!


    L'an dernier, quand j'étais encore fraiche et belle, vers décembre, avant de céder à la tentation de tartiner mes shokobons de nutella, j'ai été taggué par Fouad, alias @Frichtre, autour du questionnaire de Proust. Proust, tu sais le gars qui aime faire catleya.


    Me voilà en position de te faire des révélations fracassantes auprès desquelles le nom du père de la fille de R.Dati (Henri Proglio l'homme aux doubles salaires, doubles casquettes, doubles pénis ??) te semblera inintéressant.


    On y va mon lapin ?


    1 -Le principal trait de mon caractère

    A part la modestie, l'humour, le charme et l'intelligence ?? Je ne sais pas. Non, sérieusement je souffre d'un truc assez chiant : je m'aime énormément, tout en manquant cruellement de confiance en moi. Ce qu'on pourrait traduire par un égotisme bien ancrée. Je sais ce que je vaux, j'aime ce que je suis, je ne voudrais pas changer grand-chose, et pourtant je souffre d'un manque de confiance qui confine à la stupidité. J'ai besoin de la reconnaissance et de l'approbation d'autrui (bon, pas n'importe quel autrui non plus, faut pas déconner, mais dès que j'apprécie quelqu'un, j'ai besoin qu'il y ait un respect mutuel). Je travaille donc à raffermir ma confiance et à me blinder du regard de l'autre.


    2 - La qualité que je préfère chez un homme

    Qu'il me fiche la paix ? La sincérité ? L'humour ? Je ne sais pas. Je crois qu'on apprécie souvent quelqu'un pour un tout, presque malgré ses qualités et ses défauts. En tout cas c'est ce qui m'arrive le plus souvent. Je découvre les défauts et qualités après un premier degré d'attachement. Je ne me pose pas la question avant.


    3 - La qualité que je préfère chez une femme

    Voir ci-dessus.

     

    4 - Ce que j'apprécie le plus chez mes amis

    Qu'ils comprennent ce que je dis, qu'ils soient sincère et loyaux, qu'ils soient parfois de mauvaise foi, juste pour me donner raison contre d'autre, qu'on n'ait pas besoin de parler forcément pour s'apprécier, qu'on accepte d'avoir parfois pris de chemins différents sans que cela nous exclues les uns les autres.

     

    5 - Mon principal défaut

    Je t'ai dit que je manquais de confiance en moi ? Parfois cela me mène à saper une relation, juste pour que celle ci ne se dégrade que quand je le décide, et le meilleur moyen est encore d'anticiper. Je suis sensible, et je n'aime pas souffrir, pire que tout j'ai peur, alors j'anticipe la peur et l'échec en détruisant avant.

     

    6 - Mon occupation préférée

    Twitter Lire de très bons bouquins en me disant merde j'ai eu l'idée en 1998 un mardi vers 17h, j'aurais dû l'écrire jusqu'au bout et le faire publier. Parfois je cède à la tentation de lire de mauvais bouquins en me disant merde j'en écrit un par jour des merdes pareilles, quels médiocres ceux qui publient ça et quels aveugles ceux qui les lisent. Je ne citerait pas de nom, je ne souhaite pas dénoncer à la vindicte populaire Anna Gavalda ou Marc Lévy ou Guillaume Musso, ou Amélie Nothomb, ou Paulo Coelho, ou Eric-Emmanuel Schmit ou Philippe Delerm ou merde j'ai mal aux yeux d'écrire ces noms je m'arrête là.

     

    7 - Mon rêve de bonheur

    Que la personne à qui j'ai fait le plus de mal me pardonne et me regarde à nouveau comme la jeune fille drôle, délurée, spirituelle que je lui semblais être il y a bien longtemps. Ou plus vraisemblable, que la liste d' « écrivains » susmentionnées périssent dans d'atroces souffrances là tout de suite, ou à défaut tirent toutes les conclusions de leur absence de talent et décident de se retirer de la vie littéraire, à jamais.

     

    8 - Quel serait mon plus grand malheur ?

    Chuut, les dieux nous écoutent...

     

    9 - Ce que je voudrais être

    Moi, en mieux, plus confiante, simplement, que j'accepte les choses bizarres que je provoque.

     

    10 - Le pays où je désirerais vivre

    Le mien, la France, un des plus beaux patrimoines culturel et intellectuel au monde, mais si possible, sans le Nain Vagal, ni la Femme Fatale. Ou alors n'importe quel port du Nord, Rotterdam, ou les côtes belges, ou même norvégienne. Vivre comme dans un roman de Stanislas-André Steeman ou de Georges Simenon. J'accepte même de pousser un peu plus à l'Est et de vivre dans un roman d'André Maurois ou d'André Dhôtel.

    Dis donc, je crois qu'il y a un truc avec les André, non ? Et encore je ne te raconte pas un truc qui m'est arrivé à 16 ans avec un André !!!! Pffffff faut que je creuse la question !

     

    11 - La couleur que je préfère

    Toutes les couleurs, chacune a sa raison d'être, et trouve sa place. Et je n'aime pas choisir.

     

    12 - La fleur que j'aime

    La tulipe jaune si possible, et la pivoine d'un rose délicat. Je couche tout de suite si on m'en offre.

     

    13 - L'oiseau que je préfère

    Les oiseaux de Paradis, il y en a beaucoup de différents. J'aime leurs couleurs et leur exotisme.

     

    14 - Mes auteurs favoris en prose

    La liste serait bien longue. Steinbeck, Joan Didion, Boris Vian, Jack London, Daphnée Du Maurier, Paul Auster, Victor Hugo, Wilkie Collins, André Dhôtel, Gore Vidal, Donna Tartt, Ruth Rendell, Elizabeth Taylor, Henry James, Thackeray, Dumas père et fils, Robert Musil, John Irving, Donald Westlake, Vicky Baum, Thomas Pynchon, Thomas Hardy, Elizabeth Bowen, Umberto Eco, Tolstoï, Mishima, Alison Lurie, Kawabata..... On va arrêter là. Disons que le critère principal est le talent.

     

    15 - Mes poètes préférés

    La poésie est salutaire pour l'âme. J'aime particulièrement Boris Vian, Louise de Vilmorin, René Char, Henri Michaux, Victor Hugo, Rimbaud, Verlaine, Eluard, Prévert, Dylan Thomas, H-D Thoreau.... Il y en a tant d'autres à citer.

     

    16 - Mes héros dans la fiction

    Il n'y en a pas qui me viennent immédiatement en tête. Peut-être Dortmunder, cambrioleur malchanceux héros récurrent de Donald Westlake (putain il faut le lire, le lire, le lire, ce type !!!)

    J'aime évidemment Martin Eden qui est une sorte d'auto portrait de Jack London : je me dis parfois que j'ai vécue un peu la même expérience que lui, à moindre échelle. On découvre la beauté du monde et des mots, on croit apercevoir une part de cette beauté chez certaines personnes, et l'on finit par ouvrir les yeux et comprendre qu'il n'y avait que médiocrité et bassesse.

    Sinon, j'ai une certaine admiration pour Brooke Logan qui arrive à modeler sa morale personnelle au gré de ses frasques amoureuses, avec toujours la plus grandes sincérité.

     

    17 - Mes héroïnes favorites dans la fiction

    Bah je ne sais pas, à part Brooke, j'aime que les souffreteuses, ou les nanas qui finissent bouffés par les autres, comme Lili Bart dans « chez les heureux du monde » d'Edith Warthon. Il faut le lire aussi celui là ! Et comment ne pas penser à Anna Karénine de Tolstoï. Je dirais que leur point commun, encore une fois, est d'avoir crû à la beauté du monde, avant de distinguer la médiocrité qui recouvre la majorité du genre humain.

     

    18 - Mes compositeurs préférés

    Je ne sais pas. Tout de suite, je dirais Mozart, Verdi, Brahms (les danses hongroises surtout !!)

     

    19 - Mes peintres favoris

    Degas, Edward Hopper, Kandinsky.

     

    20 - Mes héros dans la vie réelle

    François Mitterrand, Jack London, Rosa Parks...


    21 - Mes héroïnes dans l'histoire

    Louise Michel, Poppée, Danielle Mitterrand, des nanas qui en ont dans la culotte... plus que moi en tout cas !


    22 - Mes noms favoris

    La vérité ? Le drame de ma vie ? Vrai de vrai ? J'adore et vénère le prénom masculin Solal, que j'envisageai pour un futur fils ; et j'adore et vénère Nicola (sans le s) que j'envisageai pour une future fille. Ces prénoms me suivent depuis l'adolescence, et là, comment dire, il y a comme une saveur âcre qui les enveloppe, mais je n'en dirais pas plus, où l'on va me reprocher de parler (encore) de la royal famille vagale.

     

    23 - Ce que je déteste par-dessus tout

    Les gens lâches qui ne daignent même pas assumer leur lâcheté par une excuse, même la plus pourrie.

     

    24 - Personnages historiques que je méprise le plus

    Les colonisateurs qui viennent planter leurs drapeaux dans une terre étrangère en expliquant qu'ils apportent la Civilisation, et ne sont là que pour massacrer et s'emparer des richesses. Tu peux te référer à la pelletée de connards venus à la suite de Christophe Colomb, à la brochette d'enculés d'anglo saxons qui ont dépossédés et massacrés les peuples natifs d'Amérique du nord. Kissinger détient aussi une espèce de record du monde de saloperie, qui tend à être concurrencé par Donald Rumsfeld et Dick Cheney, faudrait demander aux Vietnamiens et aux Irakiens de les départager....

     

    25 - Le fait militaire que j'admire le plus

    La Révolution des œillets, au Portugal, en 1974, un coup d'état militaire qui a renversé la dictature salazariste sans instaurer de régime militaire en échange, au contraire elle a ouvert la voie à un régime démocratique.

     

    26 - La réforme que j'estime le plus.

    La plupart des réformes du gouvernement Mauroy de 1981, l'abolition de la peine de mort, l'abaissement de l'âge de la retraite, la réduction du temps de travail. En gros tout ce qui vise à donner plus à ceux qui ont moins, en ayant dans le viseur que travailler n'est en rien une valeur morale, mais simplement une nécessité économique que l'on peut contourner et adoucir.

     

    27 - Le don de la nature que je voudrais avoir

    N'importe quel don manuel de création, genre dessiner ou bricoler des merveilles. Ou mieux, écrire comme Hubert Selby Junior.

     

    28 - Comment j'aimerais mourir

    Est-ce bien nécessaire ?

     

    29 - État présent de mon esprit

    J'ai envie de perdre un peu de mon poids là tout de suite, et en même temps je ne dirais pas non à un magnum pistache. J'ai furieusement envie de coucher avec un type aux yeux bleus et en même temps je me demande si c'est bien raisonnable. Je voudrais réduire la voilure de ma garde robe, mais je viens de recevoir le catalogue A.P .C. Bref, je veux tout et son contraire.

     

    30 - Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence

    Les fautes d'orthographe : je prêche pour ma propre chapelle.

     

    31 - Ma devise

    Ne fais plus confiance à personne. Non je n'en ai pas.

     

    32 - Si Dieu existe, qu'aimeriez-vous, après votre mort, l'entendre vous dire ?

    Viens par ici, détends toi, voilà une vodka citron, Gene Kelly se prépare à danser pour te souhaiter la bienvenue, en attendant Mozart va te jouer un petit air, et si tu veux un peu de lecture London ou Taylor ont écrit quelques romans depuis qu'ils sont ici. Le dressing est par ici, à côté du placard à chaussures. Le service d'étage est disponible 24h sur 24.

     

     

    Si quelqu'un souhaite reprendre ce questionnaire, je le linke avec plaisir !

     

    EDIT: les 3 valeureuses sont donc : Camille la It Girl (ça va te changer de farfouiler dans ton template, et surtout, tapes le sur word d'abord ^^) Chouyo (ce qui te changeras d'embêter les honnetes policiers indiens) et Marlène (ce qui te distraieras de ta lessive au pipi sur les aires d'autoroutes )

    Et Bloody Selena va s'y coller aussi !

     

     

  • On se fait chier, non ?

    Pin it!


    Au début, je me suis dit, je ferme les yeux, je serre les poings très très forts, et puis quand je rouvrirais les yeux, ce sera magique, tout les hommes seront libres, il n'y aura plus de guerres ni de famines, le climat se stabiliserait, le Nain Vagal donnerait sa démission, j'aurais perdu 4 kilos d'un coup d'un seul, et puis Anthony Perkins revenu d'entre les morts seraient enfin hétéro et amoureux de moi.

    Bon, j'ai rouvert les yeux, et rien de tout cela ne s'est passé. Par contre, thanks God, Brad et Angélina sont toujours ensembles. Et Scott Baïo m'a envoyé un message privé sur Twitter, oui, Chachi m'a parlé, Dieu existe donc....

    Du coup, comme j'ai retrouvé un peu de confiance, je souhaite entamer une croisade importante. Une mission que j'estime nécessaire et vitale pour le bien de ce pays. Je souhaite lancer une vaste campagne de pétition pour le retour sur scène et dans les bacs de Jean-François Cohen:


    Reviens Jean-François, la scène française a besoin de toi !

    Si je savais faire des bannières, j'en ferais une, mais le cœur y est (sauf si quelqu'un dans la salle veut se dévouer....)


    A part ça, vous connaissez ma ponctualité légendaire en matière de tag... Bref aujourd'hui je reprend la jolie idée de Chrys, avec son acrostiche sur BLOGUER. Ok, je sais, toute les participations sont publiées, ce n'est pas grave, j'ai honte, je fais toujours tout en retard...


    Balade amoureuse au pays des mots, cette promenade

    Longe des rivages différents mais tous

    Ouverts sur un ailleurs poétique ou rieur qui

    Gagne mon cœur et ma sympathie, et qui rend

    Urgent de les lire chaque matin, de découvrir ce qui

    Embrasera mon imagination ou qui

    Réjouira mes yeux !


    Avec tout ça, je me rappelle la liste de tag qui attend ! Non, je ne l'ai pas oublié, je fignole, je peaufine.


    A part ça je suis allée voir Avatar, quasi contrainte et forcée. Puis j'ai aimé, j'ai pleuré, je me suis sentie concernée, enlevée, happée, émue. J'ai même eu un petit moment de solitude, quand je me suis mise à marmonner « salaud d'américains, rappelez vous le Vietnam, l'Irak, vous changerez jamais » voilà voilà....

    Sinon, la 3D ça sert à quoi ?

     

  • Moi et les autres

    Pin it!

     


    podcast

    Pierre Reverdy et moi.

     


    podcast
    Lili Boniche - Alger Alger.

     


    podcast
    Lili Boniche - Bambino.

     


    podcast

    Lili Boniche - Bambino, oui je sais.

     


    podcast

    Renan Luce - L'iris et la rose.