Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Non, pas de bilan de fin d'année

    Pin it!


    Une liste ?

    Des listes !


    Qui aime lire parmi vous ? J'ai l'ambition de me séparer de quelques bouquins, et je ne veux pas les revendre, je souhaite les donner à qui voudra bien les lire. La seule condition est de les récupérer à Paris ou en Région Parisienne !

    Il y a de tout, pour tous les gouts, vous connaissez mon éclectisme échevelé !

    Je vous mets ici le nom des auteurs, et si vous voulez des précisions, vous connaissez mon mail !

    Alors, il y a du :


    Michel Houellebecq - Les particules élémentaires

    Jonathan Kellerman - La valse du diable

    John Grisham - Le couloir de la mort

    Nicci French - les morsures du doutes ; aide moi

    Stephen king - Histoire de Lisey

    Harlan Coben : plein plein de titres.

    Isabelle Wolff : plein plein de titres

    Candace Bushnell : haut de gamme (titre ronflant pour le contenu..)

    Zoë Barnes- 2 ou 3 bouquins.

    Andréa H .Japp - 5 ou 6 titres.


    Ça sera tout pour l'instant, il faut que je continue de trier.


    Qui fait des listes de bonnes résolutions parmi vous ? Voilà la mienne :

    noooon je plaisante, ça va pas la tête. A chaque fois que j'ai pris des bonnes résolutions, elles ont fini au fond du sac à main ! Mais si certains ont cette tradition, pourquoi pas !

    Mais par contre, je me suis fait une liste de truc à faire avant mon prochain anniversaire, mais que tu ne sauras pas ce que c'est, vu que c'est secret ^^ !

    La liste des trucs que j'aurais pas cru possible en 2009 :

    - cramer du temps sur Twitter. Tu te rappelles, je faisais ma snob à 2 €, genre ouais c'est nul, c'est pour les branleurs et Miley Cyrus. Et puis j'y suis allée pour voir, et voilà, je twitte, je twitte, j'ai twitté le Seigneur des Anneaux, une pasta party chez moi...J'ai joué à un blind-test, à question pour une twitteuse....Je m'intéresse au rugby aussi grâce à twitter :

    dany-care-360x500.jpg
    Dany Care, que j'ai commandé pour mon anniversaire
    (spécial dédicace à Shaya)

     

    Je suis faible. Mais des fois je dis des trucs sérieux aussi !

     

    -Regretter Jacques Chirac. Oui. La faute à vous savez qui, le Nain Vagal. Je n'en dis pas plus.

     

    -Ecouter de la musique de branleur, genre BB Brunes, Cœur de Pirate. Oui je sais, ne dis rien.

     


    Je suis amoureuse de la bouche du chanteur....


    -Avoir envie pour de vrai de vrai de passer mon permis.


    -Avoir un début de conscience écologique : c'est-à-dire que je trie à peu près mes déchets, je fais attention avec la lumière, l'eau qui coule, toussa toussa. Et peut-être même qu'en 2010 je m'inscris dans une AMAP pour acheter des légumes de saisons et du coin ! La folie quoi ! Et si cette année je suis incapable de relever le défi de Eric, à savoir un dîner de réveillon plus ou moins bio et éco-responsable, j'espère prendre date pour l'an prochain !


    Ah oui, sinon : il faudrait que j'envoie mes cartes de bonne année avant mars cette année, ça serait bien.


    Je te laisse, j'ai la recette des mini cakes au saumon à retrouver et de la mangue à éplucher.

    (En vrai je vais twitter, juste un peu, je ne suis pas accro, j'arrête quand je veux...)

     

  • Etre un lutin dans la forêt

    Pin it!


    Puisque nous parlions hier de décembre, aujourd'hui nous allons évoquer Noël ! Il n'est jamais trop tard pour en parler !

    C'est Angelita qui en fait son défit-mot du mois, et c'est bien de saison ! Oui, j'avais jusqu'au 29, mais ce n'est pas grave, je serais hors concours, juste le plaisir de participer !!!

    Noël ne revêt pas la même signification enfant qu'adulte. Je ne m'étendrais pas davantage sur mes réminiscences enfantines, il y aura bien d'autres occasions pour ça !

    Parlons plutôt de ce que m'évoque Noël maintenant.

    C'est une histoire à raconter, un arbre à décorer, qui est le décor de cette histoire !

    Depuis 4 Noël maintenant, j'achète quelques décorations pour l'arbre, des objets auxquels je peux plaquer une petite histoire. Et tout cela est l'occasion d'imaginer un monde enchanté qui vit dans cet arbre !

    Oui, plutôt que de simplement accrocher des boules et des guirlandes, je suspends des objets de toutes sortes, qui sont les personnages d'un univers imaginaire :

    SN152754.JPG

     

    Il y a des tas de petits lutins, des pères noël étrange, des fées et des elfes, des flocons de neige. Je vois Noël comme l'occasion de raconter une belle histoire, qui évolue chaque année, de nouveaux personnages faisant leur apparition, comme de nouveaux amis.

    J'espère continuer encore longtemps cette histoire. C'est en quelque sorte ma tradition de Noël ! J'aurais adoré écrire des contes pour les enfants, les faire rêver, comme m'a fait rêver Grimm (oui je place la barre un peu haut ^^).

    Voici une chanson que je  passe souvent à Noël, c'est un classique brésilien, revisité en français par Bïa, une chanteuse que j'adore !


    podcast

    Bïa - Le Chevalier


    J'étais le chevalier
    Et mon cheval était ambassadeur
    Je partais délivrer
    Ma fiancée des griffes des chasseurs
    je combattais des bataillons
    D'extraterrestres et de dragons
    Et mon épée barbare se changeait en guitare
    Alors j'étais chanteur

    j'étais le roi des rois
    J'étais le juge et l'idiot de la cour
    Et j'inventais des lois
    pour obliger le monde à faire l'amour
    tu étais la villageoise que j'ai fait couronner
    Et tu étais si belle à regarder
    Que toute nue tu dansais pour toujours

    Non, tu t'en vas pas
    si tu veux bien j'étais ton aquarelle
    J'étais ton animal
    Ton tapis volant voleur
    Non , regarde-moi
    C'était le temps où on avait des ailes
    On était nés mille ans avant le temps du mal et de la peur

    J'étais adulte enfin
    Le temps des fiées devait bientôt finir
    Les portes du jardin
    S'étaient fermées juste avant de mourir
    Tu as pris la clef des champs sans me dire au revoir
    Et moi j'étais le fou vêtu de noir
    D'un vieux royaume oublié dans la nuit.

     

    Je vous embrasse tous, et n'oubliez pas de vous inscrire sur les listes électorale, vous avez jusqu'à demain, une pièce d'identité et une quittance de loyer ou d'EDF et hop à la Mairie !

     

  • Odeur de décembre

    Pin it!


    podcast
    Yasmine et Marc Lavoine - Lentement


    Tout va trop vite sur la Terre. A peine aurons-nous fêté la nouvelle année, qu'on voguera vers le printemps, les habituels marronniers de la presse, entre les régimes pré-maillots de bain, les conseils pour bien bronzer, la rentrée littéraire de septembre, voilà que reviendra encore décembre.

    Décembre est un mois spécial, un peu comme les mois d'été. Il y a quelque chose dans l'air en décembre. Comme un ralentissement, pas vraiment une torpeur, mais plus une envie d'aller différemment, avec d'autres priorités, plus de douceur, une sorte d'indulgence généralisée.

    Tout cela n'est qu'illusion bien sûr, un point de vue idéalisée, mais ne sentez vous pas en ce mois de décembre l'esprit des gens courir vers des champs plus amènes ?

    J'ai envie d'y croire.

    Mais décembre est surtout un mois de nostalgie. C'est en allant chez Juliette Rigby hier matin que je m'en suis fait la réflexion une fois de plus.

    Je ne sais plus trop ce que les adultes peuvent mettre de sincère dans ces préparatifs de Noël et de Nouvel An, certainement beaucoup d'espoir, de fatigue, d'envie d'autre chose, de bonheur.

    Mais enfant, la magie de décembre nous enveloppe presque à notre corps défendant. Le regard que l'on porte enfant sur cette période est le regard d'un spectateur assez passif et attentiste, mais aussi plein de rêves et d'illusions.

    Aussi désuet que les cartes postales de père noël rougeaud et souriant, mes souvenirs d'enfance bénéficient certainement de la patine du temps qui passe. Mais je crois me souvenir bien.

    Et je me souviens des journées particulières à se demander comment se passeraient nos soirées de réveillon. Quand je repense à ses instants, je me revois surtout entre 7 et 14 ans à peu près. Une période où l'on ne croit plus au Père Noël bien sûr, mais où la magie de l'inconnu continue à vous envelopper. Le fait d'être spectatrice puis bénéficiaire de ces moments passés en famille gardait un attrait presque magique du fait même que les préparatifs étaient réservés aux parents. Je me contentais de savourer et de profiter du moment.

    Je me vois avec Isabelle ma camarade de Collège, sortir subrepticement un soir de l'école au lieu d'aller à l'étude du soir, pour nous rendre au Monoprix et acheter des cartes brillantes, des carnets colorés, des bonbons, revenir vite avant le dîner dans notre chambre et être si contente de ses menues bricoles.

    Je me revois avec Alexandra au Lycée, passer des mercredis après-midi entier chez Coiffard la librairie que nous préférions, lister tout les bouquins qu'on pourrait demander à nos parents.

    Emmitouflées dans nos manteaux, décembre passait bien trop vite, de tasse de chocolat en virées entre copines le mercredi. Le passage Pommeraye et ses escaliers en bois nous voyait passer et repasser, regardant les vitrines des boutiques, rêvassant entre les odeurs de bougies parfumées et les lumières des illuminations.

    800px-Passage_Pommeraye_noel_2007.jpg

     

    Il ne s'agissait pas que de cadeaux ou de dîners plantureux. Loin de là. C'était une pause que nous offrait la vie, un mois entier d'indulgence et de magie, l'idée que l'on peut être généreux et affectueux les uns avec les autres et le manifester sans être ridicule ou ringard.

    Et pouvoir l'être en permanence est un choix d'adulte.

    Quand je pense à décembre, à l'enfance, je me vois derrière le mur de l'école, j'ai 12 ans je crois, j'attends Isabelle, il est 17h il fait déjà nuit, j'ai froid, la brume m'enveloppe, et il y a comme des étoiles qui scintille autour de moi. La lumière des réverbères sans doute. L'odeur même du papier des cartes de vœux me revient en mémoire, mes sensations me reviennent : je crois les ressentir encore. Une forme de bonheur calme, insouciant, sans autre idée que d'être là et d'être bien. Rien n'est un obstacle, la vie nous attend et elle sera belle.


    Le temps passe et la vie nous prend dans son tourbillon, des joies, des peines, et surtout, surtout : la responsabilité. Maintenant, c'est moi l'adulte (enfin, quand j'y pense) et ce n'est plus la même insouciance. Mais il y autre chose, le désir de créer cette enveloppe de magie pour les autres, de veiller ressentir cette même indulgence et à avoir toujours un œil amical sur les gens, ne pas oublier combien cela comptait pour moi.


    Et puis quand bien même, décembre adulte ; c'est ça aussi :

     

    SN152771.JPG
    Villars c'est l'autre nom de Satan ^^ !

     

     

    SN152772.JPG

     

    Petite consolation chocolatée d'avoir quitté l'enfance !



    podcast

    Loin du froid de décembre - B.O Anastasia

     


    podcast

    Once upon a december - Deana Carter - B.O Anastasia

     


    Vous aurez compris que ceci était ma participation un peu décousue au concours de décembre qui n'est pas en novembre, de Ginie, fournisseuse officielle d'hommes nus pour ses copines ! Et de jolis cadeaux !!!

     

    banniere-decembre1.gif

     

     

  • N'importe quoi dedans !

    Pin it!


    Bon, j'ai un souci sur le plan de l'inspiration et de la cohérence de mes propos en ce moment. Je veux dire que j'ai plein d'idées en têtes, mais tout ça ne me donne que des notes fouillis et pas forcément cohérentes.

    Mais après tout on s'en fiche, je fais ce que je veux (avec mes cheveux, ou presque).

    Donc, ce sera un fouillis.

    D'abord : n'oublie pas de t'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre !!! Il y a des élections Régionales en 2010 : t'as envie de voir Frédéric Lefebvre, aka Frédo le Fou, venir expliquer chez Arlette Chabot que les Français ont manifesté leur satisfaction de l'action gouvernementale à travers ce scrutin ? Tu veux ça, dis ? Non, hein, alors entre 2 courses pour la Grande Bouffe de Jeudi, tu passes à ta mairie avec ta pièce d'identité et un justificatif de domicile et hop c'est fait !

    En vrai tu votes pour qui tu veux bien sûr...

    A part ça quoi de neuf ? Les cadeaux ne sont pas trop moches ? Il y aura de la revente sur Ebay ?

    Perso, je ne peux pas me plaindre, la tradition a été respectée : bouquins et CD à profusion. Je suis en train de lire Basil de Wilkie Collins, une merveille comme tout ce qu'écrit cet auteur. Faudra que je vous reparle de lui.

    Sinon, j'ai de quoi faire jusqu'au 31 décembre. En termes de notes je veux dire.

    Oui, j'ai d'abord un reliquat de tag qui ferait rougir n'importe qui.... Des fiches de lectures mises de côté et jamais publiées.... Et encore des nouveaux tags from Twitter friend's, à savoir See Mee et Frichtre. Je te recommande d'ailleurs leurs blogs respectifs, pas mal du tout !

    J'ai également de côté une historiette pour Ginie et son concours de décembre qu'est pas en novembre, ce qui en soi est pratique.

    Et puis tu sais que c'est bientôt le moment de mon roman à link « herbe de bison et péroraison ». Tiens clique là :

    #1

    #2

    Si tu veux lire les épisodes précédents !

    Bref, note un peu récap', un peu fourre-tout, ne m'en veux pas !


    A demain !

     

  • Chamallows et shokobons

    Pin it!

     

    Hello les jeunes, et les autres. Top départ pour une semaine de bombance et de panses plus ou moins repues ? Ou pour une semaine de célébration de l'amour et de la joie de vivre dans un monde si beau et si fraternel ? Noon, je déconne. Tu passes ta semaine comme tu veux, ou comme tu peux surtout.

    Perso, contrairement à la grande Manu, j'ai du mal avec Noël et les célébrations sur commande (sauf pour les cadeaux, n'hésite pas, j'aime ça...) Mais le côté 4...3...2....1... go  vers les grandes surfaces et l'exagération, j'ai du mal.

    Mais j'aime à penser, et j'en suis même certaine, que toi mon gentil lecteur, et toi ma douce lectrice, tu vis les choses avec au cœur l'envie de retrouver ceux que tu aimes (oui, même tes beaux-parents) et de partager surtout un moment, des mots, des sentiments.

    Snif, je m'enduis d'émotion toute seule...

    Pour le reste :


    Cadeaux : fait (ou presque)

    Menu : bouclé (ou presque)


    Bon, Noyel c'est fait, parlons d'autre chose maintenant.


    Tu le sais lapin, je suis donc officiellement un blog fashion.

    Nooon ne part pas s'il te plait !!!

    Moi aussi ça m'a fait un choc quand je l'ai appris. Je m'en remets doucement, mais finalement c'est une chance. Les jours où je ne saurais pas quoi dire (j'entends les mauvaises langues, genre j'ai un avis sur tout...) je pourrais toujours faire une photo de ma tenue du jour.

    Mais le fashion peut se décliner à l'infini. Ainsi que le prouve notre gouvernement très au fait des tendances vestimentaires, en toute saison. Tu te rappelles, je t'en avais déjà parlé là, clique lapin , avec l'affaire dite du boubou à Ségolène : un moment intense de débat politique, mieux qu'un discours de Manuel Valls à un congrès du PS, du bonheur en barre avec des morceaux de joie dedans.

    Le sarkozysme, c'est un peu comme VOGUE USA : un tendanceur fort qui fait et défait la mode. Déjà on a pu remarquer une chute considérable dans la vente de boubous, au point que le corner des Galeries Lafayette qui avait été pressenti suite à l'incursion de Ségolène dans la sphère modasse-world fusion, a finalement  cédé sa place à une énième boutique Gentleman Farmer.

    La saison des défilés est terminée, mais ça n'empêche, le Nain Vagal a du nez, il sent la rue, il a du flair, et il voit bien qu'il y a de la demande sur le sujet. Le cahier de style Printemps 2010 pre fall élections régionales, est donc sorti. Et c'est clair : pas de burqa.

    Bon, a priori on peut se demander pourquoi axer ce cahier de style 2010 sur la non-burqa, puisque celle-ci ne fait guère florès : limite il y aurait plus à travailler sur la recrudescence des tenues emo-R'n'B (dont Jena Lee semble être une sorte de guide spirituel) qui me laissent songeuse...

    Peu importe, je ne suis pas Nelly Rodi, et il est probable que le bureau de style de l'Elysée sait ce qu'il fait, et puis quand on a un grand mannequin comme Carla Bruni comme conseillère particulière, on ne peut se tromper.

    Alors certes, il y aurait à dire sur les priorités de ce gouvernement, mais comme disait le philosophe, tout est dans tout.

    Aux fâcheux qui demanderont s'il n'y a pas plus urgent comme sujet qua la burqa, je dirais non ! Car vois-tu mon lapin de Poméranie, à travers ce sujet sensible qu'est la mode, c'est ton quotidien que le nain vagal veut améliorer. Pendant que tu seras là à débattre du port de la burqa ou du string en laine de mouflon, tu pourras délicieusement penser à autre chose qu'à tes factures impayées, au prix faramineux du foie gras et à la hausse du kilo de pâtes, inversement proportionnel à ton salaire (car n'oublie pas que tu as un salaire, privilégié repu et égoïste que tu es, et si t'en a pas, il y a une bonne raison)

    Somme toute, on est délicat avec toi : la mode sert à s'évader de ce monde ingrat. Merci Nico.


    Rien à voir, mais j'ai eu cette semaine le privilège de passer un moment avec 2 charmantes bloggueuses.

    D'abord Chouyo, alias la Moufette, que j'ai vu lundi, autour d'un café. J'aurais des tonnes de choses à dire sur elle, sur sa beauté, sa gentillesse, sa culture, sa conversation intéressante et éclectique ! Mais je garde tout  pour moi ! C'est une très belle rencontre !

    Une autre belle rencontre concerne cette fois Camille, adorable it-girl, dont le blog est un des premiers que je suivais avec plaisir, découvert chez Galy.

    Cette jeune fille a non seulement un humour très fin, mais aussi une sensibilité et une culture que je devinais tout à fait, et dont je suis ravie d'avoir profité !

    Je vais donc imiter See Mee et faire gloire à ces bloggueurs que j'aime, qui sont différents, chacun distillant chez lui une personnalité à part et entière. Mettre de la chair, si je puis dire, derrière leurs mots, c'est juste la concrétisation de leur vérité.

    J'espère faire d'autres rencontres, aussi belles et enrichissantes. Après Sylvie, Daydreamer, Chouyo, Camille, à qui le tour ?

    Joyeuse fêtes les nouilles, pensez à vous, aux autres, soyez généreux  avec les mots si possible, et n'oubliez pas que le plus important n'est pas ce qu'on mange ou le cadeau, mais bien la chaleur humaine. Tout ce qui reste quand on a tout perdu.


    Quand j'étais petite (genre à 25 ans), je voulais me marier avec Dean Martin jeune...


    On se retrouve ici pour le concours  de  qui a eu le cadeau le plus  pourri ? Je comptais gagner grâce à Belle-Maman, qui a toujours eu à cœur de me faire plaisir pour ça au moins, mais je ne la vois pas cette année, dommaaaaaaaaaage !

     

    Au fait:

    mere_noel_lolita.jpg
    Joyeux Noël !!!

     

    noel.jpg
    Et pensez à bien faire tout les paquets :) !