Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hé ho !!!

    Pin it!

    Mes agneaux je reviens bientôt de cette pause blogguesque, mais j’en avais besoin ! J’espère que vous allez tous bien, j’aperçois certains d’entre vous sur twitter, mais vous me manquez !

    J’ai ouvert mon lecteur de flux, 256 articles non lus…. Vous ne m’en voudrez pas si je ne remonte pas vos blogs respectifs, hein ? Promis ?

    Bises, à demain !

     


  • Oh, comme j’aime l’oubli

    Pin it!

    Oh comme j'aime l'oubli
    J'aime que rien ne repose sur rien,
    que mon verre soit vide puis rempli
    juste parce que j'ai levé la main.
    Et j'aime que tout soit évident,
    que le jour tombe avec la nuit
    D'ailleurs si c'est pas trop demander
    j'aimerais voir un jour.. tomber..
    Parfois c'est si rare, tout est bien
    tout a l'air d'être comme il faut
    et les néons et la radio le r'n'b copain-copain
    J'aimerais ne me souvenir d'aucun
    des trucs qui m'ont embarqué
    que ce que j'ai aimé soit loin
    et seulement voir le jour tomber.
    J'aime les bars comme cela l'hiver
    face à l'hippodrome à Orvault
    j'aime déjà ma prochaine bière
    c'est la dernière il ferme tôt ce soir
    car c'est l'anniversaire de ma fille monsieur désolé
    je vous en prie un dernier verre
    maintenant que le jour est tombé ...

    Dominique A - J'aimerais voir le jour tomber



    Sans titre 2.JPG

     

    Tu vois, on voudrait être simple et normal, mais on n'y arrive pas. Le fait est qu'on ramasse tout son courage, on fait sa petite liste, on rédige les résolutions pour un moment nouveau. Et puis on attend, mon ange, on attend. Et rien ne se passe, personne ne vient t'aider.

    Tu vois, on croit pouvoir affronter le ciel, la foule des têtes inconnues, leur sourire, faire comme si. Comme quoi d'ailleurs ? Mais non, la préméditation tue l'action. Si on se noie par surprise, l'instinct de survie nous sauvera, mais  si l'on programme cette noyade, le peu de raison qui reste nous commandera de fuir, de rester loin des berges dangereuses.

    Alors on fuit mon ange, on fuit et la liste reste intacte, aucune rature. Plus tard, on regardera à nouveau. L'audace ne vient qu'en plein danger.

    Tu vois, on voudrait trouver l'instinct naturel de la vie, et on ne fait qu'observer. Observer nous convient parfaitement, parfois on rentre dans le jeu, mais observer suffit amplement. Regarder la beauté comme la bassesse, les joies, les malheurs, les soubresauts de la vie des autres, les passions, les relâchements, les trahisons, les promesses.... Observer et deviner la suite : se tromper parfois, mais deviner juste la plupart du temps. Alors pourquoi se jeter dans la gueule du loup ? On sait bien ce qu'il en sera mon ange, alors pourquoi anticiper, et donner prise aux déconvenues. Après tout, on est bien là, à regarder la beauté et la bassesse du monde. Sans y prendre part plus que nécessaire.

    Tu vois, à force de rire et d'être heureuse, il y a toujours, toujours, ce moment ou une simple petite chose sera la goutte d'amertume qui abimera tout, définitivement. Jusqu'aux prochains éclats de rires et de larmes.

    Alors parfois, on veut juste se reposer de ce cycle, se retirer dans une bulle, ignorer le monde non choisi. Se concentrer sur la beauté et l'étrange, juste ça.

    Il faudrait dire aux petites filles qu'elles grandiront, et que ce sera moins drôle.... Le chevalier et le fou ne viendront que si on les évoque très fort. Le tableau prend vie, la princesse couronnée de rose reprend espoir. Est-on stupide de vouloir vivre au temps des fées, des champs de fleurs ? Est-on si ridicule de vouloir des chemins herbeux parcourus par des rossinantes fatiguées et des cavaliers étranges et beaux ?

    Tu vois, il reste encore cela à nous dire, que personne ne pourrait comprendre mieux que toi. La multitude est effrayante, même celle qui sourit... Maladroite et timide, rayonnante et audacieuse. Le jour et la nuit.

    Mais je préfère la nuit mon ange.

    La nuit.

     

     

  • Ensommeillée

    Pin it!

     

    blanche neige.jpg

    Le fait est que j'attends le réveil. Je ne sais pas pourquoi mais tout est si lent, tout est si hors de portée. Je voudrais décider de tout, pouvoir exaucer ce miracle, mais il faut attendre.

    Alors attendons. Le temps, grâce lui soit rendu, finit toujours par passer, reconnaissons lui cela. Ne pas finir comme Norma.

     

    Sonnet d' Arvers

    Mon âme a son secret, ma vie a son mystère :
    Un amour éternel en un moment conçu.
    Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
    Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

    Hélas ! j'aurai passé près d'elle inaperçu,
    Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire,
    Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
    N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

    Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre,
    Elle ira son chemin, distraite, et sans entendre
    Ce murmure d'amour élevé sur ses pas ;

    À l'austère devoir pieusement fidèle,
    Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle :
    « Quelle est donc cette femme ? » et ne comprendra pas.

    Félix d' Arvers.

     

  • Macarons et procrastination

    Pin it!


    Lapin le temps passe, et je failli à presque tout mes devoirs... genre répondre aux commentaires en temps et en heure... M'occuper de la blogroll, dire ce que je pense moi aussi du dernier numéro de Glamour et de la bloggosphère. Et puis des soubresauts engendrés par les nouveauté du classement Wikio. Car oui j'ai un avis. Mais pas là.

    Là je mange.

    Encore.

    Oui.

    Du chocolat.

    Envoyé par le diable.

    Enfin non, pas par le diable, mais presque : pardon charmante Dounia de vous comparer ainsi au prince des Tentateurs :)

    Mais en période de « je me prépare à jouer (ou pas) les sirènes à la plage », le chocolat c'est superflu. Mais le superflu c'est bon. Et celui-ci est très bon.

    J'aurais bien aimé vous mettre une photo maison, mais comment dire, toutes les plaquettes ont été fortement appréciées par ici....

    GAMME_EXCELLENCE_LAIT.jpg

     

    Pour citer ma descendance : « Maman c'est bon avec les moisettes... » Tu auras de toi-même traduit « moisettes » par « noisettes »...

    Le chocolat Lindt est comme à son habitude fondant et délicat. Le truc sympa, c'est que la recette de chaque tablette est assez fine : les noisettes, amandes et autres caramels, se marient très finement au chocolat !!

    Si Junior a préféré celle aux « moisettes », personnellement je me ferais bien une cure de chocolat amande : la délicate touche de sel emporte mon adhésion !

    Et comme Dounia est décidément le bras droit de Satan, elle est venue murmurer à mon oreille cette petite chose, que j'aurais finie par apprendre, puisque je suis fan du personnage : Pierre Hermé sort des nouveautés fraiches et délicieuses, comme il se doit pour cette belle maison !

    Tu sais que pour moi il n'y a qu'un roi du macaron, c'est Hermé, et la boutique de la rue Bonaparte est un lieu de dévotions... Si je ne t'ai pas assez saoulé avec cette affirmation, je ne me reconnais pas...

    Bref sa majesté Pierre propose une nouvelle boîte de 7 macarons  « Les Incontournables de Paris » avec 7 nouvelles saveurs :

    Fragola : vinaigre balsamique / fraise

    Magnifique : wasabi / fraise

    Eden : pêche / abricot / safran

    Arabesque : abricot / praliné / pistache

    Mosaïc : vanille / pistache / cannelle / griottine

    Jasmin : thé au jasmin

    Huile d'olive vanille.

    Je te rappelle à toutes fins utiles que mon anniversaire est le 6 juillet.... Oui voilà.


    herme.jpg

     

     

     

    Si tu préfères la fraicheur des sorbets tu seras gâté petit lapin, avec la collection Miss Gla'Gla : un sorbet aux différents parfums pris dans un biscuit miam miam. Zieute, et oublie ton, mon, notre, régime....

    image_10124607.jpg

     

    Tu as faim ? Moi aussi. Souffrons en chœur alors. Ou bien on se donne rendez vous chez Monsieur Hermé ?


    Avec tout ça, il faut que je trouve un minimum de concentration pour expliciter mon billet de ce matin. Il n'était peut-être pas très clair... Semble-t-il.

    J'hésite à faire une explication de texte. Est-ce nécessaire ? Ou on s'en fiche ? Dites moi ?

    Façon, si je n'arrive pas à me concentrer pour ça, sachez que c'est la faute de Dounia et de ses douceurs.... (Oui, je suis lâche parfois ^^)

     

  • Lundi, la pente, encore

    Pin it!

     

    Une photo, un poème, de la musique, des réflexions. Vous savez que les miroirs réfléchissent ? On devrait leur laisser ce monopole, et se contenter de regarder, d'admirer, d'aimer.

    Un être humain n'est pas un miroir. Curieux qu'il réfléchisse du coup. Notez que cela explique la douleur occasionnée. Quand on n'est pas fait pour quelque chose, on s'abstient.

    Et Claudine Longet vit quelque part.


    Tentative de smiley : <3 !

     

     

    love.jpg
    Steve - Ali

    Je te donne ces vers afin que si mon nom
    Aborde heureusement aux époques lointaines,
    Et fait rêver un soir les cervelles humaines,
    Vaisseau favorisé par un grand aquilon,

    Ta mémoire, pareille aux fables incertaines,
    Fatigue le lecteur ainsi qu'un tympanon,
    Et par un fraternel et mystique chaînon
    Reste comme pendue à mes rimes hautaines ;

    Être maudit à qui, de l'abîme profond
    Jusqu'au plus haut du ciel, rien, hors moi, ne réponds !
    - Ô toi qui, comme une ombre à la trace éphémère,

    Foules d'un pied léger et d'un regard serein
    Les stupides mortels qui t'ont jugée amère,
    Statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain !

    Charles Baudelaire.